ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

L’annonce d’un vaccin par Pfizer a plombé Netflix et Zoom en bourse

L’annonce d’un vaccin par Pfizer a plombé Netflix et Zoom en bourse
décembre 01
14:13 2020
Temps de lecture : 2 minutes

Repéré par Antoine Hasday sur Forbes


La perspective d’une maîtrise de la pandémie n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde.


Après la victoire de Joe Biden, du moins pour les opposant·es à Donald Trump, c’est l’une des rares bonnes nouvelles de 2020: Pfizer a annoncé le 9 novembre que son candidat-vaccin contre le Covid-19, développé en partenariat avec la startup BioNTech, était efficace à 90%.

S’il convient de rester prudent face à cette information, et se souvenir qu’un certain nombre de défis techniques et logistiques se posent encore, elle laisse néanmoins entrevoir la possibilité de vacciner la majorité de la population contre la maladie, et d’en finir à terme avec les mesures de confinement.

L’annonce de Pfizer a suscité l’enthousiasme des marchés boursiers, les investisseurs imaginant déjà une relance de l’économie. Mais pour les entreprises qui ont bénéficié des mesures de confinement, c’est l’inverse qui s’est produit.

 

Aux États-Unis, alors que les indices Dow Jones et S&P 500 étaient en hausse de 4 et 5%, le Nasdaq, centré sur les nouvelles technologies, n’a grimpé que de 1%.

Ainsi, l’action du logiciel de téléconférence Zoom a brutalement chuté de 15%. À l’échelle de 2020, elle a néanmoins augmenté de 500%, dépassant la capitalisation d’ExxonMobil.

Après la pluie, le beau temps?

Peloton Interactive, qui propose des équipements sportifs connectés et une application pour faire de l’activité physique chez soi, a elle aussi chuté de 15%. Sur l’année, le cours de son action a toutefois augmenté de 260%.

Les géants du numérique sont moins touchés. Netflix, dont l’action a augmenté de 50% cette année, a dévissé de 5%. Amazon, qui a pris 70% en 2020, n’a perdu que 3% après les annonces de Pfizer.

Zoom et Netflix devraient être «des gagnantes à long terme [mais elles perdront] à court terme, car leurs valorisations ont dépassé les bénéfices réels», selon James McDonald, PDG de Hercules Investments.

En miroir, l’annonce de Pfizer a galvanisé les cours de bourse des entreprises du secteur des banques, de l’énergie, des croisières et des cinémas. Les investisseurs semblent parier sur un retour au «monde d’avant».


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :