Par Lola-Jeanne Cloquell et Peggy Saint Ville 

Face aux accusations de licenciements considérés comme injustes par la CGTM Odissy, la direction de l’entreprise a souhaité répondre sur l’antenne de RCI aujourd’hui (lundi 26 avril). Selon elle, ces licenciements concernent des personnes à l’origine de malversations, de détournements de fonds et de

La direction d’Odyssi contre-attaque face aux accusation de la CGTM Odissy de la semaine dernière. Le syndicat reprochait à l’entreprise d’avoir procédé à des licenciements de plusieurs salariés de façon injuste.

Judes Christine, l’actuel directeur de la régie en eaux d’Odyssi, a souhaité répondre via l’antenne de RCI aujourd’hui.

Pour le directeur de la régie, ces accusations sont tout bonnement fausses. A son arrivée, la situation de l’entreprise était telle qu’il a dû faire face à des cas de détournements de fonds. Ces licenciements étaient donc bien fondés, selon lui :

Oui, il y avait un système mafieux à Odyssi. Pour la première fois de ma vie, j’ai malheureusement dû licencier des directeurs et des techniciens, donc des personnes qui devaient être exemplaires. Ces personnes ont été licenciées car il y a eu des malversations, des détournements de fonds, et des conflits d’intérêts avec des entreprises qui ont bénéficié de marchés

Ces licenciements ont été soutenus par la justice, qui a débouté les demandeurs. Judes Christine regrette ainsi que ce sujet peu reluisant soit étalé sur la place publique, et ne décolère pas :

Habituellement, le linge sale se lave en famille. Or là, on a l’affichage de notre linge sale en externe, qui se traduit par des attaques personnelles qui me portent atteinte, ainsi qu’à l’image de marque d’Odyssi

 

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version