…De Gilber Pago.

Le groupe Révolution Socialiste salue la mémoire de ce grand militant anticolonialiste que fut Gesner Mencé. Son décès laisse un grand vide.

Gesner Mencé fut, il y a exactement soixante ans, un des emprisonnés lors de l’affaire de l’O.J.A.M et dont il a laissé un témoignage écrit qui sert de référence à celles et ceux qui s’intéressent à cette grande page de notre histoire.

Instituteur, éducateur sportif, il a dans son enfance ducossaise connu l’époque de l’amiral Robert.

Collégien au Saint-Esprit, il est en contact avec ses condisciples de tout le centre de la Martinique, il se crée alors, naturellement un réseau pour son futur travail militant. il est connu au Lamentin où il habite, au François où il exerce, à Ducos sa commune d’enfance et d’adolescence, au Saint-Esprit où il passe ses années collège.

Normalien et jeune instituteur, il s’engage fortement dans la lutte des fonctionnaires contre les discriminations entre agents dits métropolitains et fonctionnaires locaux. Il est fortement impliqué à 23 ans dans la grève qui aboutit aux 40% attribués aux salaires de la fonction publique.

il œuvre aussi dans les structures sportives et surtout le football.

On le retrouve aux premières loges dans les événements de décembre 1959, étant l’instituteur de ce jeune qui a été tué dans les marches du Morne Pichevin ; il participe au meeting interdit du 22 décembre 1959 chez Doré au pied de la Croix du Morne Pichevin. Il est alors militant du parti communiste, dirigeant de jeunesses communistes et aussi membre fondateur de l’O.J.A.M.

Son arrestation en 1963 et sa déportation à Fresnes en région parisienne, causent un gros émoi dans ces communes et favorisent la campagne de soutien mise en œuvre par les militants anticolonialistes.

Après sa libération et son retour à l’Éducation Nationale, cet excellent pédagogue devient conseiller pédagogique, formateur à l’école normale et aide précieuse pour les nouveaux instituteurs mis sur le terrain.

On le retrouve plus tard, à la fondation du Mouvement Populaire Franciscain (MPF).

Son intérêt pour l’histoire de la Martinique l’ont conduit a sollicité le grand débat sur l’insurrection du sud entre Georges Bernard Mauvois, Armand Nicolas et Gilbert Pago

Sa grande constance fut qu’il est resté jusqu’à sa mort dans sa quatre- vingt-treizième année, un inébranlable militant anticolonialiste ;

Gilbert Pago

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version