ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Une Maison de Protection des Familles à la Caserne de Redoute et 2 annexes à Trinité et au Marin

Une Maison de Protection des Familles à la Caserne de Redoute et 2 annexes à Trinité et au Marin
octobre 03
01:39 2022

Un partenariat entre CTM et Gendarmerie et une inauguration faite ce dimanche 2 octobre, en Présence du Ministre de l’Intérieur et de l’Outre Mer, M. Darmanin et de M. Letchimy, Président du Conseil Exécutif de la CTM. Ceci en présence du Préfet de Martinique M. Bouvier, du Général d’Armée M. Rodriguez, du Général de la Gendarmerie de Martinique M. Vaquette du Député M. Nadeau et de la Sénatrice Mme Conconne.

La montée des faits de violence est particulièrement inquiétante sur notre territoire. Un bilan du Ministère de l’Intérieur montre qu’entre 2018 et 2020 le taux d’homicide est de 0,6 en Martinique contre 0,1 dans l’hexagone pour 100 000 habitants.

Par ailleurs, ce bilan souligne la hausse des violences intrafamiliales dans les DOM et la Martinique se distingue avec un taux de 2,8 victimes de violences intrafamiliales déclarées pour 1000 habitants.

Au cours de cette période post-crise sanitaire, la problématique des violences intrafamiliales constitue une préoccupation majeure des forces de l’ordre et du service social. A titre indicatif, le nombre de plaintes pour violences intrafamiliales est 8 fois plus important en Martinique. En outre, au niveau de l’action sociale, ce type de violences représente près de 7 % des motifs d’intervention des travailleurs sociaux. Le constat d’une aggravation de cette problématique au cours et après la période de confinement est partagé par l’ensemble des acteurs de l’action sociale.

Ainsi, au quotidien, les policiers et gendarmes sont confrontés dans l’exercice de leurs missions à des situations diverses, complexes, allant de la lutte contre l’exclusion à la protection de l’enfance. Ils doivent faire face à des personnes en détresse sollicitant une réponse sociale urgente mais pour lesquelles ils n’ont pas de solutions adaptées faute de temps et de compétences internes adéquates.

Mise à disposition d’une intervenante en gendarmerie

L’affectation d’une nouvelle Intervenante Sociale en Gendarmerie (ISG) porte à trois le nombre de travailleurs sociaux affectés à cette mission :

Une en zone police et
Deux en zone gendarmerie.

Cette affectation permet la couverture de la circonscription Nord atlantique.

En octobre 2022, une deuxième assistante s’installera dans les locaux de la gendarmerie à Redoute.

La contribution de la Collectivité par la mise à disposition d’un troisième travailleur social permettra de renforcer l’approche préventive des violences faites aux femmes, d’assurer l’accompagnement des victimes des violences intrafamiliales sur le territoire et réduire les risques de récidives.

L’intervenant social en gendarmerie constitue une aide personnalisée dans un contexte de souffrance et de crise et sert d’interface entre les victimes et les différents professionnels de l’action sociale.

Financement du déploiement des salles Mélanie

Afin d’améliorer les conditions d’écoute et de prise en charge des enfants victimes de violences intrafamiliales, la Collectivité Territoriale de Martinique a attribué une subvention de 28 276, 74 € à la Gendarmerie de Martinique pour le déploiement et l’aménagement d’une Maison de Protection des familles à Redoute et de deux annexes à Trinité et au Marin.

Dans chacune d’elles, des salles MÉLANIE y sont installées. Ces salles spécialement aménagées sont équipées et adaptées pour permettre aux enquêteurs de recueillir le témoignage des victimes dans un environnement rassurant.

Elles sont appelées salles « MÉLANIE » du nom de la première victime mineure auditionnée selon ce procédé, et disposent :

1- D ’un accueil distinct de l’unité composé : d’un coin famille avec un ensemble canapé et deux fauteuils, une table basse ; d’un coin enfant composé de trois poufs colorés, un tapis, un écran + lecteur vidéo, une bibliothèque, un meuble bas à casier pour les jouets, une maison de poupées,

2 – D’une salle d’entretien, isolée phonétiquement, conçue pour mettre à l’aise l’enfant comportant : Une table ronde en verre, trois chaises fauteuils, un meuble bas fermé à clé, deux poupées sexuées, un tableau blanc et feutres, un bureau avec des feuilles de papier et des crayons de couleur ; et des équipements audiovisuels : caméra avec système de visioconférence orientable et manœuvrable depuis le local technique, des micros de surface, des câbles d’alimentation.

3 – D’un local technique, accolé à la salle d’entretien, comportant un bureau et trois chaises.

Au titre de la Protection de l’Enfance, de la Lutte contre la délinquance et de la Lutte contre les violences faites aux femmes, la contribution de la Collectivité porte sur deux axes en ce qui concerne l’inauguration de cette « Maison » :

1 – La Mise à disposition d’une assistante de service social auprès du Commandement de Gendarmerie de la Martinique

2 – Le Financement du déploiement de la salle MÉLANIE

Ce dispositif est destiné à améliorer les conditions d’accueil des mineurs victimes de violences intrafamiliales.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous et lisez dès maintenant !

Pour savoir qu’est-ce que Songhaï et le Professeur Godfrey N’Zamujo

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR