ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

Revue de presse du 18/07/2021

Revue de presse du 18/07/2021
juillet 19
07:05 2021
Temps de lecture : 7 minutes

Merci à nos contributeurs pour cette revue de presse estivale.

ALLEMAGNE

Solidarité avec le parti communiste allemand

« Le 8 juillet, la commission électorale fédérale de la République fédérale d’Allemagne (RFA) a décrété que le DKP ne pouvait pas participer aux élections du Bundestag du 26 septembre 2021. Il a été privé de son statut juridique de parti. La soumission tardive des comptes par le DKP a servi de prétexte. Pourtant, les retards n’ont jamais été un problème, “Ce que l’on tente de faire ici, c’est une interdiction pure du parti”, a déclaré Patrik Köbele, président du DKP »

Source : Parti Suisse du Travail – Parti Ouvrier et Populaire

En Allemagne, la mise sous surveillance de l’AfD suspendue par la justice

« Le tribunal administratif de Cologne a jugé que la décision des services de renseignement intérieur allemands de placer sous étroit contrôle le parti d’extrême droite était problématique car elle a fait l’objet de fuites prématurées dans la presse. Le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) s’est empressée de saluer la décision du tribunal. « C’est une victoire pour nous, mais aussi pour l’Etat de droit », s’est félicité le coprésident du parti et député européen Jörg Meuthen, ironisant au passage sur « ce service secret qui ne sait pas garder un secret ». »

Source : Le Monde

DÉMOCRATIE

La sacralisation de Bernard Arnault ou la démocratie malade

« L’action d’Attac consistant à peindre en noir la Samaritaine a provoqué l’indignation d’une grande partie de la classe politique, des Républicains au Parti socialiste. Mais en héroïsant Bernard Arnault, ces politiques acceptent son pouvoir et sortent l’économie du champ politique. Comme le faisait remarquer l’économiste Stefano Palombarini sur le réseau social Twitter, on assistait à la reconstitution d’un « arc républicain » autour de la défense du malheureux Bernard Arnault, homme le plus riche de France touché au cœur par un gribouillage visant à rappeler que ce dernier avait vu son patrimoine s’alourdir de plus de 60 milliards d’euros en pleine crise sanitaire. »

Source : Mediapart (via CADTM)

Le clan des milliardaires accapare les aides à la presse

« Le 1er juin, le ministère de la Culture publiait la liste des titres et de groupes de presse ayant bénéficié, de 2016 à 2019, des aides directes et indirectes à la presse. Des chiffres qui confirment une tendance déjà bien connue : en 2019, la moitié de ces aides ont bénéficié à 6 groupes de presse détenus par une poignée de richissimes hommes d’affaires. Bernard Arnault et son groupe LVMH décrochent la timbale. »

Source : Acrimed

Jean Castex confirme la création d’une agence de lutte contre les manipulations de l’information

« Le Premier ministre a confirmé mardi le lancement en septembre de cette agence qui doit permettre de lutter contre la « menace informationnelle et des ingérences étrangères dans le débat public ». Baptisée « Viginum », ses effectifs vont croître pour atteindre 50 agents en janvier 2022″

Source : France Inter

ENVIRONNEMENT

Explorer les origines fantômes du réchauffement climatique

« Et si la surchauffe planétaire actuelle, au-delà de la combustion d’énergies fossiles pour faire tourner les usines et rouler les voitures, avait aussi à voir avec la lointaine conquête des paysages naturels par l’agriculture ? C’est ce que laisse entendre une équipe de chercheurs internationaux dans une étude inédite pilotée par l’Inrae (institut national de la recherche agronomique) et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique). Dans cette publication, parue le 4 juin dernier au sein de la revue Science Advances, ses auteurs révèlent la responsabilité des tourbières dans les émissions historiques de carbone du fait de leur artificialisation – c’est-à-dire la perte des caractéristiques biologiques d’un milieu naturel. Principal résultat de cette réévaluation : les tourbières de l’hémisphère nord converties en terres cultivées auraient « émis 72 milliards de tonnes [Gt] de carbone des années 850 à 2010 ». »

Source : SOCIALTER

EUROPE

L’Union européenne se plie aux exigences des États-Unis et suspend son projet de taxe numérique

« Washington a obtenu ce qu’il voulait. Bruxelles a accepté lundi 12 juillet de geler son projet de taxe numérique européenne, très critiqué par les États-Unis, pour ne pas compromettre l’accord historique sur la fiscalité des multinationales qui devrait aboutir en octobre. Des négociations sur un big bang fiscal qui doit mettre fin aux paradis fiscaux et conduire les plus grandes entreprises, y compris celles du numérique, à payer une part d’impôt plus équitable, sont en cours à l’OCDE. Elles ont reçu samedi le soutien politique des pays du G20. »

Source : Business Insider

FRANCE

Les entreprises françaises ne sont pas en difficulté… mais elles se sont quand même débarrassées de leurs salariés

« Vous vous rappelez, l’année dernière, des éternels reportages larmoyants des JT et des chaînes d’information sur les petits patrons en difficulté ? On aurait aimé voir le même engouement médiatique au sujet des salariés mis à la porte sous prétexte de l’impact du Covid19 sur la situation économique de leur entreprise. Surtout qu’en réalité, ces prétendues difficultés sont très largement à nuancer. »

Source : Frustration Magazine

L’économie française en pleine accélération

« L’économie française a tenu en position défensive au premier semestre. Et les ménages comme les entreprises semblent aborder les trimestres avenir avec une flambée d’optimisme qui déjoue tous les pronostics. Après 14 mois de bâtons sanitaires dans les rouages de la production et de la distribution, de stop-and-go à répétition, avec une facture collective phénoménale qui fait craindre un remboursement douloureux, on aurait pu s’attendre à ce que les acteurs privés soient exsangues, inquiets ou sonnés. Ce n’est pas ce que disent les enquêtes, semblant donner raison à l’adage populaire : « ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts ». Simple euphorie illusoire ou bifurcation véritable ? Que nous disent les chiffres en dur de ce premier semestre 2021 sur la possibilité que l’optimisme du moment se concrétise en élan durable ? »

Source : XERFI CANAL

GÉOPOLITIQUE

La Pologne envisage l’achat de 250 chars américains M1A2 Abrams

« Dans l’éventualité d’un choc frontal avec les forces terrestres russes, la Pologne accorde une importance particulière à ses chars de combat, avec pas moins de trois modèles actuellement en service au sein de son armée. En effet, celle-ci dispose d’environ 250 Leopard 2 de facture allemande, de 358 T-72 hérités de la période soviétique et de 232 PT-91 « Twardy » [une version locale du T-72, ndlr]. Le char américain M1A2 SEPv3 Abrams tiendrait la corde. Il serait ainsi question de doter l’armée polonaise de 250 chars de ce type. Soit de quoi équiper quatre bataillons blindés, pour un montant pouvant atteindre les 19 milliards de zlotys [un peu plus de quatre milliards d’euros, nldr]. »

Source : Opex 360

Drogue : l’autre fléau qui mine la Syrie

« L’éclatement du conflit syrien en 2012 bouleversa l’équilibre des trafics, en modifiant tant les opportunités que les contraintes pour les trafiquants. De fait, ce que l’on peut appeler à première vue des « économies de guerre » au sens défini par Jenny H. Peterson, à savoir des « systèmes dans lesquels les incitations économiques motivent les acteurs à inciter et à participer à la violence politique, ou qui facilitent le conflit en cours en fournissant un moyen de financer la lutte violente » ont vu le jour, notamment au sein des groupes armés opposés à Damas. Pour répondre aux besoins de liquidité, taxes, kidnapping, trafics des ressources disponibles et autres extorsions devinrent monnaie courante. Dans la même lignée, le trafic de stupéfiants prend peu à peu de l’importance, et notamment le Captagon, facile à synthétiser et très prisé notamment dans le Golfe. La Syrie devient alors en un temps record le centre névralgique de la production de Captagon dans le monde. »

Source : Geopragma

MATIÈRES PREMIÈRES

Plans de relance européens : l’hydrogène, bouée de sauvetage pour l’industrie des énergies fossiles

« Comme les multinationales du pétrole et du gaz ont réussi à siphonner les fonds destinés à la relance en se cachant derrière l’hydrogène. Nouveau rapport dans le cadre du réseau ENCO avec nos partenaires en Espagne, en Italie, au Portugal et à Bruxelles et la campagne « Fossil Free Politics ». Alors que nous sommes confrontés à des catastrophes climatiques d’une fréquence effrayante, la Commission européenne a déclaré vouloir éviter que les plans de relance post-Covid ne servent à renflouer l’industrie des énergies fossiles à coups de milliards d’euros. Une nouvelle enquête de Fossil Free Politics et du Réseau européen des observatoires de multinationales (ENCO) montre que c’est pourtant exactement ce qu’elle fait : en Italie, en France, au Portugal et en Espagne, 8,3 milliards d’euros des fonds de relance de l’UE seront consacrés à l’hydrogène et aux gaz renouvelables. »

Source : OBSERVATOIRE DES MULTINATIONALES

RÉFLEXION

L’IA pourrait aussi servir à créer de la désinformation scientifique

« Dans la lutte contre les fausses informations, l’intelligence artificielle peut apporter une aide précieuse. En novembre dernier, nous vous parlions notamment de ce système développé par des chercheurs de l’Université de Californie, de Berkekey et de Cornell. Il permet de repérer les adresses de sites d’informations douteux. Dans le détail, l’outil se concentre sur les données d’enregistrement du domaine, ou encore sur l’identité de la personne qui l’a enregistré. Le résultat est concluant puisque ce dispositif affiche un taux de réussite de 92 % dans la détection de faux sites d’information. » [Si vous pouvez lire le lien source en anglais, l’article est plus complet]

Source : The next Web via Presse Citron

SOCIETÉ

La numérisation du quotidien, une violence inouïe et ordinaire

« Accélérée par la crise du covid, la numérisation de la vie quotidienne se poursuit, brutalisant quotidiennement les dépassés et les réfractaires sur l’air du « c’est ainsi ». Cette violence mériterait pourtant de trouver écho sur la place publique, explique notre chroniqueuse, d’autant plus que les services publics ne sont pas épargnés. »

Source : Reporterre

Les deux visages de « voisins vigilants », le dispositif qui prétend faire baisser la délinquance

« Un gros œil noir sur fond jaune. C’est la signalétique des « Voisins vigilants » : un dispositif public valorisé par des mairies et l’État, ainsi qu’un service dispensé par une société privée. Ces « voisins vigilants » sont-ils efficaces ? Qui n’a pas aperçu le panneau avec un gros oeil noir sur fond jaune qui, à l’entrée de certaines communes, souvent à côté de l’inoffensif « village fleuri », signale que les « voisins » y sont « vigilants » ? Avertissement un peu anxiogène indiquant une surveillance de tous les instants pour certains, signalétique dissuasive rassurant les habitants du coin pour d’autres, les panneaux intriguent. Mais de quoi s’agit-il ? L’appellation « voisins vigilants » recouvre deux dispositifs. L’un est entre les mains de l’État et a été généralisé en 2011, sous la présidence Sarkozy, par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant, sous le nom de « participation citoyenne ». »

Source : BASTAMAG

ÉCONOMIE

Éric Toussaint : « Le plan de relance des dépenses publiques est finalement très limité et entièrement financé par le recours à la dette »

« Avant la pandémie du Covid, une crise capitaliste classique avait démarré : en 2019, réduction importante de la production industrielle en Allemagne et dans plusieurs secteurs de l’industrie des États-Unis et ralentissement économique en Chine en 2019, début de crise financière aux États-Unis à partir de septembre 2019, productivité en baisse dans les principales économies, stagnation ou baisse du taux de profit, … Cette crise classique en cours d’aggravation a été suivie à partir de décembre 2019 en Chine puis de mars 2020 en Europe occidentale, en Amérique du Nord puis dans le reste du monde, d’une énorme crise sanitaire provoquant un arrêt des chaînes de production, d’approvisionnement et de distribution. Les économistes qui nient la spécificité des effets de la pandémie sur l’économie se trompent, tout comme se trompent ceux et celles qui affirment que la crise est due à un choc externe, c’est-à-dire aux effets de la pandémie sur l’économie. »


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :