ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

La justice donne son feu vert pour le couronnement du roi Misuzulu des Zoulous

La justice donne son feu vert pour le couronnement du roi Misuzulu des Zoulous
mars 01
22:02 2022

La justice n’empêche pas la poursuite de l’organisation du couronnement du roi Misuzulu (Photo : capture d’écran YouTube)

par NICOLAS FONTAINE

Plusieurs membres de la famille zouloue ont porté l’affaire au tribunal, attaquant sur plusieurs fronts et dans plusieurs dossiers le roi Misuzulu, souverain traditionnel sud-africain qui a succédé à son père après une courte période de régence assurée par sa mère, début 2021. Des demi-sœurs et une belle-mère du roi demandaient notamment l’interdiction de procéder à son couronnement. Le tribunal de Pietermaritzburg a rendu son verdict en faveur du roi des Zoulous.

Le roi Misuzulu va pouvoir organiser son couronnement

La Haute Cour de Pietermaritzburg a rendu son verdict ce mercredi. Le couronnement du roi Misuzulu pourra bien avoir lieu. Le successeur du roi Goodwill Zwelithini, décédé soudainement en mars 2021 à 72 ans après plus de 52 ans de règne, ne fait pas l’unanimité au sein de sa grande famille. Le roi Misuzulu est un des nombreux fils du défunt roi, qui avait six épouses.

C’est une nouvelle défaite pour le clan adverse du roi Misuzulu. Le mois dernier, la justice n’a pas donné raison à la reine Sibongile, première épouse du défunt roi et par conséquent, la seule épouse dont l’union est reconnue par un mariage civil. La justice n’a pas reconnu les autres mariages du roi Goodwill Zwelithini comme invalides. Ce mercredi, la justice n’a pas voulu non plus accorder à la reine Sibongile la prétention sur les moitiés des avoirs de son défunt mari.

« Le juge Mjabuliseni Madondo a déclaré au tribunal qu’il n’était pas clair sur quel type de domaine la reine avait fondé sa demande de recevoir 50 % », écrit EWN. Outre les querelles dynastiques, qui concernent plutôt les frères du roi Misuzulu, c’est un litige financier important qui concerne plutôt les épouses et les enfants du défunt roi. Rappelons que le défunt roi était le plus grand propriétaire foncier d’Afrique du Les princesses Ntandoyenkosi Zulu et Ntombizosuthu Zulu-Duma ont également porté plainte au tribunal avec l’intention de faire interdire le couronnement de leur demi-frère, à qui elles reprochent d’avoir volé sa place sur le trône. Au décès du roi, un conseil de famille se réunit pour élire le successeur. À la mort du roi Goodwill Zwelithini, son testament indiquait la nomination d’une de ses épouses, la reine Mantfomba, comme régente, le temps de la période du deuil. À l’issue de cette période, le nouveau roi devait être désigné. Rien ne s’est déroulé comme prévu puisque la reine Mantfomba est décédée dans des conditions suspectes, au bout de trois semaines de régence. Le testament de la reine régente désignait son fils, Misuzulu, comme le nouveau roi. Le conseil de famille a bien voté en ce sens, suivant les directives de la défunte reine.

La justice n’a donc pas donné raison aux deux princesses et a déclaré que le couronnement pourrait bien avoir lieu. Le juge a indiqué qu’elles n’avaient pas contesté le fait qu’un conseil de famille avait bel et bien nommé Misuzulu comme successeur. La lecture du testament de la reine Mantfombi, qui s’était ensuivie par un vote concernant la validation du nouveau souverain, avait même été diffusée en direct à la télévision. Par conséquent, le juge ne peut invalider la nomination du roi, celle-ci ayant bien suivi les règles préconisées pour une succession.

Les revendications des deux princesses, dont le but était l’interdiction d’une reconnaissance du roi Misuzulu par le président Cyril Ramapahosa qui doit délivrer un certificat de reconnaissance, étaient uniquement basées sur des accusations de faux testaments. Selon elles, le testament de leur père, qui nomme la reine Mantfomba comme régente du royaume, avait été falsifié. Leur plaidoirie était basée sur le fait qu’un faux testament entraînerait l’invalidation de la régence de la reine Mantfombi, et par conséquent, l’invalidation de sa recommandation de placer sur fils sur Concernant les testaments, le juge ne s’est pas encore prononcé. Les princesses ont réussi à empêcher l’exécution du testament de leur défunt père. Le juge a accédé à leur demande et exige une nouvelle enquête, en vue d’un nouveau jugement. Jusqu’à présent, deux experts graphologues ont fourni deux rapports aux conclusions opposées. « Les dernières volontés de feu le roi Goodwill Zwelithini est par la présente suspendue en attendant la décision finale de l’action  », a déclaré le juge. Les princesses doivent déposer des documents contestant l’authenticité et la validité du testament dans les 15 jours, sinon son jugement expirerait, rapporte News24.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Conférence-débat du 12 décembre à 18h – Hôtel Bâtelière

PTME - PPE - MDE et grands projets énergétiques en cours à la Martinique... Ces solutions suffisent-elles ? État des lieux et prévisions.

MAGAZINE OFFERT

Pour savoir qu’est-ce que Songhaï et le Professeur Godfrey N’Zamujo

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR