ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

L’irréligion : la nouvelle religion ?

L’irréligion : la nouvelle religion ?
January 06
23:21 2022
Temps de lecture : 2 minutes

RELIGIONS

de  Tristan Gaudiaut,

 L’affaire Mila, une lycéenne qui a été insultée et menacée de mort pour avoir tenu sur Instagram des propos insultants envers l’islam, continue d’alimenter la polémique en France. Alors que la justice a classé sans suite l’enquête ouverte à l’encontre de la jeune femme pour “provocation à la haine raciale”, le débat sur la question du droit au blasphème divise les Français. Selon une enquête IFOP réalisée pour Charlie Hebdo, 50 % des Français adhèrent à l’idée qu’il doit être permis de critiquer, même de manière outrageante, une croyance, un symbole ou un dogme religieux.

Mais quel rapport entretiennent les Français avec la religion ? Notre infographie dresse un état des lieux de l’identité religieuse en France et des évolutions attendues dans les prochaines années à partir des projections calculées par Pew Research Center. En 2020, il est estimé que 58 % des Français se considèrent chrétiens, alors que les “non religieux” représentent 32 % de la population et les musulmans un peu plus de 8 %. Mais à l’horizon 2050, la première religion de France pourrait bien devenir l’irréligion, c’est à dire l’ensemble des opinions philosophiques refusant la notion de culte religieux. Selon les projections, les “non religieux” devraient ainsi représenter 44 % de la population dans trente ans, alors que la part des chrétiens est amenée à chuter à 43 %. L’islam devrait quant à elle poursuivre sa progression et approcher le seuil des 11 % de croyants dans l’Hexagone.

20733.jpeg