ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Crise sanitaire : Sortir de l’impasse actuelle par l’Union

novembre 11
06:46 2021

EDITO du journal Justice.
Même sʼil faut se réjouir que lʼépidémie de covid-19 paraît reculer, il est clair que le sentiment qui domine est que la Martinique est dans une impasse.
Les confinements et les couvre-feux à répétition, in- dispensables pour endiguer la maladie, ont cassé lʼéconomie, harassé les soignants et citoyens, miné le moral de tous. Le pays compte au moins 692 décès du coronavirus et ils ne sont pas virtuels, quoique certains en disent, persistant dans un déni absurde. Le monde entier vient de dépasser le chif- fre de 5 millions de victimes de la pandémie.
Bien quʼil progresse le taux de vaccination complète de 38 % reste insuffisant pour conférer une protec- tion collective et conjurer une éventuelle cinquième vague. Cʼest dʼailleurs ce qui se passe en France, en Allemagne et en Europe.
LʼOrganisation mondiale de la santé (OMS) sʼest alarmée, jeudi 4 novembre, du rythme “très préoccu-
pant” de transmission du Covid-19 en Europe, qui
pourrait déboucher sur un demi-million de morts supplémentaires sur le continent dʼici à février 2022. LʼAllemagne est en particulier touchée par une qua- trième vague “massive”.
Certes chacun peut avoir son appréciation sur la manière dont les gouvernants ont géré la crise sa- nitaire en Martinique, en France et en Europe. Mais il demeure que, au stade où nous en sommes de la connaissance de ce nouveau coronavirus, seule la vaccination peut nous épargner des formes graves de la maladie.
Et il nʼest pas admissible que ceux qui le disent pour sauvegarder le peuple martiniquais soient insultés, injuriés et parfois menacés par des obscurantistes inconscients se parant du titre usurpé de “résistants”.
La solution martiniquaise ? Cʼest protéger la popu- lation martiniquaise, cʼest sauver des vies martini- quaises.
Alors, dʼune manière ou dʼune autre, le devoir dʼune presse digne comme Justice sʼefforce de lʼêtre, est de combattre la désinformation tout en restant tolé- rante. Et cela en utilisant scrupuleusement des don- nées vérifiées et des sources sérieuses. On ne peut laisser entretenir le peuple dans lʼignorance et la su- perstition.
Non il nʼest pas vrai que les morts comptabilisés le soient du fait dʼavoir été injectés au vaccin.
Non il nʼest pas vrai que des médecins aient expéri- menté des médications alternatives ayant démontré leur efficacité contre le virus.
Non il nʼest pas vrai que les soignants français en- voyés en renfort ont pour consigne dʼinjecter les
Martiniquais pour les éliminer. Et les injures racistes à leur endroit nous déshonorent, nous Martini- quais.
Non il nʼest pas vrai que dénoncer ceux qui trompent les moins formés et souvent les plus pauvres
de cette société capitaliste et néo-coloniale, cʼest mépriser les plus démunis des Martiniquais. Au contraire !
Sʼopposer aux mesures restrictives et à la vaccina- tion nʼest pas un combat pour lʼidentité martini- quaise, contre le colonialisme français. Cʼest se tromper de cible et de moment.
Par contre, exiger des moyens humains, matériels et financiers pour lʼhôpital public gravement mis dans un état de pénurie, désarmé criminellement, est une nécessité vitale. Rappelons que la précé- dente mandature de la CTM avait voté en juin 2021 un concours de 100 millions dʼeuros au bénéfice du CHUM.
Il convient dʼempêcher que le cercle vicieux de lʼépi- démie et du confinement conduisant la Martinique à lʼasphyxie et à la déprime ne se referme tragique- ment sur nous-mêmes.
La seule manière dʼen sortir, cʼest dʼen réchapper par le haut ensemble. Personne ne peut respecter les gestes barrières à notre place. Faisons-le.
Personne ne peut accepter la vaccination à notre place comme beaucoup ont franchi le pas autour de nous dans beaucoup de nations de la Caraïbe, à Cuba socialiste particulièrement, et aussi en Nouvelle-Calédonie, en Réunion.
Allons-y sans hésitation.
La Martinique a dʼautres conquêtes à réaliser et en particulier contre la baisse du pouvoir dʼachat et lʼac- croissement des inégalités et de la pauvreté. Et elle doit se mobiliser pour de nouvelles avancées de la responsabilité martiniquaise afin de mieux prendre en mains les destinées du Pays.
Et pour ces batailles, elle a besoin de Martiniquais vivants et confiants dans leur avenir. Dominons nos contradictions et réinstaurons un climat de concorde et dʼunion.
Michel Branchi (7/11/2021) in Justice


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

publiez vos ANNONCES Légales

Consultez les annonces légales

ANTILLA N°2012 – janvier 2023

à voir…à voir !

Plénière des 2-3 février 2023

Consultez la newsletter de AMI !

Entrepreneurs…optimisez !

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR