ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

Présidentielle 2022: la FHF va formuler 30 propositions La fédération a dévoilé une plateforme en ligne qui propose aux candidats à l’élection présidentielle de 2022 un projet « pour l’avenir du système de santé ». Son président, Frédéric Valletoux, a dévoilé trois premières mesures sur la trentaine attendue d’ici février. La Fédération hospitalière de France (FHF) place ses pions à l’approche de la présidentielle. Elle prépare 30 propositions, qui figureront dans une plateforme, Ambition Santé 2022, a annoncé son président, Frédéric Valletoux, ce 8 novembre, lors de l’inauguration du salon Santexpo, à Paris. Construite avec des médecins, des représentants des usagers, des ingénieurs, des directeurs, des élus, des enseignants-chercheurs, les réseaux experts de la FHF, tous étant issus de l’hôpital et des établissements médico-sociaux, les 30 propositions s’articulent autour de « 4 axes », a-t-il précisé. Le premier porte sur une « meilleure organisation de la prévention et des soins à l’échelle des territoires ». Cela signifie de traiter « les questions de déserts médicaux, des inégalités de l’accès en santé, de gouvernance en santé et de la place des collectivités territoriales dans la prévention ». Le deuxième concerne « l’égalité, l’excellence et la pertinence pour la santé de demain ». Il s’agit de « fournir les meilleurs soins à tous, promouvoir la recherche […] et le faire de façon frugale, c’est-à-dire en cherchant les marges de manoeuvre là où elles sont », a souligné le président de la FHF, qui a cité la pertinence des soins en exemple. Le troisième axe, c’est la « priorité aux recrutements ». Il vise à « former, recruter et accompagner en nombre les professionnels de santé, pour à la fois avoir les compétences qui pourraient être nécessaires » en cas de nouvelle crise sanitaire, et pour affronter les « enjeux de demain ». Enfin, le quatrième vise à « refonder la santé publique et [à] placer l’autonomie au coeur de notre projet social ». Les différentes propositions contenues dans la plateforme seront dévoilées au fil des semaines « d’ici fin février ». Frédéric Valletoux en a présenté 3, qui sont détaillées sur la plateforme, en indiquant qu’elles sont destinées à « répondre à l’urgence, dès les premières semaines du mandat ». Recruter 100.000 personnes en Ehpad sur 5 ans La FHF préconise « un plan massif en matière de recrutement et de formation » pour faire face au « manque de professionnels », chiffrant la part des postes vacants à « environ 30% » chez les praticiens hospitaliers, à 5% du côté des infirmiers et 2,5% chez les aides-soignants. Evaluant les besoins à « environ 25.000 infirmiers et aides-soignants », Frédéric Valletoux a précisé que la fédération proposait d’augmenter d' »un quart » le nombre de places en instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi) et d’une « petite moitié » celui des écoles d’aides-soignants, « d’ici à 2024-2025 ». « L’hôpital n’étant pas tout », une autre action « consiste à « faire sauter le verrou du médico-social » pour faire face « au mur du vieillissement », avec l’objectif de recruter « 100.000 personnes sur les 5 prochaines années », soit « 20.000 professionnels en plus par an », a expliqué Frédéric Valletoux qui a chiffré à 4,5 milliards d’euros le montant supplémentaire de dépenses nécessaires « par an d’ici 5 ans ». Rétablir l’obligation de participer à la permanence des soins L’une des priorités du (ou de la) futur(e) président(e) de la République sera aussi d’établir « un pacte pour l’accès aux soins de tous et à toute heure dans les territoires ». « Il y a urgence », a affirmé Frédéric Valletoux qui a relevé que « dans beaucoup de territoires, les déserts médicaux progressent, notamment en médecine générale », et que « 10% des Français n’ont plus de médecin traitant », n’ayant « d’autre choix, souvent, que de se rendre aux urgences de l’hôpital pour des soins courants ». L’hôpital est aussi la solution de recours du fait « des carences de permanence des soins ambulatoires [PDSA], la nuit, le week-end », a ajouté l’élu, qui a rappelé que « seuls 39% des généralistes participent ainsi à [cette PDSA] ». Ce sujet étant « complexe », la FHF propose de mener une méthode collective et de le traiter « dans le cadre d’états généraux de la santé dans les territoires qui seraient organisés « dès l’été 2022 » et « autour du président de la République », « tous les acteurs de la santé, libéraux, établissements publics et privés, collectivités, usagers, associations, Etat, assurance maladie ». Deux lois de programmation, l’une sur la santé, l’autre sur l’autonomie La troisième grande mesure proposée par la FHF,comme elle l’avait déjà indiqué en réaction au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, est de prévoir « deux lois de programmation, une pour la santé et une pour l’autonomie », afin de « poser un cadre stratégique sur plusieurs années » pour ces deux secteurs, comme pour « la défense ». « Au coeur de ces lois de programmations, les priorités de financement de la recherche et de l’investissement seraient clairement posées » et « un taux d’évolution minimal des financements des hôpitaux publics serait fixé, révisé en fonction de l’inflation ou des priorités de santé », a expliqué son président. Les changements « structurels » qui sont nécessaires, comme en priorité « le financement de la prévention et la pertinence des soins », seraient « planifiés sur 5 ans ». La loi d’orientation « grand âge et autonomie » prévoirait « dès 2022 la programmation de moyens nouveaux pour la branche autonomie qui garantisse, de manière pluriannuelle, un taux d’évolution minimum de l’objectif global de dépenses supérieur à 6% et la création d’un observatoire de la dépense publique consacré à l’autonomie », explique la FHF sur ambitionsanté2022.fr. Elle intégrerait « un changement de modèle d’accompagnement qui renforce l’approche domiciliaire ». Elle « rénoverait et simplifierait les modalités de pilotage, de gouvernance et de tarification des établissements » avec une « action commune des conseils départementaux et des ARS au niveau de la planification et de la programmation de l’offre médico-sociale », une tarification des Ehpad « confiée aux ARS », et une « régulation forte » de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Côté santé, « sans dépenser plus » mais pour « dépenser mieux », la FHF suggère notamment de « mettre fin aux dépenses inadaptées » et par exemple de « revoir les nomenclatures des actes pour adapter au plus près du réel la valorisation des actes aux coûts des prises en charge ». « L’Australie a conduit un travail semblable ces dernières années, économisant l’équivalent de 5% de ses dépenses totales en santé, et en associant les usagers, qui doivent avoir leur mot à dire », a observé son président. Outre des objectifs en matière de recrutements, la loi de programmation devra aussi aborder l’enjeu de la refonte de l’assurance maladie, à travers une remise à plat des missions de l’assurance maladie obligatoire et des complémentaires et en se posant la question des frais de gestion importants du système, estime la FHF dans sa plateforme. Les candidats à la présidentielle conviés le 17 mars 2022 Par ailleurs, les voilà prévenus, la FHF convie l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle, dont certains doivent venir à Santexpo, à un débat le 17 mars 2022, « date anniversaire du premier confinement de 2020 ». « Nous allons faire de cette date une journée consacrée à l’avenir de la santé, de l’hôpital public, et des soignants », a annoncé son président. Ceux des candidats « qui pensent pouvoir mettre le sujet de la santé de nos concitoyens, la question de l’avenir de notre système de santé sous le tapis ne feront pas que se tromper », a-t-il prévenu. « Ils n’auront pas entendu le pays et commettront une faute politique en pensant que cela n’est pas une priorité pour les Français ».

novembre 23
13:23 2021
Temps de lecture : < 1 minute

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :