ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

La Barbade déboulonne la statue de l’Amiral Horatio Nelson, navigateur britannique, ami des esclavagistes

La Barbade déboulonne la statue de l’Amiral Horatio Nelson, navigateur britannique, ami des esclavagistes
décembre 18
02:04 2020
Temps de lecture : 3 minutes

5fb3ba8bc1beb_statue-1523262.jpg

©© SCREENSHOT La statue de l’Amiral Horatio Nelson déboulonnée

Le déboulonnage de la statue de l’Amiral Horatio Nelson a été réalisé le lundi 16 novembre 2020. Le navigateur britannique, ami des esclavagistes, a quitté la place des Héros à Bridgetown à la Barbade. Les chaînes de télévision de Barbade ont retransmis en direct la cérémonie.

Caroline Popovic • Publié le 17 novembre 2020 à 08h19, mis à jour le 17 novembre 2020 à 08h25

La Barbade a transféré la statue d’Horatio Nelson au musée national. Érigée en 1813, la statue du navigateur britannique le plus décoré qui a sauvé son pays des ambitions de Napoléon Bonaparte, a occupé une place centrale dans la capitale Bridgetown.

207 ans, sur la place du centre-ville

Pour marquer le déboulonnement, le gouvernement a organisé lundi après-midi (16 novembre 2020) des débats et des prestations culturelles pendant que les techniciens procédaient au démontage

NELSON HAS FALLEN: The statue of Lord Horatio Nelson – which has stood in front of Parliament Buildings for 207 years has been removed

3eUPweNgKP_LAhkY.jpg

Le site est hautement symbolique. Les esclaves débarqués des bateaux arrivés d’Afrique attendaient sur cette place pour être vendus aux enchères. À quelques mètres de la statue d’Horatio Nelson se trouvait un cachot. Les esclaves qui s’échappaient de leurs plantations étaient capturés et placés dedans en attendant leurs propriétaires. C’était un lieu de déshumanisation et de torture.

Il y a une trentaine d’années, la statue a commencé à faire polémique. Des pétitions et des hommes politiques qui ont demandé son déboulonnage.

Horatio Nelson un demi-dieu en Grande Bretagne

Horatio Nelson, ne mesurait que 1m 67, mais les Britanniques lui ont accordé la stature d’un géant. Avant d’intégrer la marine britannique, il était commandant sur les navires de la compagnie Hibbert, Purrier et Horton. Des propriétaires qui ont fait fortune dans le commerce des esclaves.

En 1784, aux commandes de la frégate britannique HMS Boreas, il avait imposé le monopole commercial dans des colonies britanniques.