l’ISCA : Une nouvelle jeunesse…

l’ISCA :  Une nouvelle jeunesse…

En février dernier, le Groupe ¨Pierre-Marie Joseph (GPMJ) a repris l’ISCA qui était en instance de liquidation. Avec une part importante de son activité consacrée à l’alternance et à la formation initiale, cette structure appelée désormais « ISCA BUSINESS SCHOOL », vient enrichir l’offre de formations du groupe qui compte déjà deux organismes : L’IRSEC (Institut Régional de formation aux métiers de la Sécurité) et CONFOR PME. Rencontre avec Pierre-Marie Joseph PDG du Groupe du même nom…

 

Présentez-nous votre Groupe, quels en sont les principales caractéristiques, quel est votre « fer de lance » ?

Avec plus de 45 sociétés implantées sur 6 territoires, notre groupe s’est développé selon une politique de croissance progressive et cohérente.

Tout en nous perfectionnant dans nos métiers historiques – la sécurité et l’industrie – nous nous sommes ouverts à d’autres secteurs : la télé sécurité, la sûreté, la formation, l’emploi/l’intérim, les services à la personne, le matériel médical, la promotion immobilière.

Cette évolution n’aurait pu être possible sans les quelques 2100 hommes et femmes qui mettent quotidiennement leur énergie et talent au service de la qualité et de la satisfaction client.

Aujourd’hui, pour rester compétitifs et continuer à nous investir dans la vie économique de nos territoires d’implantation, j’invite régulièrement l’ensemble de mes collaborateurs à préserver nos acquis mais aussi à faire preuve d’audace dans le cadre de notre développement.

Notre ambition pour demain est de faire évoluer le groupe vers un modèle tourné vers l’innovation, la digitalisation et le développement durable.

Quelques mots sur l’ISCA ?

Fort de ses 20 ans d’expérience et des 7000 étudiants formés à ce jour, L’ISCA BUSINESS SCHOOL est une référence dans son secteur. Cette école propose aux étudiants, salariés et demandeurs d’emploi, des formations initiales, continues et en alternance dans les métiers du tertiaire (Commercial et Marketing, Gestion et Management, Informatique et TIC, Ressources Humaines) de bac +1 à bac + 3.

L’ISCA BUSINESS SCHOOL, c’est aussi la première entreprise martiniquaise ayant obtenu 2 titres certifiés par l’état, niveau bac +3/4 : Responsable du développement commercial et marketing et Responsable de centre de profit.

L’Ecole était en redressement et vous avez eu cette opportunité de reprise, elle vient aussi donc compléter votre offre existante de formation…mais était-ce les seules raisons de cette reprise ?

Pas les seules ! Nous ne pouvions pas laisser mourir une école de ce type quand on connaît les besoins en formation de nos jeunes. Après le bac, ils ont tendance à partir ailleurs pour des formations post-bac type BTS et souvent, ils ne reviennent pas. Ce que nous souhaitons, c’est offrir à ces  jeunes un panel de formations leur permettant de rester en Martinique.

De plus, localement un certain nombre d’entreprises sont à la recherche de candidats à des postes qui restent vacants pendant un certain temps, parce qu’ils n’ont pas les profils adéquats. C’est l’aberration de certains territoires où le chômage est endémique et parallèlement il  y a des emplois non pourvus.

A la différence de l’Education Nationale, nous sommes capables de faire preuve de souplesse dans les formations dispensées afin qu’elles soient toujours en adéquation avec les besoins des entreprises.

Cette école est certes un complément à nos activités, mais en tant que Martiniquais j’estime que nous avons le devoir de redonner au pays ce qu’il nous a donné, de former notre jeunesse pour qu’elle s’épanouisse et prenne la relève. La formation est incontournable dans la réalisation et le développement d’un pays, c’est évident.

Quel objectif fixez-vous à cette école ?  Quels sont ses (vos) atouts pour y arriver ?

A travers son nouveau positionnement, l’ISCA BUSINESS SCHOOL devra poursuivre un double objectif :

  • Permettre aux jeunes de rester en Martinique tout en suivant un cursus de qualité pour faciliter leur épanouissement, et bien entendu leur insertion dans le monde du travail
  • Etre à l’écoute des besoins des entreprises afin de proposer des formations en adéquation avec le marché de l’emploi et de participer  ainsi quelque part à leur développement.

Cet institut présente plusieurs avantages favorables à la réussite des apprenants et à leur insertion professionnelle :

  • Un suivi personnalisé et un accompagnement dans leurs démarches.
  • Des moyens matériels adaptés à tout type de formation et garantissant de bonnes conditions d’apprentissage : 11 salles de formation, une cafétéria, une bibliothèque, un laboratoire, une salle de TD, une salle informatique.
  • Des enseignants  de haut niveau, au savoir-faire reconnu
  • L’enseignement d’un savoir-être indispensable pour évoluer dans le monde du travail.
  • L’accès à des réseaux d’entreprises, de professionnels, d’anciens élèves et de l’encadrement de l’ISCA.

En d’autres termes, nous visons l’excellence !

 Quelles seront vos premières actions pour « redresser la barre » ?

Nous allons travailler sur plusieurs points :

  • Nous allons résolument nous tourner vers le digital notamment pour ce qui est tant du fond que de la forme d’apprentissage. A titre d’exemple, le e-learning fera partie de nos méthodes de travail.
  • Dans le cadre de nos formations, nous mettons un point d’honneur à faire des rapprochements  avec l’économie Martiniquaise. Les diplômes étant nationaux, il est important d’intégrer ce genre de spécificités pour se différencier. Cela rajoute à la qualité de l’enseignement.
  • Nous allons également faire un important travail sur le savoir-être. Il faut que les apprenants sachent dès le départ qu’il y a des règles et des valeurs qu’ils doivent adopter et intégrer pour être efficaces en entreprise. Il faut qu’ils comprennent aussi, rapidement, la finalité de la formation et ce que ça va leur apporter.

Quid de la prochaine rentrée ?

Nous sommes en train de préparer la prochaine rentrée 2019-2020 avec la sélection des enseignants, la sélection des élèves  mais aussi la recherche d’entreprises partenaires pour l’accueil des élèves. Nous serons prêts, soyez rassurés !

Il y aura autant d’enseignants que de besoins, de cours et de nombres d’heures. A ce niveau nous devons respecter un cahier des charges, des agréments, un certain nombre de règles puisque les élèves passent des examens.

Qu’est-ce qui fait la différence essentielle entre l’ISCA et les autres écoles ?

Ce qui fait la différence entre plusieurs écoles du même type c’est la qualité, l’organisation, la rigueur, la sélection des jeunes, la sélection des enseignants, les programmes dispensés et le suivi. Ce sont des éléments fondamentaux dans la réussite de l’école.

Le plus important, selon moi, est le travail de suivi des étudiants. J’insiste sur ce point car les apprenants bénéficient d’un véritable accompagnement pour leurs études mais aussi pour leurs démarches liées à leur insertion professionnelle.

Peut-on dire que l’appartenance au Groupe Pierre Marie-Joseph est un label, une opportunité pour ces centaines d’étudiants ? Votre groupe peut-il apporter une force à ces étudiants ?

L’appartenance au Groupe PMJ est un gage de sécurité car nous comptons dans le paysage économique du pays et œuvrons depuis des années dans des différents secteurs. Nous n’avons jamais eu peur de gérer les hommes ; l’humain est au centre de nos préoccupations en permanence, ça fait partie de notre ADN.

La gestion d’un centre de formation  relève, qu’on se le dise, d’une certaine complexité mais nous sommes prêts à relever le challenge et à obtenir les résultats escomptés.

Selon vous, manquait-il un centre de formation dans le paysage de la Martinique ?

Ce centre de formation a accueilli un certain nombre d’élèves, nous avons estimé qu’il ne devait pas disparaître. Nous savons que le besoin existe : chaque année de nombreux élèves souhaitent faire de l’alternance mais cela s’avère être un parcours du combattant. Les étudiants ne trouvent pas toujours de places dans les centres de formation, ni de patrons pour les accueillir. Il est certain que les centres de formation se doivent  d’être organisés, structurés, pour offrir des formations de qualité en Martinique, voire au-delà.

Enfin, il faudra bien prendre en compte la réforme de la formation professionnelle mise en œuvre au 1er janvier 2019 sous le nom de «  loi la liberté de choisir son avenir professionnel »,  instaurant une refonte total  du système de formation professionnelle.

« L’homme de culture doit être un inventeur d’âmes  (Aimé  Césaire)

 

Propos recueillis par Philippe PIED

 

LES FORMATIONS EN ALTERNANCE L’alternance est un système de formation qui permet aux étudiants d’alterner entre formations théoriques dispensées par un établissement scolaire et une expérience professionnelle en entreprise. Ce mode de formation se présente comme un levier d’accès très efficace pour intégrer le monde professionnel rapidement. Présentation d’une formation en alternance Le rythme de l’alternance peut différer selon les établissements et le niveau d’étude de l’étudiant. Il est déterminé par l’école et peut très bien être de l’ordre de 2 jours en formation, 3 jours en entreprise, tous les matins à l’école ou encore en semaines alternées. L’étudiant grâce à ce système d’alternance obtient rapidement des qualifications ainsi qu’une forte expérience professionnelle qui représenteront de véritables atouts face à leurs futurs recruteurs. L’autre point positif de l’alternance concerne les frais de scolarité, totalement pris en charge par un organisme. L’étudiant percevra par ailleurs une rémunération de la part de son entreprise, en fonction du type de contrat signé. L’alternance peut s’effectuer grâce à deux types de contrats : le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage. Chacun d’entre eux ne donne pas accès aux mêmes droits, même si l’étudiant devient salarié de l’entreprise. Quel profil pour une alternance ? Les étudiants en alternance son d’abord ceux qui sont friands d’expérience professionnelle, quel que soit son niveau : « Il y a eu un changement dans les formations par alternance, on avait jusqu’à maintenant, plutôt des jeunes en difficultés dans le domaine scolaire et qui venaient se professionnaliser via l’alternance. Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Aujourd’hui on a davantage des jeunes qui veulent toujours se professionnaliser, mais qui ont souvent réussi leur parcours scolaire. On a un mélange des deux populations. Aujourd’hui l’alternance c’est un vrai choix chez les jeunes.», un professionnel. De plus en plus d’étudiants construisent leur projet de formation des offres d’alternance. En effet, toutes les formations n’étant pas disponible par le biais de l’apprentissage ou de la professionnalisation, certains jeunes préfèrent suivre une formation leur laissant la possibilité de travailler en entreprise. Et la plupart du temps, la réussite est au bout. Combien coûte une formation en alternance ? La réponse est simple : rien. Mieux, elle rapporte. En effet, les étudiants se font financer leur scolarité par leur entreprise grâce à la taxe d’apprentissage. Ils ont même la chance d’être rémunérés grâce à leur emploi en alternance. Retrouver tous les avantages de l’alternance.

 

Related Articles

EN VENTE ACTUELLEMENT

Abonnez-vous à notre newsletter

Archives

elementum dictum adipiscing ut ut ante. venenatis leo.
%d blogueurs aiment cette page :