Incendies en Amazonie : Greenpeace fustige les importations françaises de soja

Incendies en Amazonie : Greenpeace fustige les importations françaises de soja

Illustration : Incendie dans la réserve de Jaci-Paraná, à Porto Velho, État de Rondônia (Brésil -16 août 2020).

© Christian Braga / Greenpeace
Entre le 16 juillet et le 15 août 2020, 20 473 foyers d’incendies ont été comptabilisés en Amazonie, contre 22 250 en 2019 sur la même période, selon l’ONG Greenpeace Brésil. Quinze mille foyers d’incendies ont été recensés au cours des deux premières semaines d’août, indique Greenpeace, en se basant sur les données de l’Institut national des recherches spatiales (INPE).

« En 2019, les incendies en Amazonie avaient à juste titre suscité une très forte émotion partout dans le monde », rappelle Cécile Leuba, chargée de campagne Forêts à Greenpeace France, dans un communiqué publié ce 20 août. « C’est pourquoi il est d’autant plus révoltant de constater cette année non seulement que les incendies recommencent dans des proportions similaires mais qu’en plus absolument rien n’a été fait pour mettre un terme à la destruction irréversible de la plus grande forêt tropicale du monde », fustige Mme Leuba.

Greenpeace France dénonce la « culpabilité » du gouvernement brésilien et la « complicité » du gouvernement français pour ses importations massives de soja destinées à nourrir les animaux d’élevage. La France importerait entre 3,5 et 4,2 millions de tonnes par an de soja d’Amérique du Sud, où cette culture contribue à la déforestation et à la destruction d’écosystèmes naturels. « La France continue à importer massivement du soja sud-américain pour nourrir ses animaux d’élevage, sans aucune garantie que ces importations ne contribuent pas à la déforestation et à la destruction d’écosystèmes précieux », critique Greenpeace.

La France a pourtant publié en novembre 2018 une stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée (SNDI) d’ici à 2030. « Malgré les belles déclarations du président pour « sauver l’Amazonie » lors du G7 en 2019, la France n’a entrepris aucune action significative », ajoute Cécile Leuba. « La SNDI n’est associée à aucune mesure concrète malgré les changements successifs de ministres ».

Greenpeace demande au Gouvernement de « prendre de toute urgence » des mesures permettant d’accélérer la mise en œuvre de la SNDI et « de relever son niveau d’ambition ». La pétition(1), lancée fin juillet par l’Association contre la déforestation importée, a déjà réuni plus de 70 000 signatures.

Rachida Boughriet

1/ Accéder à la pétition de Greenpeace France contre la déforestation importée.
https://www.greenpeace.fr/petition-deforestation/

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

Related Articles

SAÏDOU ABATCHA – Les rumeurs

DEVOIR DE TRANSMISSION: Esclavage et Responsabilités par Louise Marie Di…

Archives

tristique eleifend mattis velit, vel, id
%d blogueurs aiment cette page :