Antigua-et-Barbuda a signé un protocole d’accord avec un hôpital chinois afin de proposer un vaccin préventif contre le cancer.

Le ministre de la santé, Sir Molwyn Joseph, qui faisait partie de la délégation dirigée par le Premier ministre Gaston Browne, a fait part de cette nouvelle à son retour dans le pays. Selon Sir Molwyn, Antigua-et-Barbuda pourrait devenir le premier pays des Caraïbes à offrir ce vaccin, ce qui pourrait devenir une réalité d’ici deux ans. Au cours de sa visite, il a été impressionné par la science et la technologie de pointe, ainsi que par l’approche chinoise de la lutte contre diverses maladies qui emportent la vie des Antiguais et des Barbudiens, comme le diabète.

L’un des points forts de sa visite a été la possibilité de visiter un hôpital et d’observer un équipement qui permet de dépister le cancer.  Cet équipement permet non seulement de diagnostiquer les patients à un stade avancé de la maladie, mais aussi de la prévoir.

Actuellement, les Chinois travaillent à la mise au point d’un vaccin capable de prévenir le cancer et développent une nouvelle technologie pour donner au corps la capacité de combattre la maladie. Selon les scientifiques, cette technologie n’arrivera à maturité que dans deux ans environ, et Antigua-et-Barbuda aura l’occasion d’être la première à recevoir le produit fini, qui pourra être partagé avec le reste des Caraïbes.

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version