ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981

 Le fil info

Les Joueurs de la NBA protestent

Les Joueurs de la NBA protestent
août 27
08:33 2020
Temps de lecture : 4 minutes

LAKE BUENA VISTA (Floride) – Les Milwaukee Bucks ont réagi à la fusillade policière de Jacob Blake, un Noir du Wisconsin, en refusant de se présenter sur le terrain mercredi après-midi pour leur match des éliminatoires de la N.B.A. contre les Orlando Magic.

Une heure plus tard, la N.B.A. a reporté deux autres matchs de playoff prévus pour mercredi soir, plongeant son ambitieux redémarrage à Walt Disney World pendant la pandémie de coronavirus dans le chaos et le doute. Les matchs reportés étaient des matchs de premier tour des séries éliminatoires opposant les Houston Rockets aux Oklahoma City Thunder, et les Los Angeles Lakers aux Portland Trail Blazers. Ces trois matchs seront reportés.

Les joueurs de la N.B.A. et de la W.N.B.A. sont depuis longtemps à l’avant-garde des protestations contre le racisme et la brutalité policière, mais surtout cette année, après les assassinats par la police de George Floyd, un Noir du Minnesota, et de Breonna Taylor, une femme noire du Kentucky.

Malgré tout, le boycott a constitué une escalade extraordinaire dans les manifestations des athlètes, une démarche qui n’avait pratiquement aucun précédent dans l’histoire de la ligue. Il a été rapidement suivi par les Milwaukee Brewers et les Cincinnati Reds, qui ont décidé de ne pas participer à leur match de base-ball de la Major League, prévu mercredi soir dans le Wisconsin. Les joueurs des Washington Mystics de la W.N.B.A. sont arrivés mercredi soir pour leur match contre l’Atlanta Dream, portant des T-shirts sur lesquels figurait Jacob Blake.

Dimanche, la police de Kenosha (Wis.) a tiré plusieurs fois dans le dos de Blake, 29 ans, alors qu’il tentait de monter dans son véhicule.

Depuis lors, de nombreux joueurs de la N.B.A. ont ouvertement débattu de la sagesse de continuer à jouer, se demandant si la plateforme offerte par le retour de la ligue amplifiait leur message – ou, plutôt, attirait l’attention du mouvement de justice sociale au sens large.

Le premier de ces joueurs a été George Hill de Milwaukee, qui a exprimé lundi sa frustration de jouer au milieu des bouleversements sociaux dans tout le pays.

« Nous n’aurions même pas dû venir dans ce fichu endroit pour être honnête », a déclaré Hill. « Je pense que venir ici a juste enlevé tous les points focaux de ce que sont les problèmes. »

Une réunion pour discuter des prochaines étapes pour les joueurs des 13 équipes encore à Disney World était prévue pour mercredi soir, selon une personne ayant connaissance de la réunion qui n’était pas autorisée à en discuter publiquement.

« Nous n’avons pas été informés à l’avance de la décision, mais nous sommes heureux d’être solidaires de Milwaukee, Jacob et de toute la communauté de la N.B.A. », a déclaré Michael Carter-Williams, d’Orlando. « Le changement arrive. »

Les joueurs des Celtics de Boston et des Raptors de Toronto étaient déjà en pleine discussion sur le boycott du match des éliminatoires de l’équipe jeudi. Interrogé sur les trois matchs prévus jeudi, un porte-parole de la ligue a déclaré qu’aucune décision n’avait encore été prise sur le calendrier à venir.

La décision des Brewers et des Reds – dans une ligue qui a été généralement plus lente que les autres à réagir aux problèmes sociaux – est intervenue après des réunions entre les joueurs des deux équipes. Les mots « JUSTICE EQUALITY NOW » sont apparus sur plusieurs tableaux d’affichage à Miller Park alors que certains joueurs se parlaient sur le terrain.

« C’est un stand énorme », a déclaré Josh Hader, le lanceur de la relève des Brewers, aux journalistes à propos du boycott des Bucks en début d’après-midi mercredi. « C’est un moment où nous devons vraiment ne pas rester silencieux. »

La N.B.A. opère à partir de Walt Disney World près d’Orlando, en Floride, depuis le 7 juillet, date à laquelle 22 des 30 équipes de la ligue ont commencé à résider dans la « bulle » de la ligue, conçue pour empêcher l’infiltration du coronavirus. La ligue avait suspendu sa saison le 11 mars en raison de la pandémie.

Les joueurs d’Orlando étaient déjà sur le terrain pour s’échauffer en vue du match de mercredi à 16 heures, mais les joueurs des Bucks ont refusé de les rejoindre pour le 5e match de la série des éliminatoires du premier tour. Les joueurs d’Orlando ont finalement décidé de quitter le terrain un peu moins de quatre minutes avant le match. Les trois arbitres du match n’ont pas tardé à leur emboîter le pas.

Alors que les joueurs de Bucks sont restés dans leur vestiaire pendant plus de deux heures après le début du match, les joueurs de Magic ont commencé à se ranger dans le bus de leur équipe vers 16h40.

Les joueurs des deux équipes ont en grande partie refusé les demandes d’interview.

« Nous exigeons le changement », a déclaré la superstar des Los Angeles Lakers LeBron James sur Twitter, en écrivant en toutes lettres. « J’en ai marre. »

Les joueurs s’étant largement exprimés, la ligue a décidé de ne pas appliquer sa règle vieille de près de 40 ans qui impose de se lever pour l’hymne national lorsque les joueurs de l’Utah Jazz et des New Orleans Pelicans s’agenouillent pour jouer l’hymne avant le premier match officiel de la ligue le 30 juillet. Depuis, les deux équipes se sont agenouillées pour l’hymne national à chaque match, seuls quelques joueurs et membres du personnel ayant choisi de se lever. De nombreux joueurs et entraîneurs ont également profité de séances d’interviews avec les médias pour s’exprimer en faveur du mouvement Black Lives Matter.

Alex Lasry, un vice-président des Bucks et le fils du copropriétaire de l’équipe, Marc Lasry, l’ont déclaré sur Twitter : « Certaines choses sont plus importantes que le basket-ball. La position prise aujourd’hui par les acteurs et l’organisation montre que nous en avons assez. Assez, c’est assez. Le changement doit avoir lieu. Je suis incroyablement fier de nos gars et nous soutenons à 100 % nos joueurs, prêts à aider et à apporter un réel changement ».

The Magic, dans une déclaration, a dit : « Aujourd’hui, nous sommes unis avec le bureau de la N.B.A., la National Basketball Players Association, les Milwaukee Bucks et le reste de la ligue pour condamner le sectarisme, l’injustice raciale et l’usage injustifié de la violence par la police contre les personnes de couleur. »

James Wagner a contribué au reportage.

Marc Stein est un journaliste sportif spécialisé dans la couverture de la N.B.A., avec des incursions occasionnelles dans le football et le tennis. Il a passé près de 15 ans chez ESPN avant de rejoindre le Times. @TheSteinLine – Facebook

Bulletin d’information de Marc Stein

Marc Stein a couvert la Jordanie. Il a couvert Kobe. Et LeBron contre les Warriors. Passez derrière le rideau de la N.B.A. avec le plus grand expert du basket


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/39/d698375107/htdocs/backup2311/wp-content/themes/legatus-theme/includes/single/post-tags.php on line 5
Partager

Articles semblables

0 Commentaires

Aucun commentaire encore!

Il n'y a aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter un?

Ecrivez un commentaire

Ecrivez un commentaire

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :