ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

ASSIMILATION OU ÉMANCIPATION, QUEL CHOIX POUR LES ANTILLAIS ?

ASSIMILATION OU ÉMANCIPATION, QUEL CHOIX POUR LES ANTILLAIS ?
avril 22
17:17 2022

Professeur Serge Romana

Ce dimanche 24 avril 2022, nous aurons à choisir entre le retour d’une politique réactionnaire d’assimilation et la possibilité de trouver un chemin d’émancipation !

Pour ma part, je voterai contre Marine Le Pen, contre son projet d’assimilation !

En effet, l’objectif principal de Marine Le Pen est de protéger « la civilisation française et occidentale » que les Africains menaceraient. Pour se faire, elle prône « l’assimilation, qui vise à unir, dans un projet collectif, les Français de filiation et les Français de désir ». Elle

ambitionne une révolution nationaliste avec comme fer de lance, l’école qui devra être le lieu « de la transmission de la civilisation française et occidentale ». Elle supprimera des programmes scolaires « des enseignements de langues et cultures d’origine qui nuisent à l’assimilation des élèves ». En conséquence, elle ne dit pas un mot dans son programme sur nos langues, nos musiques, nos Histoires et nos identités spécifiques ! Avec elle, nous risquons le retour du dramatique « nos ancêtres les Gaulois », voire de « nos ancêtres les Francs ».

Derrière les cartes postales de Marine Le Pen souriant avec des colliers de fleurs en Polynésie, se cache le concept de « civilisation supérieure » au nom de laquelle on assimile pour bonifier ceux issus de « civilisation inférieure ».

Je refuse avec force ce projet civilisationnel qui signe le retour de l’assimilation dans les départements français d’outre-mer. Nul ne peut ignorer qu’elle a engendré le raturage de la mémoire des femmes et des hommes victimes d’esclavage, l’oppression des langues créoles et des musiques traditionnelles, le mépris de notre esthétique ainsi qu’un colorisme dévastateur avec comme corollaire une non-acceptation de soi et un trouble identitaire majeur.

Je voterai donc contre Marine Le Pen !

Je suis de ceux qui pensent que la solution à nos très grandes difficultés n’émergera pas de Paris, des élites hexagonales, d’un président de la République, quelle que soit son intelligence ! Seul un travail acharné et sans concession sur nous-mêmes et avec le plus grand nombre nous permettra d’inventer et de défricher les chemins qui nous engageront vers des sociétés plus unies, plus productives, plus attrayantes pour une jeunesse qui ne cesse de fuir ses territoires d’origine. Nous devons changer de logiciel ! « Attendre tout de la France » et être éternellement « contre la France » sont les deux faces d’une société encore ancrée dans l’habitation esclavagiste et minée par le ressentiment stérile.

Pétèt, two ta ja baré nou ! Peut-être est-il déjà trop tard !

J’ai la conviction profonde que nous n’avons pas les moyens de prendre seuls le chemin d’une émancipation qui sera long et difficile. Ayons la lucidité de le constater et le courage de l’assumer.

Parmi les hommes et femmes politiques qui aspirent à diriger la France, Emmanuel Macron est celui qui me semble le plus en mesure d’accompagner les solutions que nous nous devons d’élaborer. En effet,

– Le 26 octobre 2017, il a déclaré en Guyane devant des élus médusés qu’il n’était pas « le père Noël, car les Guyanais n’étaient pas des enfants ». En le faisant, il rompait de façon fracassante avec le paternalisme atavique qui a tant caractérisé les rapports de l’Hexagone avec les outre- mer. J’ai approuvé, car je suis contre l’assistanat et toute forme de prostration attentiste !

– Il nous met devant nos responsabilités en nous proposant, dans les lettres qu’il nous a adressées, le cap de l’autosuffisance alimentaire et énergétique ainsi que l’ouverture de discussions sur l’autonomie. À nous de prendre la balle au bond !

– Il a engagé avec détermination une politique mémorielle de réconciliation avec l’Algérie et le Rwanda après avoir qualifié, le 15 février 2017 en Algérie, la colonisation de crime contre l’Humanité. Le militant de la mémoire que je suis sait le courage que nécessitent de telles prises de position.

– Il s’est engagé, enfin, pour la réalisation du Mémorial des Victimes de l’Esclavage Colonial aux Tuileries proposé par le CM98 qui sera enfin la reconnaissance nationale de nos aïeux qui vécurent l’esclavage colonial.

Enfant du mouvement indépendantiste guadeloupéen, j’ai été formaté à l’abstentionnisme révolutionnaire du GONG des années 70. J’ai longtemps considéré qu’en m’abstenant, je sortais de l’habitation esclavagiste. Je sais maintenant que c’est l’absence de projet et de travail qui nous y maintient.

S’abstenir, voter blanc, voter Le Pen, c’est voter pour l’assimilation !

Pour ce qui me concerne, mon choix est clair, il est celui du combat sans répit pour l’émancipation.

C’est pourquoi je voterai Emmanuel Macron !

Mardi 19 avril 2022

Pr Serge Romana

Fondateur et ancien président du CM98


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Statistique du site sur 1 an

  • 474 475 visites

archives

CONFÉRENCE-DÉBAT

En vente en kiosque ou maintenant en cliquant sur l’image

Antilla de cette semaine à lire de suite en s’abonnant…

POur la réalisation de vos spots pub…et bien plus

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR