Secours en mer : un sauvetage in extremis qui démontre l’importance des balises de sécurité

février 10
05:21 2018
  • Info transmise par le Préfet de Martinique
  • Trois plaisanciers secourus au milieu de l’océan Atlantique
  • Vendredi 09 février 2018, à 06h13 (heure local), le centre de contrôle de la mission COSPAS-SARSAT (système de balise satellitaire de détresse) à Toulouse relaie au CROSS Antilles-Guyane la détection d’une balise de détresse au milieu de l’océan atlantique, dans la zone de responsabilité du préfet délégué du gouvernement pour l’action de l’État en Mer.
  • Sans avoir plus d’information sur la nature de la détresse, le CROSS AG met en place immédiatement un dispositif consistant à dérouter les navires de commerce les plus proches afin d’assister et de porter secours.
  • Le premier navire arrivé sur place est le voiturier « PROGRESS ACE » après plus de 11 heures de navigation. Il prend rapidement en charge les trois rescapés, de nationalité espagnole, qui avaient déclenché leur balise de détresse à la suite de plusieurs avaries successives (voie d’eau, avarie du système de propulsion et avarie de l’appareil à gouverner).
  • Cette opération souligne, outre la solidarité des gens de mer et notamment des marins du « PROGRESS ACE » qui n’ont pas hésité à se dérouter pour porter secours, l’importance des équipements et moyens de communication fiables adaptés à la zone de navigation.
  • Sans leur balise (dont les informations avaient été enregistrées auprès des autorités de leur pays), ces personnes auraient été dans l’incapacité de signaler leur détresse et, par conséquent, de permettre au centre opérationnel de sauvetage en mer (CROSS AG) de prendre toutes les dispositions pour leur porter secours.
Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

4d0c91273e338ae420df87c2ad027883BBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBBB
%d blogueurs aiment cette page :