Outremer, trois océans en poésie

Des terres
à même l’écume des vagues et des larmes du soleil
des terres fracturées comme des dalles
échelonnées sur le dos d’une allée sinueuse
de serpent de mer
[…]
en enjambant le cyclone coursier de la débâcle sauvage
je tiens sa crinière

Georges Desportes (Martinique).

Un tour du monde en 80 poètes à travers les contrées d’Outre-mer, voilà le livre événement de 2011, l’Année des outre-mer français, publié à l’occasion du 13ème Printemps des Poètes : D’infinis paysages, du 7 au 21 mars 2011. Une anthologie unique puisque, aussi curieux que cela puisse paraître, personne n’avait encore rassemblé la poésie des territoires de l’Outre-mer français.

Après avoir publié Terre de femmes, la première anthologie de la poésie féminine haïtienne, les Éditions Bruno Doucey élargissent leur champ d’investigation pour rassembler, en un même livre, neuf territoires liés à la France. Cette anthologie, qui n’a pas d’équivalent, bénéficiera de deux circonstances favorables : la douzième édition du Printemps des poètes intitulée «D’infinis paysages» et l’année 2011 des Outre-Mer français dont le commissaire n’est autre que le poète martiniquais Daniel Maximin. Le lecteur est invité à parcourir trois océans en poésie : l’océan Atlantique, l’océan Indien et l’océan Pacifique. Un livre pour découvrir les richesses insoupçonnées des poésies de langue française et tisser des liens entre les êtres, les générations et les cultures.

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version