Lors de sa prochaine séance plénière du 27 juillet 2023, les élus de l’Assemblée de Martinique devront échanger sur le projet de convention d’objectifs et de moyens entre la CTM et l’Université des Antilles pour la période 2023-2026.

Cette convention, illustration de l’esprit de partenariat affirmé lors de la célébration des 40 ans de l’université en décembre 2022, a été co-construite avec l’Université et vise à renforcer les capacités de formation, de recherche et d’innovation afin de répondre aux enjeux de développement économiques, environnementaux, sociaux, sociétaux et d’attractivité de la Martinique.

En veillant au respect d’une répartition équilibrée de l’offre de formations entre les pôles Martinique et Guadeloupe, il s’agira notamment de :

  • Construire une nouvelle offre de formations en résonnance avec les besoins de la Martinique dans le domaine des sciences humaines, de la biodiversité et du climat, de l’urbanisme et de l’architecture ainsi que de la diplomatie territoriale.
  • Faire de la diplomatie territoriale un enjeu de développement et d’attractivité, à travers notamment la formation des cadres des Collectivités afin de disposer d’une ingénierie locale.
  • Mettre la recherche au service des filières en Martinique et dans la Caraïbe avec la création d’instituts universitaires dédiés à de nouvelles thématiques telles que la biodiversité, la pharmacologie et le climat.
  • Sécuriser le parcours de formation des étudiants, favoriser leur intégration sociale et améliorer l’accompagnement des doctorants pour garantir la réussite et faciliter l’accès à l’université.
  • Moderniser les infrastructures de l’Université des Antilles grâce à des travaux de sécurisation, de mise en sécurité et de rénovation des laboratoires.
  • Mettre en œuvre la Gestion Prévisionnelle des Effectifs, de l’Emploi et des Compétences (GPEEC) territoriale afin de repérer et de diagnostiquer les ressources et les besoins en effectifs et en compétences sur des métiers en tension : enseignants, chercheurs, ingénieurs, personnels administratifs, maîtres de conférence…

Le financement de ces différents axes sera assuré par la Collectivité à hauteur de 5 millions d’euros pour la période 2023-2026. Cet engagement durable entre la Collectivité et l’Université des Antilles vient compléter les solutions définies et les actions d’ores et déjà mises en place sur la thématique de l’urgence démographique.

Un dossier à suivre lors de la prochaine plénière

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version