ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Communiqué de l’UFM : Le meutre de Mme Marie-Joseph, ni un fait divers, ni un “homicide” ! Une mort violente et un “Féminicide”…

Communiqué de l’UFM : Le meutre de Mme Marie-Joseph, ni un fait divers, ni un “homicide” ! Une mort violente et un “Féminicide”…
août 19
12:58 2022

La mort violente de Mme Marie-Josèphe Regard, tuée au lamentin dimanche dernier, allonge la sinistre liste des féminicides à 31 depuis 1998.
Ce fait horrible a largement ému la population, et autour de nous de nombreuses personnes nous ont témoigné leur consternation, leur émotion, leur condamnation, et leur désarroi…

Nous avons noté avec surprise que ce meurtre est répertorié par plusieurs médias dans la rubrique « faits divers ».
Nous voulons rappeler avec force qu’un acte aussi terrible ne peut être considéré comme un fait divers.
Cette classification dénoncée par les associations féministes, et régulièrement rappelée par nos soins, tend à banaliser les faits, les violences contre les femmes, le machisme, à minorer les actes et la culpabilité de l’auteur, au lieu de les caractériser pour ce que sont ces actes : des faits de violences, des faits de société.
Aussi nous avons suggéré aux médias concernés de changer les articles de rubrique, et au moins de les transférer dans une rubrique existante : « violences », ou « faits de société ».

Par ailleurs, le fait que le suspect ne soit pas le compagnon de la victime n’en ferait pas un féminicide aux yeux de certaines personnes, et a pu interroger sur l’utilisation du terme.
Le lien de conjugalité ne définit pas la classification en féminicide, même si dans de nombreux cas le meurtrier est un conjoint ou un ex-conjoint./**
En effet, le Larousse définit le féminicide comme le “meurtre d’une femme ou d’une jeune fille, en raison de son appartenance au sexe féminin”.
Depuis 2019, l’ONU Femmes*** a demandé à la France d’inscrire le féminicide – pourtant reconnu par l’OMS depuis 1992- dans le code pénal pour que les victimes soient protégées par un arsenal juridique plus efficace.

Sans nous substituer à l’enquête en cours, ni à la présomption d’innocence, les nombreux témoignages du voisinage font état de volonté de contrôle et de possession, de jalousie extrême, de tentative d’une relation amoureuse éconduite par la victime…

Ce désir d’appropriation et d’avoir le pouvoir de vie ou de mort sur les femmes par des hommes, est la caractéristique d’une société machiste et d’une organisation sociale patriarcale.
Nier le féminicide, sauf conclusion contraire de la justice, est nier toute la dimension sociétale des violences contre les femmes, et tout le travail obstiné des féministes et des démocrates pour le faire reconnaitre.
Autant de raisons de rappeler ici à l’état et aux collectivités publiques leur rôle fondamental dans la lutte contre les violences faites aux femmes.
Il s’agit pour eux et elles de mettre en place de véritables politiques publiques assorties de moyens adéquats, pour prévenir les violences, accueillir, accompagner et renforcer l’accès aux droits des femmes victimes, et soutenir les associations de défense des droits des femmes pour que cette barbarie recule.

Pour l’heure, l’UFM rappelle que :
-“NON C’EST NON“, est le mot d’ordre maintes fois rappelé lors de nos précédentes campagnes de prévention des violences faites aux femmes à l’encontre des prédateurs, trop souvent criminels : il doit être plus que jamais respecté !
Nos politiques doivent être plus offensifs.ves dans la définition et la mise en œuvre de mesures pour lutter contre les violences contre les femmes, et intégrer sans délai ce volet dans leurs réflexions sur la montée des formes de violences en Martinique.
Notre Espace d’écoute reçoit, écoute et accompagne les femmes victimes de violences. De plus, notre équipe de professionnelles propose également écoute et conseils aux témoins et proches.
– Nous rappelons également qu’en cas de danger immédiat, il est conseillé de ne pas se mettre en danger et de contacter police secours.

L’UFM renouvelle son soutien à la famille et aux proches endeuillé.es.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Statistique du site sur 1 an

  • 503 625 visites

OCtobre le mois du créole…

Plus que 10 jours pour voter pour notre bibliothécaire martiniquaise qui le mérite !

A VOIR absolument !

LE RELAIS POUR LA VIE : UNE COURSE POUR CEUX QUI SOUFFRENT !

Antilla de cette semaine à lire de suite en s’abonnant…

MATJOUKANN : Le 1er Festival d’architecture en Martinique

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR