ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

L’IVERMECTINE ATTÉNUE LES SYMPTÔMES DE LA COVID-19 DANS UN MODÈLE ANIMAL

L’IVERMECTINE ATTÉNUE LES SYMPTÔMES DE LA COVID-19 DANS UN MODÈLE ANIMAL
août 18
06:28 2021
Temps de lecture : 4 minutes

Ce communiqué de l’Institut Pasteur de France (IPF) sur l’ivermectine et aussi la fiche du Laboratoire MERCK qui en possèderait la licence initiale

il en résulte que:

1/ L’Institut Pasteur  confirme que ce produit agit sur les effets pulmonaires de l’infection par covid19 et la perte de l’odorat…
2/ Il n’agirait pas (dans ce communiqué de IPF) sur la repllcation virale du Covid19…
3/ la boite de 4cp coûte environ 14 € (en France), et le «  traitement » de 06 cp (6 cp) revient à # 20 euros (le prix de une injection du vaccin)…

4/ Son « découvreur » est le laboratoire « Merck » , américain, crée en 1891, – 74 000 employés, le 4eme ou 5eme grand des « Big Pharma » dont le chiffre d’affaires annuel en 2020 a été de 47 milliards de dollars.

Coupe de poumon infecté et traité avec l’ivermectine. Bleu : noyaux des cellules Vert : SARS-CoV-2 (nucléoprotéine) Blanc : cellules Iba1+ (monocytes/macrophages) Rouge : cellules Arginase-1/Arg1+ (macrophages type M2) © Sylvain Levallois, Institut Pasteur

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 12.07.2021 de l’Institut Pasteur  

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, différentes approches thérapeutiques ont été explorées pour lutter contre la maladie. Des chercheuses et chercheurs de l’Institut Pasteur ont montré que l’ivermectine, une molécule commercialisée comme traitement antiparasitaire, protège des symptômes de la Covid-19 dans un modèle animal. Les scientifiques ont observé que la prise d’ivermectine est associée à une limitation de l’inflammation des voies respiratoires et des symptômes qui en découlent. Ce traitement est également associé à une protection contre la perte d’odorat. Toutefois, les résultats ne montrent pas d’effet de la molécule sur la réplication virale du SARS-CoV-2. Les résultats de l’étude suggèrent que l’ivermectine pourrait être considérée comme un agent thérapeutique contre la Covid-19. Ces résultats ont été publiés dans la revue EMBO Molecular Medicine, le 12 juillet 2021.

La pandémie de Covid-19 a causé plus de 3,5 millions de décès et plus de 179 millions de cas d’infection confirmés dans le monde depuis son début en décembre 2019. La maladie, causée par le SARS-CoV-2, induit généralement des symptômes respiratoires et pulmonaires pouvant entraîner, dans les cas graves, une détresse respiratoire mortelle. Plusieurs approches thérapeutiques basées sur des antiviraux (comme le remdesivir) ou des immunomodulateurs2 (comme la dexaméthasone, le tocilizumab) ont été étudiées pour lutter contre la maladie mais ont présenté des effets thérapeutiques limités3. La recherche d’approches préventives et thérapeutiques contre la Covid-19 reste donc une priorité.

Des chercheuses et chercheurs de l’Institut Pasteur ont étudié en laboratoire l’impact d’une molécule, l’ivermectine, sur les symptômes cliniques de la Covid-19 dans un modèle animal. L’ivermectine est une molécule commercialisée comme traitement antiparasitaire et étudiée pour le traitement d’autres maladies. Les auteurs de l’étude ont montré que la prise de ce médicament à des doses standards permet de réduire dans un modèle animal les symptômes et la gravité de l’infection au SARS-CoV-2.

« Nous avons choisi d’étudier l’ivermectine car c’est un modulateur allostérique du récepteur nicotinique de l’acétylcholine (nAChR). Ce choix a été basé sur l’hypothèse que le récepteur nAChR joue un rôle critique dans la pathophysiologie de l’infection à SARS-CoV-2 et pourrait donc représenter une cible pour la prévention et le contrôle de l’infection » précise Guilherme Dias de Melo, chercheur dans l’unité Lyssavirus, épidémiologie et neuropathologie et premier auteur de l’étude.

Les résultats de l’étude dévoilent que l’ivermectine agit sur la modulation de la réponse immunitaire sur les modèles animaux infectés par le SARS-CoV-2 et permet ainsi de diminuer l’inflammation au niveau des voies respiratoires. Cet effet immunomodulateur participe à la réduction de l’apparition des symptômes de la maladie. Les chercheurs ont également montré que la molécule réduit le risque de perte d’odorat. Toutefois, ils ont observé que le traitement à l’ivermectine n’agit pas sur la réplication virale du SARS-CoV-2.

« De manière surprenante, nous avons observé que le traitement à l’ivermectine n’a pas limité la réplication virale, les modèles traités et non traités présentaient des quantités similaires de charge virale dans la cavité nasale et dans les poumons. Nos résultats révèlent que l’ivermectine possède un effet immunomodulateur et non antiviral » commente Guilherme Dias de Melo.

Dans un avis du 31 mars 2021, l’OMS déconseille d’utiliser l’ivermectine pour traiter la Covid-19 en dehors des essais cliniques, en attendant que davantage de données soient disponibles. A ce sujet, Guilherme Dias de Melo explique : « Notre étude apporte des données précliniques qui démontrent scientifiquement une action protectrice de l’ivermectine pendant l’infection par le SARS-CoV-2 dans un modèle animal. Ces données sont essentielles pour appuyer les essais cliniques chez l’homme. »

L’ivermectine pourrait alors être considérée comme un agent thérapeutique encourageant contre la Covid-19, sans impact sur la réplication du SARS-CoV-2 mais soulageant l’inflammation et les symptômes qui en découlent.

« Nos résultats fournissent une avancée significative et démontrent que l’ivermectine appartient à une nouvelle catégorie d’agent anti-Covid-19 dans un modèle animal. Ces travaux ouvrent la voie à des axes de développement pour de meilleurs traitements contre la Covid-19 chez l’Homme » conclut Hervé Bourhy, responsable de l’unité Lyssavirus, épidémiologie et neuropathologie et dernier auteur de l’étude.

 

1 Données de juin 2021 de l’OMS

2 Les antiviraux sont des molécules agissant sur la réplication du virus. Les immunomodulateurs sont des molécules agissant sur le système immunitaire et limitant l’inflammation 

3 Données des National Institutes of Health

LaboratoirevMercx

Description

Description

Merck & Co. Inc. ou Merck Sharp and Dohme est un laboratoire pharmaceutique américain. Société employant 68 000 personnes dans le monde, elle est l’une des cinq plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales. Wikipédia

Cours de l’action : MRK (NYSE) 78,83 $US +0,90 (+1,15 %)

17 août, 16:02 UTC−4 – Clause de non-responsabilité

PDG : Robert M. Davis (1 juil. 2021–)

Siège social : Kenilworth, New Jersey, États-Unis

Revenus : 47,99 milliards USD (2020)

Fondateur : Georg Merck

Création : 1 janvier 1891, État de New York, États-Unis

Nombre d’employés : 74 000 (2020)

Filiales : MSD Pharmaceuticals Private Limited, PLUS

 

 

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANTILLA EN VENTE CETTE SEMAINE N° 2001

Biguine Jazz Collective. Come together dès Beatles

Abonnez-vous à notre newsletter

%d blogueurs aiment cette page :