ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

Lettre Rodolphe Désiré au préfet.

Lettre Rodolphe Désiré au préfet.
mars 30
20:29 2020
Temps de lecture : 3 minutes

 

Objet : Lutte contre le COVID 19

Monsieur le Préfet,

Permettez-moi de vous interpeller après la lettre relative aux «12 mesures d’urgence concernant la crise sanitaire liée au Coronavirus COVID-19» que vous avez reçue de Monsieur le Député Serge Letchimy.

Tout d’abord, je voudrais vous faire savoir que j’approuve entièrement les observations formulées dans cette lettre, mais je voudrais insister en tant que médecin, et doyen des Maires de la Martinique, qu’à ce stade de la pénétration de l’épidémie en Martinique, je pense qu’il n’est pas trop tard pour prioriser les mesures indispensables pour freiner la pandémie.

Evidemment toutes les préconisations formulées par le Gouvernement notamment par le Premier Ministre hier et plus précisément les 25 ordonnances complétant les mesures déjà prises devraient être appliqués avec la plus grande célérité pour atténuer le choc sanitaire, le choc social et le choc économique auxquels nous avons à faire face.

Par ailleurs la décision de la Ministre des Outremers Madame Annick Girardin d’enfin interdire toute communication par voie aérienne ou maritime, me semble être une mesure fondamentale.

Toutefois, compte tenu du caractère insulaire de notre pays qui compte 380 000 habitants, il ne me parait pas impossible d’appliquer les mesures strictes prises par la Corée du Sud, Taïwan et Hong Hong qui ont permis de rapidement juguler l’épidémie.

Ces mesures phares sont la généralisation du port de masque adapté à toute la population et en particulier aux personnes les plus exposées (corps médical, personnel hospitalier, Police, Gendarmerie, Auxiliaire de vie, personnel de magasin d’alimentation, personnel en charge des DASRI, personnel et pensionnaires des Ehpad, éboueurs, pompistes, agents portuaires et aéroportuaires, etc …) ainsi que la désinfection régulière des zones à risque.

Nous sommes bien conscients que le problème de la fourniture de masques est jusqu’à présent non résolu au niveau de l’hexagone, et qu’il sera difficile d’être servi en premier. Mais on pourrait permettre aux collectivités de la Martinique de s’en procurer par tous moyens extérieurs, voire autoriser une production artisanale locale, à l’instar de ce qui a pu se faire pour la production locale de gel hydro-alcoolique.

La mise à disposition de test diagnostique PCR est aussi une mesure sans laquelle il est impossible d’évaluer l’importance de l’épidémie chez nous, sachant que ce sont les porteurs sains qui sont les principaux vecteurs du COVID 19. Il s’agit d’ailleurs d’une préconisation forte de l’OMS.

J’insiste sur les recommandations de Monsieur le Député Serge Letchimy, et en particulier sur la nécessité de parer au manquement d’unités de soins critiques et de dispositifs de respirateurs pour la réanimation.

Enfin, je veux vous signaler que la Martinique a des relations très profondes avec Cuba depuis 1968 et notamment dans le domaine agricole, dans la culture et bien entendu la médecine. A titre d’exemple, la Ville du Lamentin est jumelée avec la ville de Santiago de Cuba depuis de nombreuses années. Il serait donc très judicieux, compte tenu de l’expertise de Cuba dans le domaine médical, de profiter de ces compétences en termes de coopération régionale. En effet, Cuba a mis au point un médicament «Interferon» expérimenté avec succès en Chine dans le cadre de la lutte contre le COVID 19. Il serait dommage de ne pas prospecter cette piste en Martinique.

Je n’insiste pas sur la polémique métropolitaine concernant l’efficacité de l’anti paludéen «Plaquenil», je pense qu’il ne serait pas inutile que nos services spécialisés puissent mettre en œuvre un protocole permettant d’évaluer l’efficacité de ces médicaments.

Pour terminer je suis persuadé que les collectivités de la Martinique (CTM, EPCI : CACEM, Cap Nord et Espace Sud, communes) verraient d’un œil positif un investissement financier pour la lutte contre cette épidémie. C’est dans la tradition politique de la Martinique.

Croyez, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes sentiments les meilleurs.

 


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :