La Martinique, cette belle île des Antilles, gagnerait à préserver ses atouts naturels en protégeant ses sites et ses paysages.

C’est l’un des combats essentiels que mène, depuis plus de quarante ans, L’ASSAUPAMAR (Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Martiniquais).

Selon Rosalie Gaschet, présidente de l’Assaupamar, la Martinique s’est laissée anesthésier par la société de consommation.

On peut en effet se demander où s’arrêteront les excès qui conduisent à la dilapidation de ces terres qui continuent à être injustement bétonnées, dans le silence des autorités.

Un exemple récent : celui de la mangrove des Trois-Ilets qui fait l’objet de travaux de privatisation du Domaine Public Maritime.

L’ASSAUPAMAR appelle, ce dimanche 12 février 2023, au sursaut de la population martiniquaise afin de donner un coup d’arrêt au massacre environnemental de l’île.

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version