ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Au Diamant, des propos racistes.

Au Diamant, des propos racistes.
août 07
02:52 2020

France-Antilles

Rédaction web / Photo DRLundi 27 Juillet 2020
Photo: Les deux personnes ont été interpellées et été entendues ce lundi soir à la gendarmerie.
Une habitante du Diamant a d’abord diffusé des vidéos sur les réseaux sociaux pour se plaindre de la musique trop forte de ses voisins avant de rédiger des propos qualifiés d’ « haineux, insultants et racistes » sur son compte personnel. Lesquels ont créé une très vive indignation ce lundi, dans la commune et même au-delà.

Plusieurs dizaines de militants et des citoyens se sont réunis ce lundi après-midi (27 juillet) et jusque tard dans la soirée, devant la gendarmerie du Diamant. Ils sont venus soutenir la plainte de sept membres d’une famille diamantinoise, réunie chez elle dimanche pour fêter un anniversaire.

Une de leur voisine métropolitaine, visiblement ulcérée par la musique, a d’abord filmé la scène pour exprimer son courroux puis, sur le réseau Facebook, a rédigé des propos racistes. Rapidement, son compte a été signalé et de nombreux Martiniquais, choqués, ont commencé à répondre et à partager ces écrits.

Ce lundi, elle a été entendue à la brigade de gendarmerie et placée en garde à vue. Un autre internaute, qui avait parlé sur Facebook « d’envoyer des cocktails molotov » chez les personnes fêtant leur anniversaire, a également été interpellé dans la soirée.

Plainte du maire du Diamant

La voisine a, par la suite, contesté avoir rédigé de tels propos, expliquant que son compte Facebook avait été piraté. Ils ont, en tout cas, suscité une vive indignation dans la commune et même au-delà.

Le maire, Hugues Toussay, tout en appelant au calme, a diffusé un premier communiqué, indiquant que « sa solidarité est avec les indignés ».

«Quand bien même il y aurait un dépassement momentané de décibels, il ne justifie d’aucune manière ce déchaînement d’injures, d’invectives nous rabaissant à l’état animal. (…)Le rabaissement, le mépris et l’ignorance qui caractérisent le racisme, Crime contre l’humanité, sont ici totalement affichés. Je comprends donc l’émotion et l’indignation que ces mots insupportables ont pu soulever dans la population ».

Venu en personne à la gendarmerie, il a lui-même indiqué, plus tard, avoir porté plainte suite à ces propos « inqualifiables venus d’une personne » pour trois motifs : propos racistes, appel à la violence physique et l’idée de vouloir déboulonner le Neg Mawon à l’entrée de la commune ».

Face « à cette affaire qui a défrayé la chronique, le maire invite néanmoins « à s’écarter des amalgames, à garder son sang-froid, à faire confiance à la justice ».

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

publiez vos ANNONCES Légales

Consultez les annonces légales

ANTILLA N°2012 – janvier 2023

à voir…à voir !

Plénière des 2-3 février 2023

Consultez la newsletter de AMI !

Entrepreneurs…optimisez !

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR