Sample Page

Nous avons besoin de douceur » pour contrer l’agressivité, plaide le Pape

Nous avons besoin de douceur » pour contrer l’agressivité, plaide le Pape
novembre 05
19:48 2020

Choisir la sainteté suppose d’ « aller à l’encontre de la mentalité dominante de ce monde, de la culture de la possession, de l’amusement insensé, de l’arrogance envers les plus faibles », a invité le pape François lors de l’Angélus, ce dimanche 1er novembre, depuis la fenêtre du Palais apostolique.


Face à « l’agressivité » visible dans le monde, le pape François a appelé ce dimanche 1er novembre à pratiquer la vertu de la « douceur », contenue dans les Béatitudes. Il s’est d’abord arrêté sur la deuxième d’entre elles : « Heureux ceux qui pleurent car ils seront consolés ». Ces paroles semblent contradictoires car pleurer n’est pas « un signe de joie », a-t-il admis. Cependant, le Christ proclame bienheureux ceux qui pleurent et qui malgré tout font confiance aux Seigneur et se « placent dans son ombre », qui n’ »endurcissent pas leur cœur mais espèrent patiemment la consolation de Dieu ».

Les personnes douces sont celles « qui savent se contrôler ».

Commentant la troisième Béatitude, « Heureux les doux car ils recevront la Terre en héritage », le pontife argentin a expliqué comment pratiquer cette vertu de la douceur. Les personnes douces sont celles « qui savent se contrôler », qui ne veulent pas tout dominer « avec leurs propres idées et intérêts au détriment des autres ». Elles ne sont pas appréciées par les mondains mais demeurent « précieuses » aux yeux de Dieu. Alors que le monde est plein « d’agressivité », « nous avons besoin de douceur » pour avancer sur la voie de la sainteté, a exhorté le pape en appelant à ne pas rabaisser cette vertu.

Les saints, des témoins de l’espérance chrétienne

Pratiquer les Béatitudes, c’est-à-dire pratiquer « la pureté, la douceur et la miséricorde », consiste à « choisir de se confier au Seigneur dans la pauvreté d’esprit et l’affliction », « s’engager pour la justice et la paix ». Mais c’est aussi « aller à l’encontre de la mentalité dominante de ce monde, de la culture de la possession, de l’amusement insensé, de l’arrogance envers les plus faibles ».


PAPIEŻ FRANCISZEK


Les saints sont les témoins « les plus légitimes de l’espérance chrétienne », car ils l’ont vécue en plénitude dans leur vie, au milieu des joies et des souffrances, en mettant en pratique les Béatitudes, a expliqué le pape François. Ils sont des « modèles sûrs » sur ce chemin qu’ils ont parcouru de « façon unique », a-t-il ajouté en insistant sur le fait que chacun avait sa propre personnalité. L’inépuisable « variété de dons et d’histoires » de sainteté en témoignent.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Share

About Author

Gérard Dorwling-Carter

Gérard Dorwling-Carter

Related Articles

0 Comments

No Comments Yet!

There are no comments at the moment, do you want to add one?

Write a comment

Write a Comment

Laissez votre commentaire

L’amour un océan sans fonds ni rivage…

Archives

accumsan justo vel, id facilisis eleifend
%d blogueurs aiment cette page :