Sénatoriales 2017 : après le scrutin…

Sénatoriales 2017 : après le scrutin…
octobre 02
21:28 2017

Quelques rappels utiles :

Inscrits : 856 ; votants : 825 ; bulletins blancs :16 ; bulletins nuls : 16 ; exprimés : 793.

Que retenir de ce scrutin ?

Les résultats honorables de Catherine Conconne aux deux tours, étant néanmoins entendu qu’une vingtaine de majorités municipales font partie de l’alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle (EPMN).

Les résultats très moyens du sénateur sortant, Maurice Antiste, qui dans sa communication médiatique aura tenté d’expliquer sa non-élection dès le premier tour – et les doutes quant à sa réélection – par le nombre de candidats (11) à ces sénatoriales…

Les mauvais résultats du président de l’Association des Maires de la Martinique, Maurice Bonté, et du président de la Communauté d’Agglomération du Centre (Cacem), Athanase Jeanne-Rose. Rappelons que ce dernier est membre du PPM, mais qu’il n’a pas voulu suivre la procédure d’investiture du parti et a donc candidaté « sans étiquette ». Est-ce là l’explication de son mauvais résultat ? Les « grands électeurs » membres d’EPMN ont-ils sanctionné la « dissidence » du président de la Cacem ? Consigne fut-elle donnée de ne pas voter pour lui mais pour les deux candidats de l’alliance, Maurice Antiste et Catherine Conconne ?

Le mauvais résultat de Marius Narcissot, candidat soutenu par Alfred Marie-Jeanne, et le score guère bien meilleur de Georges Cléon, l’autre prétendant « adoubé » par AMJ pour cette élection. Pour ces deux figures de la majorité de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), cette première participation à une sénatoriale leur aura peut-être laissé un goût amer. En tout cas le soutien de l’actuel « patron » politique de la Martinique ne semble guère avoir pesé pour l’écrasante majorité des grands électeurs.

L’augmentation du résultat d’Yvon Pacquit entre les deux tours. Si la « rumeur » disant qu’Alfred Marie-Jeanne aurait appelé à voter pour le candidat « sans étiquette » (pour tenter d’empêcher la réélection de Maurice Antiste) est fondée, Yvon Pacquit a probablement pu bénéficier des voix cumulées au 1er tour par MM Cléon et Narcissot. Une rumeur qui si elle était confirmée ne manquera pas – si ce n’est déjà le cas – de faire grincer des dents dans les rangs du PPM. L’adversaire historique du Parti Progressiste Martiniquais qui appellerait à voter pour un membre de longue date et une figure du dit parti ? Ca ferait plutôt désordre… Vous avez dit « cadeau » empoisonné ?

Mike Irasque

Tags
Share

Related Articles

Abonnez-vous à notre newsletter

IMPORTANT

A partir du mois du mois de décembre, votre hebdomadaire ANTILLA paraîtra chaque lundi

Archives

f2f63ec8dd39de947f6c5c91a530faf9111
%d blogueurs aiment cette page :