ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Bamitel/Scania : Éco conduite, une formation offerte aux transporteurs de Martinique

Bamitel/Scania  : Éco conduite, une formation offerte aux transporteurs de Martinique
avril 21
12:15 2022

« Mettre en lumière l’engagement des transporteurs de notre île sur les questions cruciales d’environnement et de sécurité routière »

BAMITEL*, concessionnaire Scania** en Martinique a organisé début avril et durant plus d’une semaine une formation à l’éco-conduite de camions. Trois formateurs SCANIA France, certifiés et aguerris, étaient aux côtés de ses clients et transporteurs martiniquais afin de les accompagner et de les former sur nos routes.

Louis-Philippe De Jaham, directeur adjoint de l’entreprise considère cet évènement comme une réelle opportunité de prendre à bras le corps leur rôle d’acteur au sein de l’écosystème économique martiniquais et souhaite continuer à sensibiliser ses clients à l’importance de la diminution de leur impact sur l’environnement. Afin d’en savoir plus sur cette formation, nous avons rencontré Christophe Massias, coordinateur des programmes écoconduite pour Scania France.

Pour quelles raisons êtes-vous en Martinique ?

Dans le contexte actuel de changement climatique, d’augmentation des prix du carburant liée à la raréfaction de la ressource et aux bouleversements d’ordre géopolitique, BAMITEL, souhaitant une prise de conscience des transporteurs martiniquais nous a invité afin de former à l’éco-conduite ses clients, les transporteurs martiniquais aux gestes d’éco-conduite. Après ces 10 jours en Martinique, nous avons pu ainsi sensibiliser une cinquantaine de transporteurs à une autre façon d’appréhender la conduite.

Cette formation est-elle uniquement destinée aux conducteurs Scania ?

Bamitel, est un distributeur Scania, nous sommes des spécialistes de cette marque ! Il est arrivé que certaines entreprises ayant plusieurs conducteurs et plusieurs marques nous font intervenir sur un châssis d’une autre marque. Au risque de me répéter, les techniques d’éco-conduite que nous prodiguons sont efficaces à 100% sur nos véhicules…elles restent cependant applicables à d’autres marques et même aux conducteurs de véhicules légers dans la vie de tous les jours. Et Bamitel ayant vraiment un souci de prise de conscience des transporteurs martiniquais en général, n’a pas hésité à ouvrir cette formation au plus grand nombre possible de transporteurs et d’entreprises.

En quoi consistent ces formations et comment se passent-elles ?

Elle est surtout basée sur la pratique. Concrètement nous partons avec le conducteur en exploitation en le rejoignant de là où il part, à l’heure où il part et nous nous adaptons à son activité sur ses trajets habituels. Nous restons donc dans leur contexte de travail pour une efficacité maximale.

Cette formation à l’éco-conduite sert à donner un maximum d’informations au conducteur sur comment fonctionne son véhicule, comment l’utiliser pour qu’il puisse au mieux le maîtriser et avoir un coût d’exploitation le plus bas possible pour l’entreprise mais aussi pour un meilleur confort de conduite. Scania est une marque premium et se doit aussi d’avoir ce côté premium dans le véhicule.

A la suite de la formation, nous remettons au chauffeur et à l’entreprise un compte rendu qui explique ce qui a été travaillé, les différentes progressions, évolutions qu’il y a eu, etc.

Si on prend un conducteur qui n’a pas suivi de formation et un autre conducteur qui a très bien suivi et assimilé la formation et qui applique toutes les règles que vous lui donnez, à combien approximativement peut se monter l’économie réalisée ?

Louis-Philippe de Jaham, directeur de Bamitel, en compagnie des formateurs.

La baisse moyenne et réelle constatée localement de la consommation de carburant est de 7% avec la formation. C’est une valeur sûre, uniquement sur la consommation. Après, tout ce qui est entretien et usure des pièces, nous n’avons pas encore assez de recul, mais il faut bien se dire que la consommation de carburant n’est que la partie visible de l’iceberg et qu’il y a beaucoup de choses qui en découlent dont l’entretien et la fiabilité.

On pourrait dire que cette formation est très bienvenue avec ce qui se passe par le monde : augmentation des prix du carburant, crise sanitaire, guerre en Ukraine, a-t-elle été faite pour cela ?

Pas spécialement mais elle est pleinement adéquate au vu de ce que vous venez de dire. Cela fait en fait deux ans que nous devions venir, elle a été repoussée à 2 reprises à cause du Covid puis du conflit social de fin 2021. 2022 a été un contexte beaucoup plus serein nous sommes donc présent. Mais jugez par vous-même, les prix du carburant ont beaucoup augmenté et nous faisons économiser à l’entreprise environ 7% de carburant. Tout est dit !

Ces formations sont-elles applicables pour tous types de véhicules ?

Les formations d’éco conduite proprement dites sont applicables sur tous les véhicules. Nous insistons avec les conducteurs en leur disant que ce qui est fait avec eux sur leur camion, est applicable avec leur véhicule. Bien sûr ils ne pourront pas le faire au même niveau puisque le gabarit et les façons de conduire sont différentes. Tout ce qui est conseil technique est propre à la marque.

Il faut avoir une conduite souple et anticiper au maximum.

Comment avez-vous trouvé la conduite des chauffeurs martiniquais ?

J’ai été assez épaté par leur niveau de conduite. Il est souvent dit que dans les îles en général la conduite est plutôt à la hache, agressive ; effectivement il y a une façon de conduire en Martinique qui n’est pas du tout la même qu’en métropole, les routes sont différentes avec beaucoup plus de virages, de montées, d’embouteillages… C’est une certitude dans les comportements routiers. Nous avons pu nous apercevoir que les conducteurs des véhicules Scania localement ont un niveau de conduite relativement élevé par rapport à ce que nous pensions. J’ai été très agréablement surpris sur le niveau qu’ils avaient sur l’utilisation de leur véhicule, sur les connaissances qu’ils avaient de leur véhicule. Chez Bamitel, à chaque livraison de véhicule, le commercial part avec le conducteur sur une journée de travail pour lui prodiguer les bons conseils d’utilisation. Nous l’avons ressenti avec les différents conducteurs que nous avons formés, ils ont de bonnes bases. Pour que la formation soit utile et pérenne, elle devrait se refaire tous les ans.

En résumé la base est là et nous avons été très agréablement surpris.

Cette formation était totalement gratuite offerte par la marque Scania à travers Bamitel.

Il y a eu énormément de demandes, je pense que nous reviendrons l’année prochaine.

« Anticiper correctement, c’est savoir prévoir ce qui va se passer »

Quels conseils donneriez-vous aux conducteurs d’engins ou de voitures ?

Le premier conseil que nous pouvons donner, c’est l’anticipation. Anticiper correctement, c’est savoir prévoir ce qui va se passer ; c’est la première action à avoir dans un véhicule quel qu’il soit.

Eviter au maximum les arrêts. Je sais qu’il y a une circulation très dense sur les routes de Martinique, il y a énormément de bouchons, mais un bouchon ce n’est pas une fatalité, c’est quelque chose qui se dissipe au bout d’un moment et qui se crée ; s’il se crée et s’il se dissipe c’est qu’il y a une raison qui vient du comportement routier ; ce sont les conducteurs qui les créent. Le comportement a adopté est primordial, il faut éviter d’accélérer et de s’arrêter tout le temps, de se coller à la voiture qui précède pour ne pas laisser passer quelqu’un, ça ne sert à rien. Il vaut mieux laisser une distance suffisante avec le véhicule de devant et garder toujours la même allure. Si le véhicule de devant s’arrête, on a le temps d’arrêter, de laisser le véhicule rouler sur le ralenti et d’arriver sur la voiture quand elle repart, du coup on ne s’arrête pas. Il faut comprendre que si on ne s’arrête pas, derrière nous on ne s’arrête pas non plus et ça fluidifie la circulation.

Eviter de laisser tourner le véhicule à l’arrêt, ça ne sert strictement à rien, mis à part de garder le froid dans le véhicule ; en sachant qu’en termes d’alternateur, de démarreur, ce sont des pièces qui sont maintenant beaucoup plus robustes qu’avant. Elles sont faites pour s’arrêter et reprendre.

Propos recueillis par Philippe Pied

*BAMITEL est spécialisée dans la vente, la réparation, l’entretien et la location d’engins de chantier, de machines d’élévation (personnes/marchandises), de véhicules de transport poids lourds et utilitaires. Il est le concessionnaire des marques Scania, Ivéco, Scania, CAT, Haulotte et plus récemment Toyota Handling.

**SCANIA, fournisseur mondial de solutions de transport de premier rang, propose à ses partenaires et clients un modèle de transition vertueuse vers un système de transport durable. Ainsi, SCANIA cherche constamment à diminuer la consommation en carburant de ses véhicules afin de minimiser les coûts d’entretien, de réduire l’accidentologie, ceci sans réduction des performances globales.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Statistique du site sur 1 an

  • 499 755 visites

Plus que 10 jours pour voter pour notre bibliothécaire martiniquaise qui le mérite !

A VOIR absolument !

LE RELAIS POUR LA VIE : UNE COURSE POUR CEUX QUI SOUFFRENT !

Antilla de cette semaine à lire de suite en s’abonnant…

MATJOUKANN : Le 1er Festival d’architecture en Martinique

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR