Ségolène Royal et la Corse…

Le récent résultat des élections en Corse a validé, largement, le travail effectué, de commun, par les deux tendances au pouvoir. Celles-ci réclament, désormais, de plus grandes libertés et une « Autonomie », demandes qui ne semblent pas très partagées par Paris.
Ceci dit, nos devons signaler à nos lecteurs, de récentes déclarations de Ségolère Royal, qui portent un jugement très positif sur les acteurs politiques actuellement au pouvir e Corse.
Citons la :

  • « Je suis très contente de ce résultat parce que je connais très bien les équipes de Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni. J’ai énormément travaillé avec eux pendant trois ans, on a fait un boulot extraordinaire », s’est enthousiasmée l’ancienne ministre de l’écologie de François Hollande en citant notamment « la création du parc marin » ou encore « le rail de non-croisement des bateaux polluants au large du cap Corse ».
  • « Biodiversité culturelle »
  • Dans la foulée, Ségolène Royal a condamné l’attitude du gouvernement qui se montre peu enclin à répondre aux revendications des nationalistes . « Je pense que le gouvernement a tort comme son prédécesseur, a- t- elle déclaré. Il faut maintenant que l’exécutif prenne rapidement acte du résultat des élections, aide la Corse à se développer, rétablisse un vrai dialogue républicain avec l’île parce que c’est un territoire difficile à gérer. »
  • Ségolène Royal s’en est également pris à Manuel Valls qui, premier ministre, avait condamné l’utilisation de la langue corse à l’Assemblée corse : « Ça m’avait beaucoup choqué. » A ses yeux, la défense de la langue corse est  « une revendication parfaitement légitime » car « quand on regarde ce qu’il se passe à l’échelle planétaire, la disparition des langues locales est un problème, c’est une question de culture, de biodiversité culturelle ».
  • Reconnaissant défendre un positionnement  « iconoclaste », l’ancienne ministre a revendiqué une « petite capacité à anticiper le futur » et assuré que « les choses se feront ». « Avant, on jetait les Corses en prison quand ils sortaient le drapeau corse », a- t- elle rappelé en invitant  « à ne pas caricaturer les revendications » des nationalistes.
  • En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/elections/article/2017/12/15/segolene-royal-tres-contente-de-la-victoire-des-nationalistes-corses_5230062_5001134.htm

l#q7M30lKplO1FkwIQ.99

 

Share

Related Articles

EN VENTE A PARTIR DU VENDREDI 24 MAI…OU A TELECHARGER MAINTENANT.

Abonnez-vous à notre newsletter

Archives

elit. accumsan velit, et, commodo venenatis, elit. justo Curabitur ut felis adipiscing
%d blogueurs aiment cette page :