Sport et Covid-19 : comment reprendre sans risque ?

Sport et Covid-19 : comment reprendre sans risque ?

Anaïs Thiébaux,
A partir du 11 mai, date de début du déconfinement, vous pourrez pratiquer une activité physique individuelle, en plein air, sans limite de temps et en respectant les gestes barrières pour limiter la transmission du Covid-19. Comment envisager la reprise sans risque après 8 semaines de confinement ? Conseils.

A partir du 11 mai, il sera possible de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air, tout en respectant les règles de distanciation physique, dans les espaces ouverts autorisés et en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire (zone rouge ou verte), informe le ministère des Sports dans un communiqué du 30 avril 2020. Même si certaines personnes ont pratiqué du sport à la maison ou à l’extérieur dans la limite de l’heure quotidienne autorisée, ces 8 semaines de confinement ont pu être marquées par une baisse d’activité et de condition physique. Alors comment reprendre une pratique physique sans risque en pleine épidémie de Covid-19 ? Quels seront les sports interdits et autorisés à la levée du confinement ? Les conditions de reprise selon le plan de déconfinement et les recommandations de l’Académie de Médecine et du gouvernement.

Comment reprendre le sport sans risque ?
Dans un contexte de confinement et de limitation des sorties dans l’espace public, faire du sport n’est pas toujours facile. Et malgré l’heure d’activité physique individuelle autorisée chaque jour, « on peut craindre qu’il en résulte une baisse marquée des conditions physiques individuelles et l’installation d’un état de déconditionnement, notamment chez les sujets porteurs de facteurs de risque cardio-métaboliques et les personnes âgées », regrette l’Académie dans un communiqué du 1er mai 2020. Avant d’insister sur le fait qu’après la levée du confinement, prévue à partir du 11 mai prochain, la reprise d’une activité physique devra être très progressive, accompagnée, et respecter les mesures visant à prévenir la transmission interhumaine du virus responsable de la pandémie de Covid-19. Ses recommandations pour reprendre en douceur et sans risque :

Pour les personnes ayant contracté le Covid-19, ayant été placées en isolement ou ayant été en contact avec des malades confirmés : assurez-vous de l’absence de contre-indication à reprendre la pratique sportive lors d’une consultation médicale pour vérifier l’intégrité de l’appareil cardiovasculaire et de la fonction respiratoire.
Pour tout le monde : reprenez progressivement une activité sportive afin de limiter les risques d’accident, notamment musculaires ou articulaires, car une longue période d’inactivité est associée à une perte musculaire et à une altération de la sensibilité profonde qui majorent le risque de chute lors des déplacements rapides ou sur terrain accidenté.
Respectez les mesures de distanciation car l’exercice physique, en augmentant le débit ventilatoire, majore le risque de transmission par voie respiratoire.
Pratiquez seulement des activités sportives individuelles en extérieur. Ce sont les seules disciplines sportives pouvant être autorisées en l’état actuel de l’épidémie.
Adaptez les distances de sécurité entre personnes selon l’activité sportive pratiquée (au moins 5 à 7 mètres dans le sillage d’un coureur à pied ou d’un cycliste et 1,5 mètre en latéral)
Le port d’un masque grand public est recommandé pendant les exercices d’intensité faible à modérée. En revanche, son port est incompatible avec les exercices intenses, mais doit être porté juste avant le début et juste après l’arrêt de la pratique.
Privilégiez l’utilisation de matériels personnels pour la pratique sportive, ou à défaut, de matériels communs nettoyés et désinfectés avant et après leur usage.
Ne pratiquez pas d’activités physiques ou sportives en cas d’apparition de fièvre ou de signes respiratoires.
Sports autorisés à partir du 11 mai
Lors de la présentation du plan de sortie du confinement devant l’Assemblée Nationale le 28 avril 2020, le Premier ministre Edouard Philippe a indiqué les nouvelles mesures concernant la pratique d’une activité sportive : « Toutes les activités individuelles pratiquées en plein air seront autorisées à partir du 11 mai, néanmoins dans des conditions spécifiques » (maintien de la distanciation sociale, port du masque recommandé). Seront concernés :

La course à pied/le jogging en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d’une attestation, dans un rayon de 100 km autour de son domicile et en respectant une distanciation physique de 10 mètres entre deux coureurs.
Le vélo/cyclisme en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d’une attestation, dans un rayon de 100 km autour de son domicile et en respectant une distanciation physique de 10 mètres entre deux coureurs.
Le golf et le canoë avec des conditions de reprise qui seront prochainement dévoilées par le gouvernement.
Le tennis en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d’une attestation, dans un rayon de 100 km autour de son domicile, en prévoyant un espace d’au moins 4m² pour chaque pratiquant et donc non « en double ».
Le yoga, le fitness et le cross-fit en plein air, sans limitation de temps et sans besoin d’une attestation, dans un rayon de 100 km autour de son domicile et en prévoyant un espace d’au moins 4m² pour chaque pratiquant et en limitant les rassemblements à 10 personnes maximum.
L’équitation en plein air pourrait également être autorisée en instaurant des conditions de reprise et le respect des gestes barrières.

Réouverture des salles de sport : la profession se mobilise pour une ouverture en juin
Le plan de déconfinement qui débutera le 11 mai ne prévoit pas la réouverture des salles de sport. Craignant de ne pas pouvoir passer l’été, les enseignes de Fitness se réunissent pour demander une réouverture des clubs en juin. On fait le point.

Sports interdits à partir du 11 mai
Même si les déplacements sans attestation seront à nouveau autorisés à partir du 11 mai, toutes les activités physiques ne seront pas possibles. Edouard Philippe a d’ailleurs précisé que « les grandes manifestation sportives, tous les événements qui regroupent plus de 5000 participants, ne pourront se tenir avant le mois de septembre ». Continueront d’être interdits :

Les sports de plein air dits « à risque » comme l’ensemble des sports nautiques (kitesurf, surf, planche à voile, paddle…), des sports aériens, des sports mécaniques, des sports de montagne, des sports urbains de type skateboard ou roller.
Les sports collectifs comme le basket ball, le football, le handball, le volley-ball, le rugby…
Les sports de contact comme les arts martiaux (l’escrime, la lutte, le judo., la boxe, le karaté), la danse…
Les sports pratiqués dans les lieux couverts (tennis en salle, arts martiaux, gym, natation…), dans des salles de sport (musculation, body balance…), dans des gymnases, des piscines ou des centres aquatiques.
Les sports à un niveau professionnel, les compétitions et les événements sportifs (comme la Ligue 1, la Ligue 2, le Top 14…) jusqu’à la fin de la saison 2019-2020.
A noter que le ministère des sports proposera une liste exhaustive des disciplines et sports concernés par cette interdiction provisoire dans un guide pratique actuellement en cours d’élaboration.

L’Académie nationale de médecine tient à rappeler que la pratique régulière d’une activité physique, avec une réduction du temps passé en position assise, est bénéfique pour la santé :

Elle diminue le risque de maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, l’ostéoporose, la lombalgie…
Elle augmente l’endurance de votre organisme et la souplesse.
Elle favorise le maintien d’un poids corporel et prévient le surpoids ou l’obésité, facteurs de risques cardiovasculaires.
Elle améliore la santé physique et mentale tout en corrigeant les effets délétères de l’isolement social.
Elle favorise le sommeil (sauf si sa pratique a lieu le soir) et réduit le stress grâce à la production d’hormones appelées endorphines.

Les bienfaits du sport sur la santé
L’activité physique et le sport occupent une place de plus en plus importante dans la vie quotidienne. Mais quels sont les bienfaits de cette pratique en termes de santé et de bien-être ? Combien en faire par semaine ?

Quelle quantité de sport par jour ?
Selon le ministère de la Santé, il est recommandé de pratiquer au minimum 30 minutes d’activité physique par jour pour les adultes et une heure par jour pour les enfants et les adolescents. Il est également conseillé de réaliser plusieurs fois par semaine des activités variées qui permettent de renforcer les muscles et d’améliorer la souplesse et l’équilibre. Parallèlement, il est important de limiter son temps passé en position assise ou allongée et de rompre ce temps de sédentarité toutes les deux heures avec quelques minutes de marche ou des exercices d’étirement.

Sources :
Communiqué de l’Académie nationale de Médecine « Covid19 et Reprise du sport de loisir en sortie de confinement », 1er mai 2020.
Reprise de l’activité sportive, Ministère des Sports, 30 avril 2020.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

Related Articles

En vente cette semaine en Kiosques

Le Dessous des Cartes Les mémoires du racisme

Christiane Taubira : « il faut retirer certaines statues de l’espace public »

Archives

consectetur consequat. libero. mi, sit luctus nunc
%d blogueurs aiment cette page :