Le grand cafouillage.

Le grand cafouillage.

Le grand cafouillage.

Bientôt le 21 Mai
On voulait voir Vierzon et on a vu Vierzon
On avait exigé une date
On souhaitait une vision
On voulait le discours et la méthode
On a eu la date
On a eu la vision
Le discours de la méthode est arrivé
Sous forme du discours de la pagaille
De la pagaille organisée.
Jamais les gilets jaunes sans chef
Sans tête pensante
N’auraient imaginé un tel scénario.
C’est le temps des interrogations
Le temps des doutes et des incertitudes

Même un petit cheval blanc
Par le plus mauvais temps
Aurait du mal à trouver sa route
Dans ce printemps merdique où
Les contradictions bousculent les contradictions
Où la confusion ajoute à la confusion
Tout fout l’ camp avec un régiment
De maires récalcitrants
De présidents de Région mécontents
De syndicats vent debout
De parents d’élèves dépités
De députés frondeurs
De ministres déboussolés jouant
La danse de Saint-Guy
Ou imitant la marche de l’écrevisse
Deux pas en avant trois pas en arrière.

A la crèche on s’échangera les biberons
A la maternelle Jeannot dira à Sophie
Laisse- moi toucher ton jupon
Pour jouer à saute-mouton
Comme il est beau ton masque !
Y aura-t-il assez de masques
Pour arrêter le flot de postillons
Des passagers accrochés aux barres des métros
Que dire à ceux qui le porteront mal
Accrochés à une oreille sur deux
Faudra-il inventer une brigade
De pistage de traçage contre le virus ?
Y aura-t-il suffisamment de chiens renifleurs
Dépisteurs de Covid 19
De testeurs pour traquer l’immunité
De chaque individu qui joue au déni ?
Le déconfinement se fera-t-il
A la chinoise par voie dictatoriale
Ou à la française par régions ? Ou passera la frontière
Entre les bons et les méchants ?
Les amoureux pourront-ils toujours se bécoter
Sur les bancs publics
Il n’y a plus d’amour heureux
Aurait dit le poète.
Et les vacances aurons-nous des vacances
Pour nous reposer du confinement
Ou des heures de classe non faites
Quels pays voudront bien nous accueillir
Nous les miraculés du virus
Même pas le Portugal ?

Elle est à toi cette chanson
Toi le français qui voudrait
Sortir du confinement
Qui voudrait bien troquer ce temps d’enfer
Contre un petit bout de paradis.
Ce 24.04.2020


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Only registered users can comment.

En vente cette semaine en Kiosques

Frantz Fanon – Écrits sur l’aliénation et la liberté (2016, France Culture)

Boris Cyrulnik se livre à un exercice fascinant avec son ouvrage « Psych…

Archives

suscipit tempus facilisis eleifend libero. libero neque. lectus
%d blogueurs aiment cette page :