ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

Les élections territoriales de juin 2021, vues par Serge-Nicolas THALY

septembre 23
05:14 2021
Temps de lecture : 4 minutes

Serge Thaly

« CYCLONES et TSUNAMI en MARTINIQUE »

VIENT De paraître.

Extraits

Les élections territoriales de juin 2021, vues par Serge-Nicolas THALY

« Une large place est faite à la présentation de la liste AKM Aktè Kilti Matinik, chemin Gaoulé Bo la riviè à Trinité. Choisir un lundi matin, pour faire connaître les têtes de sections, du Centre, Éric Crispin dit Krilin Paka moli, du Nord, Élisabeth Claver dit Elisheba, et de Fort-de-France, Yann Mievilly, est plutôt inhabituel. Et savoir qui est vraiment la tête de liste, bien évidemment.

Comme le signale une militante : « Pour tous ceux qui n’ont plus confiance dans les politiciens(nes), Pour tous ceux qui préfèrent s’abstenir de voter, car non représentés, AKM regroupe des femmes et des hommes souvent dans le domaine de la vie associative, donc au plus près des uns et des autres, des Martiniquais(es) de la vie courante, car bien avant d’avoir fait le choix de se présenter, ils étaient déjà acteurs et sur le terrain. »

******

… « Il faut avouer que le discours du chef carbétien est à contre-courant de tout ce qui a existé. Et qui n’a pas vu la tête de Sabrina Doré et d’Eddie Marajo, lors d’une émission sur Via ATV, a raté un grand moment de télévision. Leur interlocuteur venait de demander à la Martinique de choisir entre garder l’ancien système ou sombrer dans la folie. OUI ! « Il faut que les Martiniquais soient fous et votent pour nous. » En somme, un exercice d’autocréation de trouble mental ? Le ton est très original, oscillant dangereusement entre sérieux et drôlerie, mais combien de Martiniquais l’entendent en souriant et combien sont prêts pour la camisole ? Philippe Petit paraît beaucoup plus classique avec sa liste « Matinik Doubout »

« En route pour une Martinique Nou-

velle ». Mais c’est trompeur. Oups ! Ajoutez un atelier de travail intitulé « Vwa péyi nou », et vous aurez l’exploit réalisé par ce groupe de concentrer le mot d’ordre de trois autres listes passées ou présentes en un seul lieu. Une manière de synthèse ? Matinik Doubout ! Martinique Nouvelle ! Peyi nou ! (a ?). Avouez qu’il fallait oser ! »

******

… « Visiblement Philippe Jock et Daniel Chomet de la liste « DECLIC – Paré pou ba an bel balan » ont digéré les regrets de n’avoir pu faire liste commune avec Catherine Conconne ou, à défaut, avec Béatrice Bellay, et surtout de n’avoir pas convaincu le maire du Robert, Alfred Mon- thieux, d’être tête de section sur le Centre, malgré toutes les annonces optimistes. La grande activité déployée par les troupes tant sur les réseaux sociaux que sur le terrain atteste largement de cette reprise en main. Mais parfois ça manque de vigilance comme avec le pira- tage évident de la page de Henri Romana, colistier dans le Nord.

Sur la toile, toute la panoplie y passe : liens actifs vers les rediffusions des passages en télévision ou en radio des candidats, encouragements à aller voter, prévisions de webinaires, décidément bien à la mode, images témoignages. Côté terrain, on a vu DÉCLIC à Schoelcher (beaucoup à Schoelcher !), au mar- ché de Fort-de-France, et dans quelques communes de Grand-Rivière à Sainte-Anne, en passant par Gros-Morne ou le Carbet. Mais force est de constater que les électeurs rencontrés, au vu des photos publiées, semblent plus intrigués, dubitatifs qu’enthousiastes.

… « Aimé Césaire en toutes sauces

On a souvent reproché aux membres du PPM de citer Aimé Césaire à tout bout de champ. C’est vrai que chez certains, c’est une forme de maladie : apprendre et réciter, sans une part personnelle, ça doit signifier quelque chose. Mais depuis plusieurs années, beaucoup de politiques (tous ?) martiniquais se réclament de Césaire, tout en rejetant le parti qu’il a créé. Face à cet homme, il n’y a plus ni droite, ni gauche, ni extrême gauche. Chacun y va de son couplet et trouve son compte. Et ça se ressent et ça se retrouve dans cette campagne électorale. Faut-il s’en plaindre ou s’en réjouir ? »

… « Le vrai jour de la fête, c’est la veille de la fête, dit-on parfois. Quatre listes l’ont pris au pied de la lettre et ont organisé la présentation des colistiers, en cette veille de fête des Mères.

Quatre « mapipi » : Mi chans Matinik à Saint-Joseph, Alians Matinik à Trinité, Gran Sablé pou Matinik à Fort-de-France et Ansanm Pou Péyi Nou à Rivière-Pilote.

Il faut avouer qu’elles ont toutes manqué singulièrement d’originalité, même si chacun a essayé d’apporter une petite touche différente. Un point commun toutefois, la difficulté à respecter l’horaire indiqué. Pour un observateur, comme nous, accroché à son ordinateur, avouez qu’il n’est déjà pas facile de tout suivre. Quatre réunions pratiquement au même moment ! Mais quand en plus, il vous est très compliqué de trouver la retransmission de Yan Monplaisir, que l’équipe de Serge Letchimy a quarante minutes de retard, celle d’Alfred Marie-Jeanne cinquante, et celle de Jean-Philippe Nilor quarante-cinq, l’exercice est encore plus délicat.

Sinon que retenir ? »

.. PROFESSIONS DE FOI

Il paraît que chez les musulmans, la profession de foi est appelée shahâda et que c’est l’une des cinq obligations du croyant, qui consiste en deux énoncés :

« J’atteste qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah ».

« J’atteste que Mahomet est son Messager ».

Partant de là, et par extension, on appelle profession de foi toute déclaration publique d’un corps de doctrines, religieux ou pas.

Aussi, en France, la profession de foi est le document réalisé par les candidats aux élections, toutes les élections. Chaque candidat y synthétise son programme et ses idées majeures, et atteste de son engagement envers les citoyens, une fois élu.

Si j’osais, si je croyais, je dirais qu’ils jurent, toutes et tous, devant Dieu et devant les Hommes, sur l’honneur (!) d’appliquer tout ce qu’ils écrivent.

C’est donc, un document très sérieux, validé d’ailleurs par une Commission, et envoyé à tous les électeurs en même temps que les bulletins de vote.

Les facilités informatiques permettent au citoyen de 2021, hors fracture numérique, de ne plus attendre l’envoi postal, pouvant se procurer ce document « en ligne » !

(à Suivre…)


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :