ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Les employeurs davantage protégés lors d’un licenciement

Les employeurs davantage protégés lors d’un licenciement
mai 18
11:11 2022

Deux arrêts de la cour de cassation du 11 mai 2022 sont venus valider définitivement le barème dit Macron d’indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Faillites commerce 2021

Les indemnités versées par les entreprises lors de litiges devant la justice prud’hommale resteront bel et bien plafonnées. La Cour de cassation vient en effet de mettre un point final à la bataille judiciaire sur le barème d’indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse prévu à l’article L.1235-3 du code du travail. Pour rappel, depuis 2017, l’indemnité allouée au salarié en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse est encadrée par des plafonds définis par la loi. Une mesure qui avait pour objectif de permettre aux employeurs de connaître à l’avance le montant qu’ils devaient verser à leur salarié, si un tel licenciement était reconnu par les juges.

Mais depuis son entrée en application, ce barème a fait l’objet de nombreuses résistances de la part de conseils prud’hommaux et de cours d’appel, qui ont écarté son application, le jugeant défavorable aux salariés. Face à cette situation, la cour de cassation vient aujourd’hui de trancher, via deux arrêts rendus le 11 mai 2022, validant ainsi définitivement le barème Macron. Une décision saluée à l’unisson par les organisations patronales. « Cette décision procure une réelle sécurité pour les chefs d’entreprise qui verront, désormais, les indemnités à verser au salarié être plafonnées. Celles-ci ne pourront plus être modulées à l’appréciation du juge, les faisant atteindre des sommes astronomiques », se félicite notamment le SDI (Syndicat des indépendants). Rappelant au passage « qu’aucun employeur ne procède de gaieté de cœur à un licenciement. Certains se voient néanmoins sanctionnés par méconnaissance du droit ».

Comment fonctionne la barème Macron ?

Le « barème Macron » plafonnant les indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse dépend aujourd’hui de deux critères : la taille de l’entreprise (moins de 11 salariés ou 11 salariés et plus) et l’ancienneté du salarié dans l’entreprise. Par exemple, un salarié présent depuis 6 ans dans une entreprise de moins de 11 salariés a droit à une indemnité comprise entre 1,5 mois et 7 mois de salaire brut (plus d’infos sur les différentes grilles du barème ici). Avec l’ancienne législation, le salarié pouvait prétendre à un montant minimum de 6 mois et l’indemnité n’était pas plafonnée.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSCRIVEZ-VOUS MAINTENANT – conférence Réservée aux Elus et Professionnels

Lire maintenant !

Lire maintenant !

La téléphonie mobile en martinique…

POur la réalisation de vos spots pub…et bien plus

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR