Vous trouverez ici une Tribune de Monsieur Jean Abrosi à propos des cours de l’époque au Lycée Schœlcher. L’occasion pourquoi pas de répondre, et de se remémorer nos “us et coutumes” ? A bellevue, Trinité, Technique, au Couvent ….comment c’était pour vous ? Quels ont été vos plus beaux ou plus douloureux souvenirs. N’hésitez-pas à me les transmettre : philippepied@gmail.com

J’ai suivi ce vendredi soir du 21 avril 2023 une émission sur KMT au cours de laquelle des invités parlent de choses et d’autres. J’ai été choqué par les assertions de Monsieur Montezume médecin de son état qui affirmait que le lycée Schoelcher était destiné aux Foyalais et que les cours complémentaires recevaient les élèves des communes.

Il faut qu’il sache que les élèves provenant des communes entraient au Lycée Schoelcher en classe de seconde M Prime et qu’ils étaient internes .
Ces élèves étaient proposés en fonction de leurs notes à l’issue de la classe de 3ème. Le nombre de proposés variait entre 3 et 4, par exemple, pour les cours complémentaires de Saint Pierre.
Par ailleurs, ce ne sont pas seulement des fils de bourgeois qui entraient en 6ème et qui étudiaient le latin . Les enfants des communes qui avaient réussi au concours d’entrée en 6ème obtenaient une bourse et le plus souvent étaient internes.. Ils pouvaient choisir une 6ème classique ou une 6ème moderne.Quant aux élèves qui n’avaient pu être orientés à l’issue de leur 3ème ,c’était presque fini pour leurs études secondaires . Il ne leur restait que de passer des concours de catégorie C (sécurité sociale, douanes, PTT, ) ou s’engager dans une carrière militaire ou encore s’ils possédaient le Brevet Élémentaire, passer le concours de recrutement d’Instituteurs (CRI ) ou le CRIS (concours de recrutement d’instituteurs suppléants) en attendant de passer le CAP ( concours d’aptitude pédagogique) pour être titularisés dans l’Education Nationale.

Pour ceux qui s’entêtaient à vouloir poursuivre des études secondaires ,il existait le concours d’entrée en seconde ou le concours d’entrée à l’Ecole Normale d’Instituteurs qui leur donnait la possibilité d’entrer par la grande porte du Lycée Schoelcher .
Les Cours Complémentaires des Terres Sainville avaient l’heureuse initiative de venir au secours de ces Entêtés en les accueillant dans une classe de 3ème Spéciale où se préparait ce concours avec la participation d’éminents pédagogues comme Messieurs Emmanuel DONGAR , EDERIQUE , CONSEIL et j’en passe .

Tout en sachant que la ségrégation demeurait puisque la classe de seconde MPrime était réservée à ces lauréats de ce concours . Après la Première M Prime ,c’était la première partie du baccalauréat puis en deuxième partie , la préparation au baccalauréat série Sciences Expérimentales qui était considéré comme le bac le plus complet face au bac de Philo ou le bac de Mathélem .A cette époque, les résultats des 2 parties du baccalauréat étaient annoncés à la radio ou imprimés sur le journal comme celui de La Paix . Nous appartenions à l’Académie de Bordeaux.

Jean ABROSI

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version