L’OECS célèbre la Journée internationale de la diversité biologique 2020

L’OECS célèbre la Journée internationale de la diversité biologique 2020

Communiqué de presse de l’OECS

La Commission de l’OECS salue ses onze (11) États membres alors que nous célébrons la Journée internationale des Nations Unies pour la diversité biologique (BID) le 22 mai 2020. Le thème de cette année: Nos solutions sont dans la nature souligne que la biodiversité – la variété de la vie végétale et animale, est essentielle au bien-être social, à la croissance économique, au fonctionnement des écosystèmes et à la durabilité environnementale dans notre région et à la réalisation de la plupart – sinon de la totalité – les objectifs de développement durable.Comme pour de nombreux pays insulaires, les quelque 1,1 million d’habitants de l’OECS dépendent fortement de la riche biodiversité et des écosystèmes sains de nos terres et de nos paysages marins pour la nourriture, les abris, les moyens de subsistance, la protection contre les risques naturels et anthropiques, et qui contribuent à notre bien-être mental. Cependant, les ressources biologiques de la région sont fréquemment menacées par la surexploitation, la pollution et la dégradation de l’habitat résultant de certaines activités humaines. Par conséquent, nous devons vivre en harmonie avec la nature si nous voulons continuer à bénéficier des biens et services des écosystèmes. Ce besoin est mis en évidence par des recommandations pour lutter contre le COVID-19, qui comprennent le renforcement de notre système immunitaire par une nutrition et un exercice appropriés.

Image de l'histoire

Le Secrétariat de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique souligne dans son message IBD 2020 que,

C’est l’année où, plus que jamais, le monde peut signaler une forte volonté pour un cadre mondial qui «courbera la courbe» sur la perte de biodiversité au profit des humains et de toute vie sur Terre.

La région de l’OECS doit donc faire tout son possible pour veiller à ce que, à l’ère du nationalisme croissant de certains pays développés, nos petits États insulaires en développement ne deviennent pas plus vulnérables aux chocs extérieurs. La gestion de la biodiversité et des écosystèmes est essentielle pour améliorer notre résilience.

L’OECS a lancé le processus de réduction de la vulnérabilité des États membres grâce à l’élaboration d’un cadre de gestion de la biodiversité et des écosystèmes (BEF). Ce cadre s’appuie sur la stratégie récemment élaborée pour la biodiversité des Caraïbes et contribue au programme de développement durable à l’horizon 2030.

Les domaines d’action prioritaires identifiés dans le présent cadre concernent:

  • Protection et restauration des écosystèmes;
  • Gestion des espèces envahissantes, biosécurité et biosécurité;
  • Résilience au climat et aux catastrophes;
  • Accès juste et équitable et partage des avantages des ressources de la biodiversité; et
  • Intégration de la valorisation de la biodiversité et des écosystèmes dans les processus de développement national.

L’OECS, en collaboration avec l’Institut des ressources naturelles des Caraïbes (CANARI), a également proposé une stratégie et un plan d’action pour une économie verte-bleue qui fournit une feuille de route pour les investissements des secteurs privé et public dans le capital naturel.

L’OECS dans le cadre du programme Adapt’Action a produit des supports d’information pour promouvoir l’adaptation basée sur le genre et l’écosystème dans notre région. Aujourd’hui, dans le respect de la BID, l’OECS lance une vidéo de 3 minutes sur le renforcement de la résilience avec la nature et le genre dans les Caraïbes orientales. L’Eba et la boîte à outils sur le genre seront lancés le 5 juin 2020 à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement.

La pandémie mondiale de COVID-19 et ses impacts sur notre sécurité alimentaire et notre stabilité économique ont mis en évidence la nécessité de réduire notre dépendance à l’égard des importations alimentaires et des combustibles fossiles et d’adopter des pratiques de production et de consommation plus durables, notamment en utilisant des solutions basées sur la nature telles que celles disponibles. espèces végétales locales, jardinage biologique, gestion intégrée des ravageurs et des maladies et efficacité de l’utilisation de l’énergie et de l’eau.

Image de l'histoire

Nous encourageons donc les citoyens à commencer ou à augmenter la culture des jardins potagers ou à la maison, à planter au moins un arbre fruitier et à soutenir nos agro-producteurs locaux. Nous encourageons également les entreprises à utiliser davantage les innovations en matière d’énergies renouvelables telles que l’énergie solaire et à mettre en œuvre des technologies économes en eau.

Alors que nous sortons de ce confinement, peut-être en marchant dans notre quartier, le long de la plage ou sur un sentier de nature, jetons un regard neuf sur la nature et ses avantages et attractions. Réfléchissons sur les effets de nos activités sur cette précieuse ressource et comment nous pouvons contribuer à assurer son utilisation durable. Nous comptons sur la nature pour notre qualité de vie, la nature peut-elle compter sur nous


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

Related Articles

En vente cette semaine en Kiosques (ici vous pouvez télécharger les 1ere pages des articles en cliquant sur l’image)

Didier Raoult: revoir l’intégralité de son audition devant la commission…

Cheikh Anta Diop, le plus grand savant du 20e siècle

Archives

Lorem venenatis, dolor. ipsum adipiscing ut
%d blogueurs aiment cette page :