Nous reprenons ici l’article de notre confrère Martinique la 1ère car il est bien fait et valorisant pour notre île. A Antilla nous pensons que lorsqu’il s’agit de promouvoir la Martinique, tous les médias devraient s’unir et se “donner la main”, relayer des informations bénéfiques… “POU NOU MEM”


Les premiers concurrents de la Transat Jacques Vabre sont attendus dans la soirée du 12 novembre. Depuis maintenant 1 mois la destination Martinique est citée par de nombreux médias et réseaux sociaux nationaux. Une médiatisation que veut capitaliser le Comité Martiniquais du Tourisme à travers le village de la transat sur le front de mer de Fort-de-France.  

Les bateaux de la catégorie Ultim sont à quelques milles nautiques des côtes martiniquaises.

En ce moment dans l’Atlantique se joue la première place de la Transat Jacques Vabre entre 2 géants des mers : le Maxi Banque Populaire XI et Svr Lazartigue.

À terre à Fort-de-France, les enjeux sont aussi importants pour la destination Martinique : être à la première place des retombées médiatiques et économiques de la transat.

Retombées médiatiques attendues

C’est le sprint final pour le Comité Martiniquais du Tourisme (CMT) qui a investi 400 000 euros depuis le début depuis la présentation de la course au Havre en octobre dernier. La Martinque doit montrer ses plus beaux atouts touristiques, culturels et sportifs.

Pour cela la destination soigne son image en assurant la logistique d’une vingtaine de médias de la presse nationale et internationale.

Bénédicte Di Géronimo du CMT attend des retombées médiatiques de la Transat Jacques Vabre • ©Alain PETIT

La transat Jacques, événement sportif de classe mondiale est une formidable fenêtre pour le début de la haute saison touristique martiniquaise. Le CMT annonce 1800 nuitées réservées dans les hôtels de l’île sans compter les locations saisonnières. Cette campagne de promotion de la destination sera aussi valorisée par le village de la transat où le CMT a implanté un stand de 225 m2 dans lequel le meilleur de la Martinique sera représenté.

C’est une épreuve qui fait rêver tout comme notre destination. Nous valorisons l’économie bleue, notre principale offre touristique, mais aussi nous démontrons que nous sommes une terre de voile moderne et traditionnelle.

Bénédicte Di Géronimo, Présidente du CMT

Un village couleur locale

Une quarantaine de stands forme le village de 900 m2 de la transat situé sur le bord de mer de Fort-de-France.

Les exposants espèrent en tirer profit en affichant fièrement leurs produits “Made in Martinique”.

Juste en face de l’arrivée, une grande enseigne de la grande distribution a décidé de promouvoir le savoir-faire culinaire des petits producteurs et artisans martiniquais.

Le stand Carrefour où 300 produits locaux sont valorisés • ©Alain PETIT

Il y a l’incontournable rhum, mais aussi des épices, des produits culinaires transformés comme les rillettes de morue, de la boulangerie, des fruits, en tout 300 produits spécifiques répartis sur une surface de 150m2.

“On a un formidable coup de projecteur avec la transat c’est l’occasion pour nous de donner cette visibilité à la production locale.”

Guy Blanc, Responsable du stand Carrefour

Les retombées pour les commerçants de Fort-de-France

La ville aussi a mis la main à la poche, elle assure une partie de la logistique des installations terrestres et maritimes.

300 000 euros ont été déboursés pour que Fort-de-France prouve qu’elle peut faire partie des villes capables d’accueillir des manifestations nautiques d’un niveau international.

Nous souhaitons pérenniser cette manifestation et participer à la démocratisation de la voile moderne

a précisé Luc Jouye de Grandmaison, le représentant de la ville.

C’est aussi tout le bord de mer de la ville qui accueillera du public, bien au-delà du village. Les commerçants, comme Maguy vendeuse de souvenirs sur le front de mer espèrent aussi faire des affaires.

Avec l’arrivée de la Jacques Vabre, les croisiéristes sont détournés de l’autre côté de la ville et les achats dans son commerce sont au ralenti. Son stand sera ouvert tout ce week-end et durant les arrivées de la Transat.

La ville de Fort-de-France sera ainsi animée jusqu’à la fin du mois. De quoi se préparer pour les fêtes de noël car des “chanté noël” sont aussi au programme sur le front de mer.

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version