Et si on recherchait nos ancêtres : 70 annotateurs l’ont fait pour la CTM

novembre 28
18:31 2017

Sortir des griffes de l’esclavage et aborder les rives de la liberté, ce chemin méconnu reprend vie petit à petit grâce à des actions ddéterminées et engagées de nombreuses personalités et associations. Ajourd’hui, c’est la CTM qui nous annonce que le recrutement auquel elle a procédé, il y a un an a porté ses fruits.

En 12 mois, grâce à l’implication de 50 annotateurs qui se sont réunis chaque semaine, 2000 noms de personnes tirés de 22 registres ont été indexés !Sans laisser plus de place au suspens, rendez-vous donc sur le site de la Banque Numérique des Patrimoines Martiniquais (BNPM) pour y découvrir peut-être vos ancêtres :

http://www.patrimoines-martinique.org/?id=chercher&formulaire=thematique

NOTONS : Depuis 2010, les Archives de Martinique avaient mis en ligne tous les noms des personnes libérées de l’esclavage par l’acte d’abolition en 1848 (soit 56 229 individus) ainsi que les registres du recrutement militaire pour les années 1889 à 1921 (soit 39 882 personnes).
L’indexation collaborative des registres d’état civil anciens par un groupe d’annotateurs venant du grand public s’inscrit donc dans la continuité de l’action de la Collectivité Territoriale de Martinique pour la mise à jour du maximum de lignées issues de l’esclavage en Martinique.

Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

felis ut ut dolor et, tristique diam
%d blogueurs aiment cette page :