CHLORDECONE : Le député Letchimy proteste, Raphael Confiant rétorque…

CHLORDECONE : Le député Letchimy proteste, Raphael Confiant rétorque…
décembre 29
17:33 2017

Le 25 décembre, le Député PPM, Serge Letchimy a écrit au Ministre de l’agriculture, concernant une décision sur les taux de Chlordécone admissibles dans les denrées consommables ici…

VOICI l’essentiel de ses propos en cliquant sur le lien suivant :
Lettre de Serge Letchimy au Ministre_de_l’agriculture

AVANT DE CONCLURE AINSI :
« Aujourd’hui, le seuil de tolérance est largement dépassé et il faudrait revenir impérativement à des normes sanitaires plus respectueuses de l’Humain, à savoir, au moins à celles prescrites en 2007-2008, par la commission européenne qui avait comme niveau sécuritaire, accepté 20 μg/kg. C’est pourquoi, Monsieur le Ministre, je compte sur votre bienveillance et votre sens des responsabilités, pour revenir au moins à cette décision prise en 2007-2008, l’environnement pouvant grandement contribuer au développement et au bien-être humains, mais pouvant tout autant en accroître la vulnérabilité, face à un mauvais équilibre entre économique et environnement , entre agriculture et éco-system, avec des conséquences extrêmement graves, aujourd’hui mondialement reconnues. La France ne peut plus se permettre d’être pointée du doigt pour l’utilisation insupportable de pesticides dans son agriculture, et singulièrement aux Antilles.« 


Cette lettre est signalée sur le site dirigé par Raphaël Confiant, auteur avec Louis Boutrin d’un livre important sur la question, ce qui donne à l’écrivain une considérable raison de répliquer ainsi :

Lorsqu’en février 2007, L. Boutrin et R. Confiant publièrent un ouvrage intitulé « chronique d’un empoisonnement annoncé » : Le scandale du Chlordécone aux Antilles-Françaises (1972-1992)« , le PPM et Serge Letchimy, alors maire de Fort-de-France, rameutèrent les revendeuses des différents marchés de Fort-de-France et les rassemblèrent à la hâte dans une association appelée « MACHANN FOYAL ». Cette association défila dans les rues de la capitale, conspuant les deux écologistes qui voulaient « leur enlever le pain de la bouche » en déclarant leurs produits agricoles impropres à la consommation car contaminés par le chlordécone. Or Aujourd’hui, le même Serge LETCHIMY s’émeut à cause du…chlordécone. Il n’est jamais trop tard pour bien faire… » (Fin de citation)



Note d’Henri PIED :

En fait, il est trop tard maintenant et rien n’empêchera, sauf une découverte scientifique d’importance majeure, d’annuler les conséquences de nos laxismes. Car, non seulement en ces années là nombreux sont ceux qui se sont gaussés des protestations et des écrits des 2 auteurs du livre, mais de plus, personne n’a jamais pris la mesure des autres et précédents cris d’alarme extrêmement puissants émis par M. Pierre Davidas, qui, dans les colonnes d’Antilla, mais aussi partout où il le pouvait, dénonçait, à grands cris, les dangers mortels du Chlordécone…à une époque d’ailleurs où le même Davidas était membre du PPM !
Notons que cette prévalence de PIERRE DAVIDAS n’a jamais été reconnue, même par les siens, puisque le ou les mouvements écologiques qu’il fréquentait n’ont jamais jugés bon, à ma connaissance, d’honorer sa mémoire…


Sa zott lé fê : sé kon a nou yé…!!

Henri Pied

Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

77e820a38afd376409ad763ec2e2fb12,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,
%d blogueurs aiment cette page :