ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

En Guadeloupe, une cinquantaine d’élus locaux déplorent un « climat de terreur »

En Guadeloupe, une cinquantaine d’élus locaux déplorent un « climat de terreur »
January 21
03:42 2022
Temps de lecture : 2 minutes

Dans un communiqué diffusé jeudi soir, ils ont aussi dénoncé « les atteintes inadmissibles à l’intégrité physique de nombreux professionnels de santé ». La grève contre l’obligation vaccinale dure depuis plus d’un mois.

Le Monde avec AFP

Publié le 17 décembre 2021 à 06h58 – Mis à jour le 17 décembre 2021 à 09h10

Un barrage de voitures calcinées à La Boucan, en Guadeloupe, le 24 novembre 2021.

Des élus guadeloupéens « déplorent le climat de terreur » dans un communiqué diffusé jeudi 16 décembre au soir, alors qu’une grève générale, ponctuée de violences, se poursuit depuis un peu plus d’un mois en Guadeloupe, à l’appel d’un collectif opposé à l’obligation vaccinale.

A l’issue d’une réunion jeudi, une cinquantaine d’élus locaux ont déclaré « déplorer le climat de terreur actuellement entretenu et dénoncent les atteintes inadmissibles à l’intégrité physique de nombreux professionnels de santé ».

Le directeur du CHU pris pour cible

Mercredi, les bureaux du directeur du centre hospitalier universitaire (CHU) de la Guadeloupe et de son équipe ont été pris pour cible, selon la direction de l’établissement, jeudi. « Une demi-douzaine d’hommes portant des masques chirurgicaux » ont lancé « deux gros cailloux » contre la fenêtre du bureau du directeur de l’établissement, Gérard Cotellon, qui y était présent, selon la direction du CHU. Le bureau du directeur de la communication a aussi été la cible de jets de pierres, selon cette même source. Une plainte a été déposée, et une enquête est en cours.

Dans un communiqué diffusé jeudi après-midi, la direction du CHU déplore aussi que l’accès principal à l’établissement soit « à nouveau entravé par les organisations syndicales, qui filtrent l’entrée ». « Les malades accèdent difficilement à l’établissement, les fournisseurs et entreprises extérieurs sont refoulés », mentionne encore ce communiqué, évoquant « une situation qui n’a que trop duré ».

Dans un tweet diffusé jeudi soir, le ministre de la santé, Olivier Véran, a mentionné le courage du directeur du CHU « face aux menaces ainsi qu’aux insultes honteuses de @JLMelenchon ».

« Je n’ai jamais parlé de ce monsieur, a répliqué sur le même réseau social le candidat à la présidentielle de 2022 pour la France Insoumise. Je ne sais pas qui c’est. Véran s’affole. Il a sur la conscience le chaos sanitaire qu’il a provoqué. Pourquoi n’est-il jamais venu en Guadeloupe vanter ses exploits ? »

Jean-Luc Mélenchon devait quitter la Guadeloupe pour la Martinique, jeudi soir, après avoir notamment rencontré le collectif d’organisations syndicales mobilisé contre l’obligation vaccinale, et tenu un meeting ayant réuni environ 900 personnes, selon les médias locaux.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Write a Comment

Laissez votre commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Téléchargez des extraits du mensuel de Mai, en vente à partir de mardi ou par abonnement.

MAI, LE MOIS DE TOUS LES PATRIMOINES…

Les Journées du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) Antilles-Guyane Deuxième Édition du 11 au 15 mai 2022 en Martinique

La Maison d’Edouard Glissant : nouvelle maison labellisée « Maison des illustres » en Martinique

A VENIR EN JUIN…

POur la réalisation de vos spots pub…et bien plus

UN “MARCHÉ D’ART” EN SOUTIEN AUX ARTISTES ORGANISÉ PAR LA FONDATION CLÉMENT

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d bloggers like this:
Antilla1

FREE
VIEW