ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

Depuis quand les insectes sont-ils capables de communiquer entre eux ?

février 17
14:23 2022
Clatrotitan-andersoni-McKeown
Clatrotitan andersoni McKeown, 1937, produisant probablement des flashs lumineux
© Romain Garrouste / MNHN – Licence : Tous droits réservésNotre-planete-info

Une étude scientifique, publiée dans Communications Biology, vient de repousser de plusieurs dizaines de millions d’années les premières données communément admises sur la communication chez les insectes.

Grâce à la découverte du plus ancien représentant fossile du groupe des Titanoptères, une équipe de chercheurs de l’Institut de Systématique, Évolution, Biodiversité (ISYEB – Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, Sorbonne Université, EPHE, Université des Antilles) démontre que ces insectes, vivant durant la période du Carbonifère, il y a environ 310 millions d’années, étaient capables d’émettre des signaux de communication variés, acoustiques ou visuels, à l’instar de nombreux insectes actuels.

Dans le Nord de la France, des scientifiques de l’ISYEB ont récemment trouvé des fossiles de Titanoptères : un ordre d’insectes ayant vécu de la période du Carbonifère (dite ère Primaire ou Paléozoïque) au Trias (dite ère secondaire ou Mésozoïque). Une de leurs particularités est la présence de zones spécialisées sur leurs ailes, longtemps assimilées à des organes acoustiques comme les appareils de chant des grillons et des sauterelles.

Grâce à des méthodes d’imageries modernes et des expérimentations sur des spécimens, et par comparaison avec les ailes de nombreux insectes fossiles et actuels, les chercheurs démontrent que ces zones réfléchissent la lumière dans des directions privilégiées, produisant des flashs, comme le font de nombreux insectes modernes tels que les papillons Morpho aux ailes iridescentes. De plus, la diversité des morphologies trouvées chez les Titanoptères tend à prouver qu’une communication sonore, de type crépitement, était également possible chez certaines espèces de ces insectes du Carbonifères.

Vous appréciez nos informations et voulez assurer notre continuité ?
Soutenez notre-planete.info avec un don de votre choix déductible d’impôts à 66 %

Cette découverte révèle que les insectes étaient capables de communiquer il y a plus de 310 millions d’années, soit plusieurs millions d’années plus tôt que ce que les précédentes études avaient communément admis. L’étude met aussi en évidence une diversité fonctionnelle chez les insectes bien plus grande qu’envisagée jusqu’à présent.

Depuis une dizaine d’années, le terril carbonifère d’Avion (Pas-de-Calais) a ainsi pu livrer une vingtaine de fossiles cruciaux pour comprendre l’évolution des insectes. Ce patrimoine géologique, sans équivalent, est d’un intérêt scientifique mondial mais se trouve aujourd’hui menacé d’être transformé en matériaux de construction.


Référence

Schubnel et al., Communications Biology 2021


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Statistique du site sur 1 an

  • 474 473 visites

archives

CONFÉRENCE-DÉBAT

En vente en kiosque ou maintenant en cliquant sur l’image

Antilla de cette semaine à lire de suite en s’abonnant…

POur la réalisation de vos spots pub…et bien plus

NOS DIFFÉRENTES RUBRIQUES

%d blogueurs aiment cette page :
Antilla1

GRATUIT
VOIR