COMMUNIQUÉ

A Fort-de-France, le 29 novembre 2023

La Banque des Territoires se mobilise au côté de la ville des Trois-Ilets, commune labellisée Petite Ville de Demain (PVD), aussi bien en cofinançant en crédits d’ingénierie des études pré-opérationnelles nécessaires pour passer de l’idée au projet, qu’en finançant, grâce à des prêts de long terme, des équipements publics nécessaires à l’attractivité du territoire et au bien vivre de ses résidents. Le montant total de cet accompagnement s’élève à plus de 3 M€.

Etude sur le commerce

Dans le cadre de son accompagnement du programme PVD auprès de la communauté d’agglomération de l’Espace Sud, la Banque des Territoires a financé l’intégralité d’une étude sur le commerce pour chacune des 6 villes. Ainsi, à partir des conclusions, la commune des Trois Ilets pourra déterminer ses actions et priorités pour atteindre un subtile équilibre des commerces sur l’ensemble de ses pôles.

Par ailleurs, une étude urbaine sur le centre-bourg financée par la Banque des Territoires va démarrer prochainement.

La Banque des Territoires finance également la ville, en prêt long terme, sur trois opérations :

1. Construction d’un bâtiment multi activités

Grâce au respect de critères de sobriété énergétique, la Banque des Territoire a proposé un Prêt Transformation Ecologique d’un montant de plus de 1,5 M€. La construction de ce bâtiment multi-activités est destiné à l’organisation de compétitions sportives, à l’accueil des publics scolaires et de manifestations culturelles. Il sera tiré parti de la modularité de ce bâtiment pour recevoir des associations communales et des évènements festifs.

2. Réaménagement d’une avenue en centre-bourg

La Banque des Territoires finance également le réaménagement d’une avenue en centre-bourg dans le cadre du programme PVD, pour un montant de 950 K€. Ces travaux concourent à rendre l’entrée du bourg plus attractive, à mettre en valeur le patrimoine historique et à redynamiser le commerce.

3. Aménagement de la signalétique

Toujours dans l’objectif de rendre plus lisible le potentiel commercial et historique de la commune, la Banque des Territoires finance l’aménagement d’une signalétique uniforme et cohérente : le montant du prêt s’élève à plus de 450 K€.

CE QU’ILS DISENT 

« La transformation écologique et la cohésion sociale et territoriale sont les deux axes de la stratégie Horizon 2028 de la Banque des Territoires : la Martinique, au même titre que l’ensemble des territoires ultra-marins, est en première ligne des risques liés aux changements climatiques. En apportant notre ingénierie et nos financements à la commune des Trois Ilets, nous jouons pleinement notre rôle d’accompagnement des politiques publiques, pour des territoires plus durables et plus inclusifs. » souligne Christophe Laurent, directeur régional Antilles-Guyane de la Banque des Territoires.

« Nous avons sollicité la Banque des Territoires pour le financement de nos investissements et c’est avec une certaine satisfaction que nous acceptons son accompagnement. Déjà, nous la remercions des taux qui seront appliqués en cette période inflationniste, des relations très cordiales entre ses services et les nôtres.
Avec la Banque des Territoires à ses côtés, cela nous permet de croire à notre politique d’investissements pour accroître notre attractivité. La ville des Trois-Ilets étant labellisée Petite Ville de Demain, la Banque des Territoires cofinance l’ingénierie très attendue par nos communes et c’est ainsi qu’au fil du temps, nous créerons un partenariat durable pour les Trois-Ilets. » complète Arnaud RENE-CORAIL, Maire de la commune des Trois Ilets.


A propos de la ville des Trois-Ilets

Trois-Ilets :Terre d’accueil, de choix et de diversités

« Trois-Ilets se singularise par l’organisation de sa cité qui s’active autour de plusieurs pôles urbains qui se définissent par leur fonctionnement et leur identité propre. Il s’agit de : – Le Bourg, Anse Mitan, la Pointe du Bout et Anse à l’Ane.
À ces 4 lieux de vie s’ajoute un arrière-pays luxuriant formant une zone naturelle et agricole (La Ferme, Beaufond, La Plaine, La Pagerie). La population installée dans ces quartiers bénéficie d’un cadre de vie calme et particulièrement rafraichissant. En outre, Trois-Ilets c’est aussi un autre site économique remarquable et ancien : Le Village de la Poterie avec sa poterie artisanale, sa terre d’argile et ses talents. Trois-Ilets est un axe touristique majeur de la Martinique, avec ses plages, son golf, ses musées, ses hôtels, ses restaurants, sa marina, son espace maritime de mouillage sécurisé, son casino, ses commerces, son artisanat, ses locations saisonnières, ses activités nautiques, ses randonnées, sa forêt aménagée et ses multiples possibilités de visite de la mangrove. Trois-Ilets est une commune balnéaire de 8000 habitants et plus de 4000 touristes journaliers pendant la période de novembre à avril. Toute son administration est centralisée dans le bourg avec une équipe politique municipale de 29 membres dont le Maire, et un personnel administratif et technique de 170 agents. La ville dispose de 3 écoles, maternelle et élémentaire, un collège, un centre hospitalier de 50 lits de soins de suite, une maison de retraite de 40 lits. Le budget de la ville est de 15 millions d’euros. Il est impacté par une charge salariale de 6 millions d’euros. La municipalité dépense plus de 2 millions pour l’élagage, l’entretien, l’hygiène et la sécurité. Pour ce faire, elle a, outre ses propres agents, recours à l’appui technique de plusieurs entreprises. La ville investis 3 millions d’euros en moyenne par an pour l’aménagement et la construction d’équipements nouveaux. Pour conclure cette sommaire présentation, il me tient à cœur de rappeler la devise de notre majorité politique : « Trois-Ilets, une nouvelle dynamique » avec comme mot d’ordre : rendre le logement accessible au plus grand nombre, favoriser les relations intergénérationnelles, soutenir les plus pauvres, encourager l’installation d’associations d’insertions et de services à la personne, aménager le territoire, restaurer le patrimoine immobilier de la ville, entreprendre la construction de bâtiments d’utilité publique, promouvoir l’implantation des entreprises aux projets novateurs dans le but de créer l’emploi.
Telles sont les ambitions qui impulsent notre action publique. » Arnaud RENE-CORAIL

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version