Le gouvernement a annoncé ce lundi 2 octobre la mise en place de 238 nouvelles brigades de gendarmerie en France. Parmi elles, 22 seront installées dans les territoires d’Outre-Mers, dont 3 en Martinique. Certaines gendarmeries seront “mobiles” et permettront d’agir plus rapidement à certaines situations.

Cambriolages, violences sexuelles, homicides… Voici des problèmes qui ces dernières années ont inquiété beaucoup de français, y compris les ultra-marins. Pour mettre un terme à leurs craintes, Emmanuel Macron pense avoir peut-être trouver une solution. Ce lundi 2 octobre, le président de la République a annoncé la mise en place de nouvelles brigades de gendarmerie dans 98 départements de la France, d’ici 2027. Une promesse qu’il avait faite, lors de sa campagne de 2022 et qu’il compte bien tenir. L’objectif à atteindre est simple : “renforcer le maillage territorial”. Pour y parvenir, c’est un total de 238 gendarmeries qui verront le jour dans toute la France, si on croit Emmanuel Macron. Un nombre bien au-dessus des 200 qu’il avait à l’origine annoncé.

Dans la très longue liste des départements qui seront concernés, ceux de l’Outre-Mers ne manquent pas à l’appel. Pour nos départements, ce sont 22 gendarmeries que le gouvernement prévoit de créer. Plus précisément, 10 brigades seront installées aux Antilles-Guyane, 6 dans le Bassin Indien ainsi que 5 dans le Pacifique. En Martinique, 3 brigades seront mises en place à Fort-de-France, au Carbet ainsi qu’au Marigot. Jusqu’ici, on pouvait en compter en 21, sur notre île. Une nouvelle qui tombe à pic, quand on observe la hausse du taux de délinquance et de criminalité dans les départements ultra-marin. Selon le ministère de l’intérieur, le taux d’homicide dans les départements d’Outre-Mers étaient 14 fois plus élevés que ceux de l’Hexagone, en 2022. Reste à savoir si cette mesure sera efficace pour freiner l’augmentation des actes de cruauté, dans nos départements.

Plusieurs des brigades qui vont être installées dans toutes la France auront une particularité différente de celles qu’on a pu connaître jusqu’à présent : elles seront mobiles. Ces postes de gendarmerie seront équipés de technologie de pointe et d’agents spécialement formés pour réagir rapidement à des situations d’urgence, de crise ou de grande importance. Les gendarmes seront en général envoyés afin de calmer des incidents tels que des émeutes violentes ou encore des prises d’otages. Ils se déplaceront dans les communes n’ayant pas de gendarmerie. Ils pourront aussi être utiles aux populations locales, en se rendant directement chez les habitants pour prendre leurs plaintes. Sur les 3 brigades que le gouvernement compte installer en Martinique, 2 d’entre elles seront mobiles.

Le déploiement de ces postes de gendarmerie commencera dès novembre 2023. Le gouvernement souhaite terminer ces installations en 2027.

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version