Glyphosate : Bayer condamné à une amende record

Le tribunal de Philadelphie a condamné Bayer une peine de 2,25 milliards de dollars de dommages et intérêts. La raison:le Roundup, l’herbicide de sa filiale Monsanto, considéré comme cancérigène.

C’est la plus lourd de condamnation prononcée par un tribunal dans l’affaire  du glyphosate et des dangers potentiels pour la santé de cet herbicide. Bayer a été condamné à Philadelphie, aux États-Unis, à verser 2,25 milliards de dollars (2 milliards d’euros) de dommages et intérêts vendredi 26 janvier. Ce montant est énorme :Le plaignant accusait Monsanto, sa filiale qui fabrique le Roundup, d’être à l’origine de son cancer.Bayer, a perdu 5 % à l’ouverture de la Bourse lundi 29 janvier. Un expert explique pourquoi Bayer pensais sorti de cette affaire  de glyphosate grâce a des akore extrajudiciaires passés avec les plaignants. Une bonne dizaine de milliards de dollars pour les indemnisations des plaignants.

Monsanto est  le fabricant historique du désherbant. Bayer, qui l’a racheté en 2018 et doit assumer les conséquences juridiques dont il a hérité, réfute les accusations de risques pour la santé en évoquant les avis des autorités sanitaires aux États-Unis et en Europe. Le glyphosate est toutefois considéré depuis 2015 comme un “cancérigène probable” par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ). Bayer “a gagné 9 procès sur 18, le résultat est donc indécis” constatent les observateurs.  Bayer a fait savoir qu’il ferait appel du jugement.  Chaque procès perdu augmente la pression sur Bayer qui devra à terme se débarrasser de cette contre publicité qui effraie le public et inquiète les actionnaires. Gdc

Partager.

Comments are closed.

Exit mobile version