La découverte d’esclaves vendus en Libye soulève l’indignation de Robert Saé…

La découverte d’esclaves vendus en Libye soulève l’indignation de Robert Saé…
novembre 23
17:21 2017

Citation :
« …Si, sur toute la planète, les afro-descendants ont ressenti dans leur chair l’ignominie qui a cours en Libye, c’est parce que nos ancêtres ont été victimes de la traite et de la déportation, qu’ils ont été soumis à la barbarie esclavagiste, à toutes sortes de tortures, et que leurs biens ont été spoliés. C’est aussi parce que nos peuples subissent aujourd’hui encore les conséquences de cette histoire. Les criminels n’ont pas été punis, les victimes n’ont toujours pas droit à réparation et les rapports de domination n’ont pas disparu.
Mais ce sont tous les humains dignes de ce nom, quelque soit leur ethnie ou leur nationalité, qui devraient s’insurger contre les auteurs et les complices de vente d’esclaves que ce soit en Libye ou ailleurs et, plus largement, contre toute forme de traite d’êtres humains.

Beaucoup reconnaissent aujourd’hui que le sort de la planète se joue avec le changement climatique. Trop peu, hélas, réalisent que le sort de l’humanité, aussi, se joue avec la remise en cause du droit international par les pays impérialistes. Le fascisme, le terrorisme, le fascisme, l’arrivée au pouvoir de despotes décomplexés en sont des conséquences directes.
Les pires exactions sont commises contre les peuples, encouragées par la politique de « deux poids deux mesures » menée par la soi-disant « communauté internationale ». Nous pensons, par exemple aux frères et sœurs Rohingyas qui subissent massacre, viols et tortures, qui sont chassés de leurs villages incendiés*4.

Nous repensons à ce que disait Che Guevara : « Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre cœur n’importe quelle injustice commise contre n’importe qui, où que ce soit dans le monde. C’est la plus belle qualité d’un révolutionnaire. » Mais, il ne s’agit pas seulement de compatir, il s’agit surtout de se mobiliser pour mettre fin à l’injustice.

En l’occurrence, contre l’abomination de la vente d’esclaves en Libye,
Agissons pour que les criminels et leurs complices soient punis ! » (fin de citation)

Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

2089a5c3c1f7427922f6483493f8bb6fWWWWWWWWWWW
%d blogueurs aiment cette page :