ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

L’Arabie Saoudite subit le contrecoup du pari fait sur la famille Trump.

L’Arabie Saoudite subit le contrecoup du pari fait sur la famille Trump.
mars 09
05:13 2021
Temps de lecture : 2 minutes

Analyse par Stephen Collinson


Le prince héritier d’Arabie Saoudite Mohammed bin Salman au sommet des dirigeants du G20 à Buenos Aires, le 30 novembre 2018.
,Ceci est extrait de l’édition du 25 février de Meanwhile in America de CNN, le courriel quotidien sur la politique américaine destiné aux lecteurs du monde entier. 

(CNN)En diplomatie, comme en physique, chaque action a une réaction égale et opposée. L’Arabie Saoudite subit les contrecoups de la décision du prince héritier Mohammed bin Salman de parier sur la famille Trump.

« L’intention du président – comme celle de ce gouvernement – est de recalibrer notre engagement avec l’Arabie Saoudite et de faire en sorte que nos homologues communiquent avec leurs homologues », a déclaré mercredi l’attachée de presse de Joe Biden, Jen Psaki, avant l’appel d’aujourd’hui entre son patron et le père de MBS, le roi Salman. Il n’y a rien de plus que cela.
Joe Biden appelle le roi saoudien avant la publication prévue du rapport Khashoggi
Le fait que la première discussion entre Biden et le monarque ait duré aussi longtemps est significatif. Tout comme la décision du président de mettre fin au soutien aux opérations saoudiennes dans la guerre du Yémen. Sa volonté de s’engager dans l’accord nucléaire avec l’Iran est également une déception pour Riyad.
Les Etats-Unis vont bientôt publier un rapport des services de renseignement qui devrait trouver MBS complice du meurtre et du démembrement du journaliste Jamal Khashoggi, basé aux Etats-Unis. Grâce en partie à la relation étroite entre les autres princes MBS et l’ancien premier gendre Jared Kushner, le Royaume a d’abord obtenu un laissez-passer pour le meurtre du chroniqueur du Washington Post.
Des atrocités comme le meurtre de Khashoggi sont incompatibles non seulement avec la décence humaine, mais aussi avec l’accent mis par l’administration Biden sur la démocratie. La nouvelle Maison Blanche n’a pas non plus l’intention d’imiter l’ancien président Donald Trump en ancrant sa politique au Moyen-Orient sur l’Arabie Saoudite et le Premier ministre israélien de droite Benjamin Netanyahu – qui a lui aussi dû transpirer pendant des semaines avant son appel Biden.
Le rejet de MBS est un signal public que les États-Unis cherchent à changer de comportement. Éviter le prince héritier ne sera pas viable pour longtemps : Il est déjà la force motrice à Riyad, le roi a 85 ans et les richesses pétrolières et la position stratégique de l’Arabie Saoudite signifient qu’elle restera un allié important des Etats-Unis.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. Aliquam Donec efficitur. odio sed tempus accumsan sem, ipsum
%d blogueurs aiment cette page :