Comment augmenter les tests de dépistages en France ?

Le ministre de la Santé Olivier Véran, s’est engagé à « démultiplier le nombre de tests réalisés sur le territoire » français pour lutter contre l’épidémie de coronavirus et suivre les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé qui a invité les pays touchés à « passer à l’attaque » en testant massivement leurs populations.

Mais les médecins et biologistes médicaux dénoncent la pénurie de matériel dédié aux tests.

La méthode usuelle de dépistage du Covid-19 consiste à introduire une sorte de long coton-tige dans le nez pour prélever des cellules. Le prélèvement est analysé pour y chercher l’acide ribonucléique (ARN, proche de l’ADN, caractéristique du Covid-19.)

Pour procéder à cette analyse (génétique), il faut un laboratoire spécialisé.  45 établissements en France sont en capacité de le faire. L’analyse exige beaucoup de manipulations et les résultats ne sont pas disponibles avant trois à cinq heures. Ces tests nécessitent un certain nombre de produits dont une partie nous vient de Chine et des Etats-Unis, et qui n’arrivent plus en quantités suffisantes.

Il s’agit à l’heure actuelle de  9 000 tests par jour, avec pour « objectif » 10 000 d’ici la fin de la semaine et 29 000 par jour, la semaine prochaine. Pour y parvenir, »des automates », c’est-à-dire des machines à haut débit entièrement automatisées seront utilisésbdans les laboratoires de ville.

Pour booster encore la cadence, des scientifiques chinois de l’université d’Oxford ont trouvé une nouvelle solution : Le prélèvement nasal est Reparti en trois flacons et on les faire réagir avec un produit chimique qui détecte l’ARN du virus. On observe alors la couleur : si deux flacons passent du rose au jaune (le troisième servant de témoin), le test est positif. Les résultats sont lisibles en une demi-heure seulement.  Il présente deux avantages de taille : il a besoin de peu de matériel technologique pour être utilisé (juste un bloc chauffant) et les résultats peuvent être lus à l’œil nu. Ses inventeurs tentent donc de développer un kit de test tout-en-un.

Dès tests de sérologie

Les tests sérologiquesl’avantage d’être plus légers que les tests De dépistage. ils n’ont pas le même objectif : ils visent à détecter les anticorps pour déterminer après coup si un individu a été en contact avec le virus, et s’il est donc immunisé. Ce test sérologique présente de multiples avantages. Il permet d’identifier les personnes qui ont des anticorps et sont, de facto, protégés contre la maladie. Il est donc utile pour calculer le taux réel de mortalité. Autre point fort, il aidera à déterminer le pic épidémique. Car quand 60% à 80% de la population aura été contaminée, le virus responsable du Covid-19 ne pourra plus être transmis d’humain à humain. De ce fait, l’épidémie s’éteindra. Enfin, ce test est peu coûteux.

 

Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

EN VENTE ACTUELLEMENT

Abonnez-vous à notre newsletter

Archives

justo luctus ut porta. pulvinar commodo fringilla sed velit, Curabitur
%d blogueurs aiment cette page :