ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Communiqué de la réunion d’urgence de l’Autorité de l’OECO

Communiqué de la réunion d’urgence de l’Autorité de l’OECO
janvier 19
17:25 2021

Une réunion d’urgence de l’Autorité de l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECS) s’est tenue pratiquement le 31 décembre 2020, sous la présidence du Dr l’hon. Roosevelt Skerrit, Premier ministre du Commonwealth de la Dominique.

La réunion a été convoquée pour discuter des défis particuliers rencontrés par Saint-Vincent-et-les Grenadines, compte tenu des récentes éruptions effusives à La Soufrière; ainsi que les préoccupations persistantes de l’activité sismique de la Montagne Pelée en Martinique.

Les États membres ont exprimé leur solidarité avec Saint-Vincent-et-les Grenadines et la Martinique en ces temps incertains.


Rapport de situation sur La Soufrière à Saint Vincent et les Grenadines

L’Autorité de l’OECO a reçu un rapport de synthèse du Premier Ministre de Saint-Vincent-et-les Grenadines, M. l’hon. Ralph Gonzalves, détaillant la situation à Saint-Vincent-et-les Grenadines et les événements qui ont conduit à l’élévation ultérieure du niveau d’alerte de «  Vert  » à «  Orange  », le mardi 29 décembre 2020.

Selon les scientifiques surveillant la situation, des éruptions effusives s’étaient produites régulièrement au cours de la dernière semaine de décembre, et la petite mare d’eau qui se trouvait dans le cratère du dôme formé à la suite de l’éruption de 1979 s’était asséchée à cause de la chaleur. De plus, les émissions dans le cratère avaient créé un nouveau dôme satellite. Une équipe de trois membres du Centre de recherche sismique (SRC) de l’Université des Antilles (UWI) est arrivée à Saint-Vincent-et-les Grenadines pour surveiller les activités volcaniques, en utilisant du matériel supplémentaire et en poursuivant le soutien fourni par le SRC. Un soutien supplémentaire serait fourni dans les prochains jours.

L’alerte orange signifiait que Saint-Vincent-et-les Grenadines devait activer des processus dans le cas improbable où la situation changerait et le niveau d’alerte passait à «Rouge», où des éruptions exclusives se produiraient. Au cours des prochains jours, le gouvernement aurait une meilleure image de la situation au fur et à mesure de son évolution, mais selon les rapports reçus jusqu’au moment de la réunion, les choses ne se sont pas aggravées.

Saint-Vincent-et-les Grenadines avait activé une annexe de son plan national d’urgence, l’annexe IV, qui est le plan national d’urgence volcanique. Le Premier ministre a confirmé que le public était bien informé de la tenue de réunions et que la question était traitée avec sérieux au plus haut niveau.

En remerciant les États membres de l’OECO, il a confirmé qu’il avait obtenu des expressions de soutien de beaucoup, y compris des collègues chefs de la Communauté des Caraïbes (CARICOM). Les États membres de l’OECO ont promis plus de trois mille chambres pour l’hébergement et continueraient d’évaluer leurs capacités d’hébergement si davantage de chambres étaient nécessaires, car ils restaient en attente, espérant le meilleur mais se préparant au pire. Les États membres se sont engagés à soutenir le personnel, les transports aériens, maritimes et terrestres parmi les offres d’assistance pratique.

Saint-Vincent-et-les Grenadines bénéficie du soutien de l’OECO, du RSS, du CDEMA, de la CARICOM et de l’UWI.

Rapport de situation sur la Montagne Pelée en Martinique

L’Autorité de l’OECO a reçu un rapport de synthèse sur la situation de la Montagne Pelée en Martinique, suite à une communication adressée à l’Autorité au début du mois. Martinique est actuellement à un niveau d’alerte « jaune » du 4 Décembre e 2020 en raison d’un regain d’activité sur le volcan du mont Pelée. L’activité a commencé en avril 2019, enregistrée à 10 kilomètres sous le niveau de la mer, une situation qui, selon les scientifiques, entraînera la surface de fluide magmatique. Il y a eu une augmentation des activités sismiques à partir de novembre 2020 et les recherches se poursuivent pour déterminer le processus et l’origine des signaux et les preuves réelles de nouveaux développements. L’alerte «jaune» signifie l’application de l’observation scientifique du volcan.

La Martinique est soutenue par l’OECS, l’UWI et le Paris Globe Institute of Physics (Institut de Physique du Globe de Paris – Université de Paris). L’Autorité reste en attente et en solidarité totale et absolue avec la Martinique à cet égard.

