ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

#OscarsSoWhite

#OscarsSoWhite
novembre 02
07:22 2020
Temps de lecture : 2 minutes

Par SANDRA ONANA (Libération)

UNITED STATES OF AMERICA



En 2015, le slogan #OscarsSoWhite («les oscars sont si blancs») devenait viral, confrontant Hollywood à son reflet monochrome. Trois ans plus tard, c’est le séisme du mouvement #MeToo qui faisait trembler les lustres de la cérémonie américaine, laquelle s’est efforcée de multiplier les gages d’inclusion des femmes et des identités minorées depuis.


Elle annonçait hier qu’à compter de 2024, toute production souhaitant se qualifier pour l’oscar du «meilleur film» devrait se conformer à des standards de mixité et de diversité dans au moins deux des quatre domaines suivants: à l’écran, à l’échelon de l’équipe technique, à celui de la formation aux métiers de l’industrie, et au sein des équipes de distribution et du marketing. D’ici à l’entrée en vigueur de ces normes, les productions feront l’état des lieux de leurs progrès internes par le biais de formulaires confidentiels – l’académie ramassera les copies en 2022 et 2023. L’annonce fait déjà tousser.

Anticipant les départs de feux, le New York Times s’est empressé de dissiper le fantasme du décret liberticide pour l’art, commandité par des crypto-censeurs en tenue de guérilla. «Le nouveau règlement pro-diversité des oscars est radical, mais sans danger», titre le journaliste américain Kyle Buchanan. A y regarder de plus près, on se rend compte qu’il n’aurait pas fait barrage à des films tels que 1917,American Sniper ou The Tree of Life dans la course à la statuette ces dernières années, tout aussi peu inclusifs qu’ils soient dans les histoires qu’ils racontent. «En d’autres termes, si un cinéaste veut toujours faire un film de guerre sur des hommes blancs (…), la nouvelle directive des oscars l’y autorise, à condition que le studio ait fait le minimum syndical en termes d’embauche de stagiaires et d’équipes de com.»

C’est entendu: révolutionnaire dans l’esprit, le nouveau credo se laisse donc la souplesse de ne rien bouleverser dans les faits. Est-ce à dire qu’il est anecdotique pour autant? Le prétendre ne serait pas rendre grâce à la complexité des débats qui consistent, ces dernières années, à chercher la boîte à outils la plus adéquate pour agir sur la parité, la représentation et la diversité à l’image, sans transformer les experts de l’appréciation des œuvres en statisticiens. En France, où la diversité à l’écran est encore moindre et la question est vigoureusement portée par le collectif 50/50, la croyance se situe pour l’instant du côté de l’incitation plutôt que de la coercition.

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis elit. commodo leo Lorem ipsum Donec Phasellus
%d blogueurs aiment cette page :