ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

REPowerEU : le plan de la Commission européenne pour sortir de la dépendance aux énergies russes

REPowerEU : le plan de la Commission européenne pour sortir de la dépendance aux énergies russes
mai 18
13:01 2022

Après la présentation de ses grandes lignes en mars, le paquet de textes visant à garantir l’indépendance énergétique de l’Union européenne a été dévoilé mercredi 18 mai à Bruxelles, dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Photo de couverture : Le plan REPowerEu a été dévoilé mercredi 18 mai à Bruxelles par Frans Timmermans, commissaire en charge du Pacte vert et de la lutte contre le changement climatique et Kadri Simson, commissaire à l’Energie – Crédits : Jennifer Jacquemart / Commission européenne.

Deux semaines après « l’invasion sanglante de l’Ukraine par la Russie » le 24 février, la Commission européenne avait alerté sur « les risques politiques et économiques liés à la dépendance vis-à-vis du pétrole et du gaz russes« , rappelle Politico. Elle annonçait alors, dans une communication, les mesures que l’UE devrait prendre pour y faire face, alors que la Russie fournissait environ 45 % des importations de gaz et 25 % des importations de pétrole de l’UE.

En présentant hier son vaste « plan de bataille » sur l’indépendance énergétique de l’UE, elle a franchi une étape supplémentaire [L’Usine Nouvelle]. Baptisée « REPowerEU », cette « nouvelle floppée de textes »[Contexte], qui inclut « des actes législatifs, des recommandations, des directives et des stratégies » [Le Monde], forme un « plan à 300 milliards d’euros pour que l’UE puisse se passer des énergies fossiles russes« , résume Politico.

Celui-ci doit être financé par des fonds existants, et notamment les « 225 milliards d’euros de prêts […] inutilisés » issus du programme de relance européen, qui avait été mis en place pour faire face au Covid-19. « Une somme supplémentaire de 20 milliards d’euros proviendrait […] du système d’échange de quotas d’émission », tandis que « les pays auront le droit de transférer jusqu’à 12,5 % de leurs fonds de la politique de cohésion et 7,5 % de leurs fonds agricoles vers des projets REPowerEU » [Politico].

Indépendance

Le plan dévoilé par la Commission « s’appuie sur quatre piliers : économiser de l’énergie, remplacer le gaz russe par d’autres combustibles fossiles, promouvoir l’énergie verte et financer de nouvelles infrastructures comme des pipelines et des terminaux de gaz naturel liquéfié« , détaille Politico.

Pour se passer de Moscou « à court terme, les Vingt-Sept n’ont d’autres solutions que d’acheter du pétrole et du gaz ailleurs, d’exploiter au maximum les centrales nucléaires existantes, d’en rouvrir certaines et de remettre en service des mines de charbon qui avaient été fermées« , explique Le Monde.

La priorité est donc de « diversifier les sources d’approvisionnement et d’investir dans de nouvelles infrastructures gazières« , afin de « se libérer au plus vite des énergies fossiles russes« , poursuit Le Temps. « Pas seulement avant la fin de la décennie, comme indiqué dans la communication de mars, mais aussi clairement dans l’optique d’une menace de coupure généralisée à beaucoup plus brève échéance », note Contexte. L’objectif est désormais de « se passer des énergies fossiles russes à plus de 70 % d’ici à la fin 2022 et intégralement d’ici à 2027 » [Le Temps].

Les Etats-Unis pour l’essentiel, mais aussi la Norvège, le Qatar ou encore l’Algérie sont en mesure de fournir plus de gaz à l’Europe, ajoute le journal. Pour faciliter cette diversification, la « Commission propose aux Etats membres de négocier en leur nom, et sur la base du volontariat, des achats de gaz. A la clé, des prix plus bas et, surtout, la possibilité de ne pas tomber dans une nouvelle dépendance au GNL – et de compromettre ainsi sa transition climatique –, en signant des contrats qui courraient sur un grand nombre d’années » [Le Monde].

Energie verte et réduction de la consommation

Or cette réorganisation de l’approvisionnement « nécessite des investissements en infrastructures, notamment en Allemagne et en Europe centrale et orientale, pour distribuer le GNL et le dégazéifier« , indique le journal. Outre le GNL, le pétrole doit également, « dans une moindre mesure », bénéficier de financements européens : « environ 2 milliards d’euros des 300 milliards d’euros du fonds REPowerEU » seraient « consacrés aux infrastructures pétrolières, afin d’aider les pays enclavés de l’Est à se détourner du brut russe« , relaie Politico dans son infolettre. Ce qui, selon le média, pourrait « théoriquement aider la Hongrie à s’affranchir du pétrole russe et [la convaincre] de renoncer à son veto sur les sanctions pétrolières » vis-à-vis de Moscou.

Or pour certains, ces investissements dans les énergies fossiles constituent « une entorse au Green deal » (Pacte vert) et à son objectif de neutralité carbone en 2050, relève Le Figaro. Afin de tenir ses engagements, la Commission a également proposé « de faire passer l’objectif climatique pour les énergies renouvelables de 40 à 45% d’ici à 2030 et celui pour l’efficacité énergétique de 9 à 13 %« , précise L’Usine Nouvelle.

« Les renouvelables doivent être, avec les économies d’énergie, l’un des deux piliers du plan pour réduire la dépendance à la Russie », résume Contexte. « Pour l’énergie solaire, la Commission voudrait que d’ici à 2025, 320 GW puissent être produits par de nouveaux panneaux solaires photovoltaïques – soit plus du double du niveau actuel. Elle propose en outre de rendre obligatoires les toitures solaires pour les bâtiments commerciaux et publics d’ici à 2025, et pour les bâtiments résidentiels neufs d’ici à 2029« , décrit L’Usine Nouvelle.

Les propositions de la Commission doivent désormais être discutées et adoptées par le Parlement et le Conseil de l’UE.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Conférence-débat du 12 décembre à 18h – Hôtel Bâtelière

PTME - PPE - MDE et grands projets énergétiques en cours à la Martinique... Ces solutions suffisent-elles ? État des lieux et prévisions.

Un autre canal d’info

MAGAZINE OFFERT

Pour savoir qu’est-ce que Songhaï et le Professeur Godfrey N’Zamujo

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR