POLITIQUE: Louis BOUTRIN dénonce « le triple décalage » dont est victime le Pays Martinique

novembre 21
18:11 2011

Le parti MARTINIQUE-ECOLOGIE a effectué ce dimanche sa rentrée politique au Parc de Tivoli (Fort-de-France).Celle-ci a été ouverte par le conseiller général Yves-André JOSEPH dont le groupe, « DYNAMIQUE 9 », est désormais allié à M-E. A noter la présence du conseiller régional Francis CAROLE, président du PALIMA.

Louis Boutrin

 

Après avoir prononcé son discours d’accueil, Yves André JOSEPH passe la parole à divers intervenants dont : Corinne FERJULE – Raphaël CONFIANT de Martinique Ecologie – Marie-Line MOURIESSE, secrétaire générale adjoint de Martinique Ecologie –  Louis BOUTRIN, président de Martinique Ecologie – Y-A JOSEPH  s’est également exprimé. Un film de 18 mn a été projeté sur la « Protection du milieu marin ». Site  à visiter : www.martinique-ecologie.net

Dans son discours Louis Boutrin s’est attaché à dénoncer le triple décalage dont est victime le Pays-Martinique.

1. Décalage entre le discours et le désastre économique. Et il déclare ceci concernant la gestion actuelle des autorités politiques Martiniquaises « Au lieu de cela, et plus de 20 ans après l’expérience malheureuse de la présidence de Camille Darsières (1 milliard 200 millions de dettes et autant de déficit), malgré le contexte de crise économique, l’équipe en place s’engage dans une voie sans issue en mettant à mal une capacité d’épargne péniblement reconstituée sous l’ancienne mandature.

2. Décalage entre le discours et la menace écologique . Et il constate ceci : « • En 10 ans, la Martinique a perdu 22 % de terre agricole. Devant la pénurie du foncier agricole, les jeunes agriculteurs lancent un cri de désespoir dans un silence assourdissant des autorités politiques. Les maires de leur côté, s’entêtent à délivrer des permis de construire sur des terres AOC. Dans le même temps, et de manière précipitée, il nous a été vendu un Établissement Public Foncier Local, qui existe bien sur le papier mais dont l’opérationnalité tarde encore, alors que tant reste à faire dans le cadre de la politique agricole ou de celle du logement. »

3. Décalage entre le discours et l’omerta politique. Citons un extrait « Un véritable débat, ouvert et transparent, doit être mené pour identifier ensemble, dans le cadre choisi par les Martiniquais, les compétences à conquérir encore. C’est ici que le débat institutionnel, loin d’être mort et enterré, doit reprendre toute sa place. »

Marie-Line Mouriesse

 

Le texte intégral des discours  de Louis Boutrin, Raphael Confiant et Marie-Line Mouriesse sont accessibles sur les sites suivants:

http://www.latribunedesantilles.net/index.php?option=com_content&task=view&id=3252&Itemid=1

http://www.latribunedesantilles.net/index.php?option=com_content&task=view&id=3251&Itemid=1

http://www.latribunedesantilles.net/index.php?option=com_content&task=view&id=3250&Itemid=1

 

 

Tags
Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

commodo diam libero. Aenean velit, Sed
%d blogueurs aiment cette page :