ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

TOUS CRÉOLES : Rapport moral du président Dorwling-Carter à l’AGO du 27 mars 2021.

TOUS CRÉOLES : Rapport moral du président Dorwling-Carter à l’AGO   du  27 mars 2021.
mars 29
06:06 2021
Temps de lecture : 8 minutes

Au risque de me répéter, permettez moi de vous dire avant tout développement que c’est en respectant le principe qui guide mes pas dans toutes les actions que je conduis que j’ai entrepris la démarche de refondation que vous m’avez confiée.  Ce mot d’ordre est : « « Ni indignation, ni résignation mais résolution.  Ce n’est pas un effet de style, ou un habile effet de langage.  


En effet, en son sens premier c’est le fait de résoudre un problème, trouver une solution, Ex: en mathématiques pour obtenir la résolution d’un problème il faut commencer par bien lire l’énoncé. Son second sens: une ferme volonté, de la détermination… Ex: Les membres de Tous Créoles prennent la résolution participer aux travaux de l’association et surtout de payer leurs cotisations et … même au-delà ! Son troisième sens, en Informatique: La résolution d’un écran ( nombre de pixels).. Son quatrième sens: La disparition d’une inflammation, d’une tension. Medecine.  Son cinquième sens : L’annulation d’un contrat. En matière juridique.  Ex: La résolution du contrat social liant les Martiniquais marqué au coin de ressentiments, de non-dits, de traumatismes liés à une histoire dramatique. Il y a un sixième sens, celui-là chimique : Le passage d’un état à un autre pour un corps.  Ex: la résolution de l’eau en glace. Pour nous : il s’agit de faire notre société passer du chaos qui la guette à l’apaisement des relations entre les éléments qui la composent. 

Aussi quand sur votre écran de télévision vous assisterez aux scènes les plus attentatoires à nos  principes de respect de la personne humaines dites au fond de vous:  «  Je ne m’indigne pas, sinon tout au fond de mon coeur, ni non plus me résigne, parce que je sais appartenir à une communauté d’hommes et de femmes qui œuvrent à apporter solution à cette pathologie sociale. Réunis au sein d’une association qui pratique le juste, le bien, le vrai et le beau. Comme principe ontologique, moral essentiel à l’existence de ses membres. 

Mai plus concrètement passons au Compte rendu du travail effectué durant les six premiers mois de mandat du bureau qui comme vous le savez avait pour mandat de proposer un plan de redynamisation de notre association.

Nos travaux ont consisté tout d’abord en une profonde réflexion sur l’appellation de l’association.  Nous avons envisagé l’abandon de la dénomination « Tous Créoles ! » de notre association, puisque provoquant tant de controverses et de critiques stériles. Cette démarche a finalement entraîné un salvateur retour sur la genèse de Tous Créoles, les idées qui nous avaient inspiré Roger de Jaham et moi pour nous lancer dans la tourmente et au final aboutir à une réappropriation des textes fondateurs: 

                 – Nous nous souvenons : le texte signé par 400 békés dénonçant deux ans avant la loi Taubira l’abomination que constitue l’esclavage. 

                  – Notre Charte

                  – Nos statuts

                  – le discours d’Aimé Césaire à l’occasion de la plantation du Courbaril dans les jardins de la Fondation Clément au François. 


Tous ces textes figurent sur le site de Tous Créoles.
C’est la raison pour laquelle à notre récente Assemblée générale, nous avons demandé à des voix juvéniles de les faire résonner dans nos mémoires et dans nos cœurs. 

Parce qu’il s’agit essentiellement d’une affaire de cœur, ce qui va au-delà des principes. Ce n’est pas de l’acharnement aveugle que de prôner la créolité mais une affaire de sentiment, d’estime de soi, de ce que notre histoire a fait de nous : des Créoles debout et fiers de leur créolité 

Nous prônons l’unicité de notre personnalité créole. Dans sa dimension première:  nous parlons notre créole, mangeons notre cuisine créole, dansons notre musique créole.  Hors de nous tout refus de ce que nous sommes d’abord des Créoles au sens moderne du terme et ensuite des Martiniquais, Guadeloupéens etc.

Et nous adhérons pleinement à l’idée de Glissant d’une créolisation apaisante du Monde. 

Notre conclusion: un devoir de conserver l’appellation Tous Créoles.

Mieux,  un impératif catégorique au sens que donne Kant à ce concept. 

 Ouvrir un débat sur l’appellation serait  signe que nous ne sommes pas certains de la justesse de notre mission, du contenu de nos textes fondateurs.  Ce serait signe de faiblesse. 

Le Travail administratif effectué:

– La mise à jour du fichier des membres, des cotisations, des adresses mail etc. Le refonte du site internet de l’association. ( un travail complexe et intéressant. )

Les contacts et rencontres.

Il est apparu indispensable de mettre de l’ordre dans la maison avant de procéder à une quelconque extériorisation.

Néanmoins nous avons été entendus dans le cadre de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme et les réponses à y apporter, par Mme  , députée rapporteuse de la dite mission. Cette dernière en fin d’audition qui a eu lieu une fin d’après-midi à la préfecture, nous a fortement encouragés à continuer la mission de Tous Créoles, y voyant une façon pertinente d’œuvrer contre le racisme et pour la paix à retrouver.  

Notre association a été invitée à adhérer aux travaux de la commission Mémoires et Transmissions de la ville de FdeF (qui se penche sur les noms des rues contestés et de la statuaire de la capitale),  où nous avons touché la complexité des questions mémorielles, l’indispensable nécessité d’élever le niveau de connaissance des populations. 

Nous avons rencontré et établi un lien de sympathie avec  Guillaume de Reynal, président de l’association « Construire notre vivre ensemble ». Nous fait la connaissance d’une personne au grand cœur, d’une sensibilité touchante et productive. 

De même avec le Comité de marche 98 du professeur Gordien qui a succédé au professeur Serge Romana ( le 23 mai 1998, à l’occasion du cent cinquantenaire de l’abolition de l’esclavage, 40 000 personnes sont dans la rue pour demander notamment que l’on reconnaisse l’esclavage comme un crime contre l’humanité. Le « CM98 » était né, et avec lui, l’aventure qui allait aboutir à la loi Taubira en 2001, puis plus tard, à la reconnaissance du 23 mai comme date commémorative de l’esclavage)

Aussi avec la Fondation Esclavage et Réconciliation du professeur Romana dont plusieurs membres de Tous Créoles sont des adhérents.  Une conférence du professeur Romana est d’ailleurs prévue dans notre cycle mémoire et conciliation dès que les restrictions sanitaires sur les déplacements le permettront. 

Nous avons initié une synergie avec 3 groupes de réflexion partageant les mêmes perspectives et préoccupations que nous: 

Dialogue Martinique que coordonne Guillaume de Meillac. 

Mémoire et conciliation qui est à l’origine du cycle de conférences historique entamé avec la conférence du professeur Charles-Nicolas. 

Une action avec la Société des amis de Gaston Monnerville qui prépare une exposition à la Fondation Clément et un cycle de conférences portant sur tous les aspects de la vie de ce grand homme qui n’a jamais oublié sa créolité.  

Le Comité Martiniquais de la musique dont la présidence  m’a été confiée est saisi  de ma demande tendant à associer Tous Créoles à La Défense et au maintien de notre patrimoine musical créole. Notamment par une synergie renforcée autour du festival de la Biguine et des musiques traditionnelles et un regard bien veillant sur le Festival Biguine Jazz devenu sous l’influence des jeunes de l’association BIG in JAZZ   

Nous devons discuter avec le Professeur Charles-Nicolas pour éclaircir certains points pour décider de notre participation au colloque « 36 heures pour la Martinique ». Notamment sur la nécessité évoquée par lui lors de sa dernière conférence sous l’égide de notre association, « d’oublier nos ancêtres », ce qui serait en contradiction avec l’objet de Tous Créoles qui est de bien connaître son passé pour mieux affronter l’avenir. En guise de conclusion de la conférence il a évoqué le nécessaire oubli de nos ancêtres ce que pour ma part j’ai entendu comme une boutade, connaissant la finesse, sinon la délicatesse de la pensée du professeur. D’autant plus que l’oubli est le terreau sur lequel sont nées toutes les perversions et aberrations qui fleurissent de nos jours. 

L’association Patrimoine Martinique en la personne de votre serviteur (qui là aussi préside son action) et qui espère compter sur les bonnes volontés de certains membres de Tous Créoles pour mieux approfondir la problématique de la sauvegarde du patrimoine bâti (résultat incontestable des influences créoles) ce qui est son objet. 

Les membres en sont :  Le Grand Port de la Martinique, l’archevêque, les fondations Clément et Parfaite, le Comité Martiniquais de la musique, l’association Biguine Jazz, Entreprises et environnement, des personnes physiques  éminentes de la société civile

La chaîne de télévision Zitata appelée à être incessamment substituée à Zouk Tv sur la TNT (ondes hertziennes) a bénéficié de l’aide professionnelle de membres de Tous Créoles à titre gratuit. 

Un accord  de collaboration est envisagé  pour la diffusion de nos actions, l’élaboration de documentaires et émissions pour mieux faire connaître nos idées et nos actions. 

Le site internet de Tous Créoles a subi une totale rénovation tant sur la forme, que sur le fond puisque la dimension « magazine » d’information de la créolité sera valorisée. Un membre du CA sera chargé de la qualité de cet  outil et de l’efficacité de tous les autre modes de communication (newsletter, Instagram, Facebook etc). En relation étroite avec le responsable des relations avec la presse.   

LES PROJETS

Le cycle de conférences « Les 13 mois vérité et conciliation » a démarré très fort avec l’excellente conférence du professeur Charles-Nicolas et continuera sur une même lancée avec la communication de Mgr Macaire du 20 novembre sur le théme des « Chrétiens et de l’esclavage »  Nous avons, rassurez-vous, réservé la plus grande salle de la Batelière… 

Les débats avec des personnalités faisant l’actualité où sur des thèmes littéraires (ex: Ubuntu, recta linéaire, Ti milat de Serge THALY), de société: Chlordécone, sargasses, agriculture biologique, inceste etc.

La jeunesse : Doit faire l’objet d’une attention particulière : nous avons déjà commencé une action envers la jeunesse depuis notre assemblée générale d’il y a un mois parc l’intervention de lycéen(nes) de St Joseph de Cluny). 

Nous proposerons à l’autorité éducative une participation officielle des jeunes aux colloque d’histoire, aux déjeuners-débats. 

– La vie de l’association et les rencontres entre les membres, amicales et familiales devront être accentuées. Une réflexion très sérieuse a commencé sur la question. 

Nous proposerons de manière tout aussi discrète et tolérante une action que nous intitulerons : « Ouvrez vos portes, ouvrez vos cœurs les uns aux autres ». 

Il ne s’agit pas là d’une action gadget où cosmétique, mais le levain d’une révolution des rapports humains des membres de cette communauté. Nous y mettrons une énergie tranquille et déterminée. Les résultats obtenus seront le marqueur déterminant de la poursuite de notre action. 

La Créativité créole. 

– Le groupe amical amateur d’art plastiques, la synergie avec Biguine Jazz et toutes autres formes d’expression artistique sont au programme. Toutes les dimensions de la créolité: prix littéraire, cuisine créole etc.

Pour répondre aux effets délétères des réseaux sociaux, nous proposerons la création d’une cellule de création audiovisuelle qui fera des propositions d’action dans ce domaine. 

Nous allons mettre en avant le rôle des femmes dans l’association, comme elles le sont au sein du groupe social. 

Fonction du SILENCE. 

Nous n’estimons pas nécessaire d’ajouter systématiquement nos voix aux réprobations tonitruantes, aux concerts de lamentations qui suivent les actes délictueux et ,de provocation devenus quotidiens. Car nous avons bien compris que c’est là le but recherché par ces fauteurs de troubles. 

Nous ne serons pas les caisses de résonance des actions groupusculaires que les membres de notre communauté sont aptes à juger pour ce qu’ils sont.  Nous aurons autre chose à faire que des démonstrations exacerbées de réprobation.  En d’autres termes nous ne danserons qu’au son de notre propre musique et plagiant le grand poète, disons que nous ne danserons pas au carnaval des autres !

 

Le Président de Tous Créoles:

Gérard Dorwling-Carter.


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donec neque. mi, ipsum porta. nec leo commodo facilisis dolor.
%d blogueurs aiment cette page :