Rapport de l’Université des Antilles, Centre de recherche sismique (SRC)

L’Autorité a reçu un rapport de l’Université des Antilles, Centre de recherche sismique (SRC). La présentation a mis en évidence un bilan des activités à La Soufrière enregistrées quotidiennement de janvier 2018 à aujourd’hui. Cependant, au 1er novembre 2020, la SRC avait enregistré une augmentation de l’activité de fond à La Soufrière, qui était généralement calme. Une alerte le 29 décembre 2020 reçue à partir d’images satellitaires a identifié un point chaud sur le dôme à quel point NEMO a été contacté et une équipe a été dépêchée de l’unité de surveillance à Soufrière pour effectuer des contrôles visuels. Historiquement, La Soufrière a montré des éruptions à la fois effusives et explosives et les premiers chiffres sur le taux de diffusion ont été partagés. Le SRC a présenté ses plans pour une participation continue ainsi que des recommandations pour une surveillance continue.

Les États membres ont été assurés que la science ne suggère pas de lien entre les éruptions déclenchées le long de la chaîne volcanique sous-marine de l’archipel de l’OECO en raison d’éventuelles activités volcaniques en Martinique et à Saint-Vincent-et-les Grenadines. Les activités dans d’autres volcans des États membres sont plus susceptibles d’être liées aux mouvements des plaques tectoniques déclenchés par les tremblements de terre et non aux éruptions effusives actuellement en cours à Saint-Vincent-et-les Grenadines.

Rapport du CDEMA

Un rapport a été reçu de la Caribbean Disaster Management Agency. Le CDEMA a confirmé avoir activé son plan de coordination régionale (RCP) et, dans le cadre de son alerte, placé quatre équipes en attente de déploiement selon les besoins et conformément aux protocoles COVID-19. Les prochaines étapes du CDEMA seraient guidées par des informations scientifiques.

Rapport de RSS

Un rapport a été reçu des services de sécurité régionaux qui ont confirmé qu’ils étaient en train de transférer des scientifiques du Centre de recherche sismique de l’UWI à Saint-Vincent-et-les Grenadines. Le RSS a prévu de mobiliser le mécanisme régional de réponse du CDEMA si nécessaire et restera en contact avec les forces militaires en Martinique pour une collaboration si nécessaire.

La Commission de l’OECO, sous la direction de l’Autorité de l’OECO, cherchera à mobiliser des ressources pour faire face à cette situation en évolution et cherchera à travailler plus étroitement avec le CDEMA, l’UWI SRC et le RSS pour renforcer leurs capacités. Dans le cas peu probable d’une éruption, on peut généralement s’attendre à ce que les cendres affectent l’agriculture, la qualité de l’air et les modèles de vol à travers la région.

PRÉSENCE

Chefs de gouvernement:

Honorable Dr Roosevelt Skerrit, Président et Premier Ministre du Commonwealth de la Dominique

Hon. Gaston Browne, Premier ministre d’Antigua-et-Barbuda

Hon. Joseph Farrell, premier ministre de Montserrat

Hon. Allen Chastanet, Premier Ministre de Sainte-Lucie

Hon. Dr Ralph Gonsalves, Premier Ministre de Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Rt. Hon. Dr Keith Mitchell, Premier ministre de la Grenade

Hon. Andrew Fahie, premier ministre des îles Vierges britanniques

Hon. Dr Ellis Webster, premier ministre d’Anguilla

Mlle Diana Perran, vice-présidente du conseil régional, Guadeloupe

Commissaires de l’OECO:

SE Dr Didacus Jules, Directeur général, Commission de l’OECS

SE Colin Murdoch, Commissaire, Antigua

SE Cathisha Williams, commissaire, Grenade

SE Debra Lewis, commissaire, Montserrat

SE Elma Gene Isaac, Commissaire, Sainte-Lucie

SE Felix Gregoire, Commissaire, Dominique

Mme Najan Christopher, Point focal, Îles Vierges britanniques

Mme Maguy Marie Jeanne, commissaire pour la Martinique

 

Institutions de l’OECO:

Gouverneur de la Banque centrale des Caraïbes orientales, M. Timothy Antoine

 

Autres membres des délégations:

Directrice de la Caribbean Disaster Emergency Management Authority, Elizabeth Riley

Services de sécurité régionaux capitaine Ricky Shurland

Centre de recherche sismique UWI, Dr Erouscilla Joseph

Directrice de NEMO (Sainte Lucie), Dorine Gustave

Conseil régional de la Guadeloupe, Emily Siousarram

Directrice adjointe NEMO (Sainte Lucie), Maria Medard

Ministre des Affaires étrangères (Dominique), Hon. Kenneth Darroux


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Inscrivez-vous à la Conférence-débat du 12 décembre à 18h – Hôtel Bâtelière

PTME - PPE - MDE et grands projets énergétiques en cours à la Martinique... Ces solutions suffisent-elles ? État des lieux et prévisions.

MAGAZINE OFFERT

Pour savoir qu’est-ce que Songhaï et le Professeur Godfrey N’Zamujo

archives

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR